Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Le Pont Saint Martin à Strasbourg

 

L'aquarelle (14 x 20 cm) :

 

Photo prise du haut de l'Ecole St Thomas, annexe du collège où j'enseignais, dans le quartier de la Petite-France à Strasbourg, avec vue plongeante sur le Pont St Thomas.  

"Petite-France" signifiait à l'origine "petite vérole", on trouvait là beaucoup de malades.   

 

             

Aquarelle sur papier Etival, grain fin, grammage 300g / m².     

 

 
 

Fanchon : Travail très précis, Annie, mais la question que je me pose est : quel est le centre d'intérêt ?

Je trouve la lecture de cette aquarelle très difficile, un peu de flou ne nuirait pas (à mon humble avis)

 

Lacerta : Entre tes deux aquas, je préfère celle-ci... Le pont et la petite voiture sont sympas.

 

Pignette : Je suis de l'avis de Fanchon, un peu trop de détails partout, allégée elle aurait été plus douce et moins difficile à lire !

 

Monique Reifenberg : Sujet trop complexe.

Il faut choisir une seule maison et la mettre en valeur, le reste devrait être flouté.

 

 

Elsie : Je la trouve amusante cette vue, on dirait une maquette, même la petite voiture me fait penser à une "majorette" (celles qui ont des gamins il y a une trentaine d'années se souviendront sans doute).

Tu dis que tu as corrigé ta peinture ? J'ai du mal à voir en allant d'une photo à l'autre. Tu as estompé un peu certaines maisons ? Difficile à voir. 

Ce qui me gêne, c'est où est le centre d'intérêt ? Il y a trop à voir. 

Comme toi, cela ne fait pas très longtemps que j'attaque les maisons. C'est difficile de faire une sélection et de ne pas tomber dans le détail.

 

Pignette : Effectivement Annie, on voie mieux, mais du coup, c'est tout l'ensemble qui est atténué, malgré tout.

Comment faire ? J'en suis au même stade que toi.

Les photos avec une vue générale ne sont pas évidentes, car on a tendance a vouloir trop en dire. Dans mes photos, j'essaye de trouver le centre d'intérêt et je fais plusieurs essais de recadrage pour voir ce que je peux trouver de sympa. 

Finalement, trouver la bonne photo et le bon cadrage, cela prend du temps. Il ne suffit pas d'un coup de foudre...

 

Allosio : Je rejoins les avis précédents, il ne faut pas tout reproduire d'une photo. Pour un paysage à l'extérieur, c'est encore plus difficile. 

Tes interrogations et tes difficultés ont été les miennes il y a quelques années. Ma démarche a été la suivante :

- 1ère question : Qu’est ce qui m'émeut dans ce paysage ou ce quartier ? Une maison particulière, une façade colorée....

- 2ème question : Comment vais-je rendre en aquarelle ce qui m'a "attiré l’œil" et comment faire passer mon émotion dans la réalisation ? 

Pas facile la réponse à ces questions, au début du moins ! La technique de fermer un oeil pour viser ce qui t'intéresse, et/ou un petit viseur en papier, est très utile pour le cadrage et ainsi limiter la zone que l'on veut peindre. 

Ceci est ma propre démarche, les autres fonctionnent sûrement différemment. L'essentiel est de se faire plaisir en peignant, peu importe la méthode.

Tu as l'air d'aimer la peinture précise et minutieuse, c'est peut être ton style ! 

En tous cas, précises ou filoutées tes reproductions de Strasbourg me font chaud au cœur, car mon mari est alsacien et nous allons souvent à Strasbourg.

 

Jacotte : Je rejoins l'avis de Monique. On dit qu'il faut faire des choix : ne pas vouloir tout peindre, savoir épurer.

Tu t'es donné beaucoup de mal Annie. Mais je pense qu'il faut se donner des priorités. Quelquefois, peindre une seule maison, c'est tout aussi flatteur pour l’œil.

 

Marjolaine : C'est un travail gigantesque, les maisons d'Alsace sont très colorées, mais il y a beaucoup de colombages et si l'on veut tous les représenter, ça charge le sujet. 

Donc aussi de l'avis de Monique, il faut interpréter et faire un choix, pas facile, mais nécessaire..

 

Maïté : Un très gros travail certes, mais c'est vrai qu'il faut quelquefois faire des choix pour centrer l'intérêt de la peinture.

Par exemple j'aurais peut-être choisi de prendre la moitié droite de la photo, les trois maisons la pièce d'eau et le piéton marchant sur le pont, tout cela décalé bien entendu. Mais c'est mon interprétation et ceci n'engage que moi ! 

J'admire la complexité de la reproduction !

 

Grandmamou : Tu n'as pas choisi la facilité, c'est le moins qu'on puisse dire ! Bravo !

 

Claude : Quelle patience ! J'admire le travail de ta reproduction, on se sent bien en Alsace !

 

Mpie : Toute la partie de droite est très belle, car à la fois douce et précise. J'aime moins le reste.

 

Legerete : Oh oui quel chantier ! Quelle patience, ça a du bien t'occuper ! 

Moutsi : Bizarre... je n'avais pas vu celle-ci... un sacré boulot, Annie, bravo !

Strasbourg était dans le brouillard, c'est un boulot de mes début.

aloyoc : Drôle de boulot, j'en suis bien incapable ! Un grand bravo !

 

Justement, les copies conformes de photos sont à éviter en aquarelle, à l'époque, je l'ignorais. Merci les amies !

 

Alsace : http://annieb.over-blog.com/2008/10/la-maison-des-tanneurs-a-strasbourg.html

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article