Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Aqua sur le vif : Aix-les-Bains vu du Chalet Charcot

 

L'aquarelle (22,7 x 28,8 cm) : 

 

Aix-les-Bains, vue depuis le Chalet Charcot, et profondément transformée. 

D’une fenêtre sud-est, on voyait l'hôtel Beauregard, à sa gauche un sapin, que j'ai légèrement déplacé, je me suis aperçu trop tard que l’hôtel était trop centré. 

D'une autre fenêtre nord-est, la ville s’étalait, avec à droite, les montagnes, le Lac du Bourget, la ville, des bâtiments,... et en face, la montagne de la "Dent du Chat".

 

Deux photos, de deux fenêtres différentes, pas de vue centrale

 

J’ai conservé le lac, des montagnes et certaines maisons, mais pas les immeubles qui bouchaient la vue. 

Le papier Etival grain fin, 300 g/m², sera recoupé en cours de travail.

Peinte sur le motif :

 

     

Jas : L’ensemble est bien campé, belle mise en scène, quelques maladresses toutefois.

Il est totalement superflu de faire les fenêtres sur les maisons lointaines, de même sur les petites maisons en premier, cette croix en guise de fenêtre fait très enfantin, un seul trait vertical suffit. 

La couleur choisie pour les montagnes est un peu triste à mon goût. Mais ce ne sont que des détails !

 

Merci Jas, pour tes conseils et ta rapidité à me répondre, je vais revoir tout ça !

 

Annie Lagarde : Ben dis-donc, Annie, quelle bosseuse ! Je trouve que tu te lances dans des aquarelles pas faciles du tout et tu t'en tires à merveille ! 

Je trouve encore que l'hôtel penche un peu vers la droite, est-il vraiment attiré vers le lac ? That is the question !! Mais je trouve que tu travailles de mieux en mieux. 

En ce moment, je suis bien incapable d'en faire autant ! Un grand bravo pour cette dernière aqua... à condition de lui relever un peu le nez !  

 

Merci Annie pour ces bons conseils !

Ne souhaitant pas trop retoucher l'hôtel, déjà modifié un peu, j'ai recoupé l'aquarelle. Ancien format : 24,3 x 30 cm ; nouveau : 23,4 x 29,4 cm.

Le lac est toujours horizontal. J'ai lutté contre la dame du lac, chère à Lamartine, qui voulait l'entraîner au fond. C'est une histoire assez triste...

Après l'avoir sauvée de la noyade, Lamartine lui avait donné rendez-vous un an plus tard, au même endroit. Malheureusement, elle était déjà décédée de tuberculose !

 

Mady : Très belle composition Annie, toutes mes félicitations, car ce n'est pas un sujet facile.

Je lui reproche juste ses montagnes trop foncées et donc trop présentes. On devrait juste les deviner !

 

Allosio : Eh bien, Annie, tu t'es attelée à un sujet qui n'est pas facile, et bravo, car tu t'en es superbement bien tirée.

Ce que j'en dirai pour ma part, est qu'il faudrait alléger ton aquarelle. Tu as sans doute voulu traduire l'atmosphère très verdoyante de ce coin. Avec les pinceaux, on peut se permettre certaines libertés !

Il faudrait par exemple bleuir les montagnes de l'arrière-plan pour donner de la profondeur, avec la même douceur que ton ciel, qui est superbe. Il y a beaucoup de vert dans ton aqua et pas assez de blanc du papier. Tes arbres font de grosses masses sombres et étouffent l'hôtel, qui émerge de cette verdure. Tu aurais pu laisser, par exemple, des petites trouées blanches ou laisser apparaître ton fond clair par endroit, ou mettre un peu de vert chaud sur un côté des arbres.

