Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Défi : Pavots chatoyants, en 2009

 

L'aquarelle (18 x 30 cm) : -aq--Pavots-chatoyants--3--jpg

________________________________ 

 

Cette photo, proposée par Madgi, me plaît beaucoup. Défi réalisé ce défi sur papier Moulin du coq jaune, grain torchon, 300 g/m². Merci Madgi !        

J'aime les fleurs, même si la réussite n'est pas au rendez-vous, à vous de juger. Si vous pouvez me conseiller, j'apprécierais beaucoup ! Le coin droit n'est pas bleu, une ombre s'est glissée sur la photo, et je m'aperçois que j'ai laissé les traits de crayon.

  

Pavots chatoyants (photo)

                                         

 
 
1ère étape
 
 

Françoise M : Tes pavots sont superbes ! J'aime moins le vert des feuilles et peut-être pourrais-tu en préciser une ou deux. Dur, dur... la couleur verte ! Malgré cela ton aquarelle a son charme !

Chouquette : Tu as de la chance, Annie, de ne rater qu'une aquarelle sur dix, j'en rate beaucoup plus mais je ne suis pas une obstinée comme toi, sauf si la retouche est  minime. Je me sers de l'envers pour en faire une autre ou pour tester des peintures.

Motick : C'est un sujet souvent traité, pas si facile qu'il n'y parait. Tu ne t'en tires pas mal  et je suis certaine - vu ta ténacité - que tu vas nous proposer plusieurs versions améliorées. Pour les conseils que tu réclames, je suis dépourvue, d'autant que le sujet "fleurs" ne fait pas partie de mes recherches actuelles. 

Il se trouvera des spécialistes pour t'aider.

Je ne doute pas que la photo en tente plus d'un, car moi, j'ai eu le coup de foudre ! J'avais fait des feuilles plus précises mais trop gouachées et je les ai effacées.

Bien sûr, je n'en resterai pas là. Chouquette, tout dépend aussi de l'exigence de chacun. Si je dis 1 sur 10 de ratées, c'est à mon niveau qui n'est pas encore très élevé. Pour mon travail, une pro inverserait le score !

Motick : Annie, je suis tentée par un essai à partir de la photo. J'ai essayé de voir comment je pourrais la traduire. avec un traitement d'images et j'y vois plus clair dans les valeurs. Je te fais partager mes tâtonnements. Pour la couleur, c'est une autre histoire d'autant qu'il y a cette gamme de verts que je ne sais pas rendre. 

Je pense que l'on pourrait encore simplifier, en tout cas éviter de "tout dire"... 

Merci Motick, le blanc supprimé ne reviendra pas, mais il en reste, heureusement ! J'ai utilisé du vert de vessie mélangé à du bleu indigo, mais j'ai mis trop de bleu, sans doute. Maintenant, je vais essayer de tendre vers le vert olive. Si je n'ai pas continué, c'est parce que j'ai toujours peur d'en faire trop.

Bon courage si tu te lances !

Motick : Annie, j'ai fait une tentative de pavots : le résultat est dans ma galerie. C'est un sujet difficile qui supposerait une maîtrise du travail en négatif, je pense, je vais m'y atteler.

Yvette : Curieux, ces coquelicots, on dirait qu'ils sont en papier ! Et pourtant, c'est bien une photo ! Annie, je préfère les tiens, ils sont plus réalistes avec une belle transparence... j'aime beaucoup !

Voici la 2ème étape, faite cet après-midi, et des essais de négatif pour les feuilles.

 

2ème étape

 

Motick : Pour le travail en négatif, je vois que nous en sommes au même point. Il y a encore du travail sur la planche, mais ça avance.

Tu as raison, ce n'est pas facile du tout, surtout quand on n'a pas commencé par là. Certains disent qu'il ne faut pas dessiner, plutôt peindre directement, forme après forme, en laissant sécher régulièrement entre deux. 

Y arrive-t-on mieux au pinceau biseauté ?

Motick : De grâce, ne me parle pas de pinceau biseauté, ça me traumatise. LOL. Sérieusement, il faut faire et refaire des petits exercices. Dès que j'en aurai fait, je partagerai.

Excuse-moi Motick, je suis allergique aux petits exercices, comme toi au pinceau biseauté (que je n'ai pas non plus) ! Pour moi, chaque aquarelle est un exercice et elles ne sont pas très grandes. Les exercices systématiques me rappellent trop l'école, et même si j'ai été prof, tous les travaux de mes élèves étaient directs.

Françoise M : Moi j'en ai un, un pinceau "biseauté", mais je ne m'en sers jamais. A vrai dire, je ne sais pas à quoi il sert, vraiment !

Yvette : Ton fond est fini, mais si je te disais que mon œil est surtout attiré par tes coquelicots, tu ne me croirais pas peut-être et pourtant c' est vrai !

Merci Yvette, mais mon fond ne me plaisait pas, j'ai tout flouté à l'éponge... mais les fleurs sont restées intactes !!!

 

3ème et dernière étape

 

 

Annie Lagarde : Annie, je vais d'une version à l'autre, sans trop me décider, mais comme toi, j'aime bien la dernière, quoique l'autre... tu vois, indécise ! C'est dans l'état moral, intérieur, au moment où tu peins, que la sensibilité de l'aquarelle ressort, et de ce fait, te parait à toi, seule, correcte ou pas. C'est aussi le résultat de beaucoup de travail, lorsqu'on arrive à presque la perfection, chez certains aquarellistes, et il faut aussi, les voir peindre, ils sont bien souvent dans une sorte de transe... Dur, dur, l'aquarelle ! 

Tout cela pour te dire que j'aime bien la dernière, car (ce n'est que mon avis !) elle me semble plus spontanée... de par le flou...

Françoise M : Dans ce cas là, c'est plutôt une qualité d'être entêtée... très chouette ta dernière, Annie !

Mady : Moi, je t'admire d'être aussi têtue, j'aurais jeté l'éponge depuis longtemps !

Magdi : J'aime bien ta dernière version, Annie, car elle met bien en valeur la luminosité des pavots du bas.

Kt : Je préfère aussi ta dernière version Annie, car elle est plus contrastée.

Merci à toutes !

 

Les défis en aquarelle : http://annieb.over-blog.com/2010/10/defi-jeune-bedouin.html

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article