Suggérer aussi, à l'avant-plan, les toits en ardoise, en ne remplissant en gris qu'une partie du toit et non en dessinant entièrement le toit, ce qui donne des parallélogrammes trop réguliers, rigides donc trop présents. Tu peux, comme il a été dit précédemment, suggérer aussi les fenêtres et les cheminées avec un petit trait, l'œil restitue tout seul, il n'est pas nécessaire de donner trop de détails. Je rajouterai aussi des petites touches sombres sur les deux parties sommitales de l'hôtel, dans le prolongement de la partie sombre en forme de triangle, ceci permet de voir d'où vient la lumière (de droite).

Voilà quelques pistes que me suggère ta réalisation.

 

Manou : J'ajouterais juste que le sommet des montagnes les plus éloignées pourraient être plus claires, ce qui allégerait l'arrière-plan.

 

Merci à tous et tout particulièrement à Allosio pour ses explications détaillées. Je me rendais compte que certaines choses n'allaient pas, mais sans savoir préciser.

Le paysage a beaucoup changé, en mieux j'espère, car j'ai essayé de suivre vos conseils. Je me demande si le sapin n'est pas encore trop voyant et trop de la taille de l'hôtel, pourtant il était imposant. En fait, c'était un pin parasol, sur la droite de l'hôtel. Les arbres de premier plan m'ont donné du mal et je n'ai pas réussi à retrouver un peu le blanc du papier.

 

 

Allosio : Oui, ton paysage a beaucoup évolué et tu as raison, le sapin est encore, à mon goût, un peu trop foncé, sa taille ne me gêne pas du tout. 

Essaies d'en atténuer le ton un peu sur sa partie droite et ce sera parfait.

 

Aloyoc : Annie, personnellement, je trouve que ton arbre est bien, rend bien, mais au contraire de ce que tu dis, les arbres du premier plan (pour moi) sont trop pâles ! Il me semble que si tu fonçais un peu leur feuillage et les troncs ton paysage gagnerait en profondeur ! 

Mais, je le répète, ce n'est que mon avis personnel ! 

Attends les conseils des amies(is) du forum... De toute façon, c'est une très belle aquarelle, et ton hôtel est si bien rendu !

Beau travail,... j'attends ton portrait ! Mais je sais d'avance qu'il sera réussi !

 

Qu'est-ce qui est le plus difficile, réaliser une aquarelle correcte, ou ne pas corriger quand on vous donne un conseil, lorsque vous hésitez ? C'est la question que je me pose. Allosio a trouvé les arbres trop foncés, m'a conseillé de retrouver du blanc, de mettre des tons plus chaud et je l'ai fait.

Dans l'étape précédente, elle approuve les premiers arbres, mais le sapin est encore trop foncé. Je l'ai donc éclairci. Aloyoc préférait les arbres tels qu'ils étaient avant, et pour elle, le sapin est bien. 

Et moi, et moi dans tout ça ?

Eh bien, j'aime les couleurs qui tranchent et j'ai décidé de le faire à mon goût. J'ai foncé à nouveau le sapin et les arbres proches. Désolée, mais tant pis, il faut choisir !

 

 

Aloyoc : Et bien, c'est super ! Et il ne faut pas oublier que tu es le seul maître à bord, donc ton choix est le bon ! 

Moi, ça me plait beaucoup, j'aime, j'aime, j'aime...

 

Framboisette : Comme je suis une critiqueuse, il me semble que je n'aurais pas mis le sapin, car il enlève de l'intérêt au monument. Tes montagnes auraient pu n'être que suggérées également. 

Comme dirait Janine Galizzia, avant toute chose, il faut déterminer le sujet et ce que l'on veut mettre en valeur. Tout est un peu de même valeur dans cette aquarelle et l'œil se pose partout à la fois et je ne pense pas que c'était ton but. 

Sans rancune Annie.

 

Naturellement sans rancune, Framboisette, sinon je ne demanderai pas d'avis ! 

Le sapin, je l'ai déplacé pour qu'il ne soit pas au milieu, sans lui, ce ne serait plus Aix-les-Bains. Il y avait beaucoup d'autres arbres, un pin parasol par exemple, que j'ai supprimé. Les montagnes sont déjà beaucoup éclaircies depuis la première étape, elles étaient plus proches dans la réalité.

Tout est un peu de la même valeur, bien sûr, puisqu'on m'a dit d'éclaircir, il y avait plus de contraste dans la première vue. Encore une fois, c'est difficile de mettre tout le monde d'accord.

Mon sujet, c'était l'hôtel, mais je le veux dans son cadre et pas en gros plan. 

En tout cas, cela me fera un bon souvenir de ce séjour, à défaut d'une belle aquarelle ! Merci pour tous les conseils qui m'ont été donnés.

 

Fonjami : ... et à mon goût, un petit tour sur le logiciel photo et "redresser" en prenant pour axe vertical un montant de ton hôtel, l'image va se mettre verticale, le paysage suit, enlever le superflu pour avoir l'image rectangulaire, redimensionner et voila "tout dret".... C'est ce que je ferais ...si...!

 

Jacques, c'est vraiment trop drôle ! Au départ, mon papier faisait 24,3 x 30 cm. J'avais bien vu que l'hôtel voulait plonger dans le lac et je l'avais déjà redressé, en peinture.

Quand Aloyoc m'a signalé qu'il n'était toujours pas droit, j'ai pris une équerre, mesuré et recoupé les bord pour le redresser. Nouvelles dimensions : 23,4 x 29,4 cm.

Mais je ne suis pas douée, j'ai beaucoup perdu depuis l'école ! Aloyoc n'a plus rien osé dire, sans doute ! Maintenant, c'est ton tour, et je viens de tracer un nouveau rectangle, avec un bord plus parallèle au bord de l'hôtel. Nouvelles dimensions : 22,7 x 28,8 cm. 

Pitié, arrêtez ! Je ne veux pas d'une carte postale !!!

 


Françoise M : Personnellement, je trouve ta rectif très bien, Annie.

Tu as foncé avec des arbres au 1er plan et cela donne de la profondeur. Rien à ajouter...

 

Manou : Même si tu y as perdu un peu en surface, c'est beaucoup mieux redressé !

N'y bouge plus.

 

Mady : Bon, là, plus toucher, svp, cette dernière version me plaît et j'admire ton courage et ta persévérance à faire des retouches.

Moi, si je retouche, je rate !

 

Annie Lagarde : Ah oui, Mady a raison, plus toucher, elle est parfaite comme ça ! 

Moi aussi, j'admire ta persévérance, et en plus tu réussis à redresser... la situation ! Bravo !

 

JPB : J'avais vu l'histoire de l'hôtel qui penche, et même ne voyais que ça. Les montagnes trop marquées, les fenêtres, etc.. 

Tu as très bien redressé les problèmes, et le produit final est sympathique. 

Bien que je noterai toujours les observations que l'on me fera, je ne sais pas si j'aurai le courage de refaire. Bravo.

 

matéos nicole : Un beau travail bien construit et des couleurs harmonieuses.

 

christelle : J'aime bien, pas facile ce genre de sujet, et l'effet de profondeur est bien rendu.

 

uneautremarie : Belle finale, encore une fois, Annie.

L'hôtel trône, bien mis en valeur par le vert du sapin qui est tout près, mais aussi par les différents verts alentour. C'est bien agréable à regarder...

 

mich : Je trouve ton aquarelle très réussie ! Bravo Annie !

Legerete : tu progresses à pas de géant !

Maya : J'aime beaucoup: c'est précis, fouillé mais en même temps lumineux !

 

Minouche : Ce paysage est abouti et ravissant. Le conifère du premier plan sait se faire discret et ne dérobe pas la vedette à l'hôtel.

 

Pinceau : Joli paysage ! 

Buce : Quelle belle vue, tu avais, dis donc !!!

 

Un beau souvenir de ma cure à Aix-les-Bains. Merci à tous !

La vue était magnifique, elle valait la peine de monter et descendre les marches, plusieurs fois par jour, et tant pis pour les crampes !!!

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article