Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Araignée d'argent

 

L'aquarelle (30,5 x 40,6 cm) : 

________________________________

 

"Araignée grise, araignée d'argent, ton échelle exquise tremble dans le vent... "

Qui est l'auteur de cette poésie. Charles d'Orléans, peut-être ? 

Avec une de mes photos, une toile d'araignée entre des althéas, j'ai pataugé dans le mouillé... Quelques petites corrections ensuite, après retrait de la gomme. J'ai toujours beaucoup de mal avec l'eau, difficile de la laisser faire ! Papier "The Langton" extra-lisse 300 g/m². Qu'en pensez-vous ?

 

 -aq--Araignee-d-argent.jpg

 1ère étape

 

Annie Lagarde : Annie, je trouve la photo et l'aquarelle superbes... Juste un petit bémol : si tu avais fait le fond derrière la toile d'araignée, un peu plus foncé, je pense que la toile serait ressortie d'avantage, avec plus de force ! Mais c'est juste un point de vue personnel, vu ce que je fais en ce moment... je n'ai pas à donner de conseils !

Fly : Oué, peut-être un fond plus foncé pour bien faire ressortir le brillant de la toile ? Moi je verrais bien du bleu foncé, qu'en penses-tu ? Personnellement, j'aurais aussi mis quelques points blancs pour faire de la rosée, mais ça c'est au goût de chacun. Rien d'autre à dire sinon que la "toile" est bien jolie et la citation aussi.

Google me dit qu'il s'agit de "L'araignée", de Madeleine LEY.

Araignée grise
Araignée d’argent
Ton échelle exquise
Tremble dans le vent.
Toile d’araignée
Émerveillement
Lourde de rosée
Dans le matin blanc !
Ouvrage subtil
Qui frissonne et ploie
Ô maison de fil
Escalier de soie.
Araignée grise
Araignée d’argent
Ton échelle exquise
Tremble dans le vent.
Madeleine LEY   -   Petites voix, Éditions Stock

Gertrude : C'est plein de fraîcheur et il y a une très jolie lumière, tu es bien dans l'univers privilégié de ces matins de printemps ou d'été, lors desquels Râ nimbe les gouttes de rosées d'un écrin d'or ou d'argent, parant ainsi l'espace entre les fleurs, que les ouvrières assidues ont garni de dentelles tendues, de ces éclats cristallins que les fils flamboyants révèlent en scintillant.. L'osmose née d'une nature qui fait de cette symbiose entre végétal et animal, comme un serment sacré, dessine alors un univers transparent dédié entièrement à la poésie... Qu'elle s'écrive à l'encre ou à force de pigments, elle génère automatiquement chez ceux qui l'ont tant ressentie, cet envoûtement propice au terreau de la création... 

Ton aquarelle en est issue directement, il te reste à remercier la reine araignée d'avoir su porter vers ton âme, les somptueuses arabesques qu'elle a suspendues dans l'air irisé, et à tendre aux fleurs des doigts aimants pour mieux leur montrer, combien elles sont chères à ton cœur... Bravo ! 

Ton poème est de Madeleine Ley, (1901 .... décédée dans les années 1980 ). Elle était femme de lettres, s'intéressait à la littérature enfantine, Belge, de surcroît, elle a, outre ses poésies, écrit également des romans et a été primée... 

Mady : Ton aquarelle et le poème de Madeleine Ley forment un bel ensemble à exposer. Juste mon petit bémol (pour que tu y penses une autre fois), tu aurais du contraster plus le fond de ton aquarelle, surtout vers le haut à gauche. Cela aurait encore plus mis en valeur cette toile d'araignée et les petites gouttelettes d'eau qui s'y accrochent !

Gun06 : Foncer encore un peu le fond, pour faire ressortir la toile, c'est aussi ce que j'ai pensé... mais c'est super dur à faire maintenant qu'il n'y a plus la gomme à masquer, du coup je n'osais pas le dire. En tout cas, jolie photo et jolie composition !

Midry : Ta photo est superbe ! Ton aquarelle est bien aussi, mais d'accord avec les avis donnés pour dire que tu aurais pu foncer derrière la toile pour la mettre en valeur ! Je pense que tu as voulu faire comme sur la photo, mais je crois (facile à dire, mais pas à faire !) qu'il faut se détacher de la photo dès que l'on peut !

C'est mon défaut, ma première étape est bien souvent trop claire. Mais là, ça va être  difficile de foncer... je ne vois qu'une solution, remette la gomme ! Merci Annie, mais tu es bien trop sévère avec toi-même ! Si tu parles de tes moutons, c'est vraiment affaire de goût, à moi, ils me plaisent, ils ont beaucoup de force.

Fly, c'est extra, merci pour cette poésie ! Je la connais par cœur pour l'avoir apprise il y a cinquante ans environ, mais je ne savais rien de son auteur, Madeleine Ley ! C'est une bonne idée, les gouttes de rosée, malheureusement, trop tard !

Gertrude, tes observations m'ont touchée ! Tu as une manière si poétique de décrire les choses que mon poème est devenu inutile. Merci de m'avoir indiqué son origine et de l'avoir écrit, toi aussi.

Merci Mady ! Je ne vois pas d'autre solution que de retracer à la gomme pour pouvoir foncer davantage. 

Merci Gun et Midry, si la photo vous intéresse, je peux vous l'envoyer plus grande. Demain, je continue !

Elsie : Ta photo, pas ton aquarelle, est-elle retravaillée via un logiciel de traitement d'images, Annie ? Je te pose cette question, car je trouve les fils déjà bien épais sur la photo. Tu t'es lancée un défi pas évident. Bravo pour ton audace.

Je viens juste de rentrer et découvre ta question. Non, Elsie, c'est une photo que j'avais prise avec un appareil argentique, il y a quelques années et comme elle me plaisait, je l'ai scannée et c'est tout. Elle est telle que la photo sur papier du point de vue couleurs et tonalité. Je pense que les fils sont épais à cause de la rosée. Bien sûr, sur l'aquarelle, les traits de gomme sont assez épais, je ne suis pas parvenue à les faire plus fins.

Linerev : Quel joli sujet ! Mon avis ne diffère pas des précédents. Mais c'est un exercice difficile, et je me demande s'il n'aurait pas été plus facile de faire la toile par grattage. La fleur du haut demanderait un point d'ombre et un autre point de lumière. Un peu d'ombre aussi sur les feuilles.

Cela me gêne toujours d'abîmer le papier en grattant, alors, j'ai préféré la gomme, même si le trait est plus gros. Le problème avec le travail dans l'humide, c'est que les couleurs, foncées au départ, pâlissent beaucoup ensuite. Pour assombrir, c'est facile, mais pour un point de lumière, je ne vois que la gouache ou l'acrylique. 

Merci Linerev pour tes conseils, je vais en tenir compte !

Mamanlotus : Beau sujet... reste plus qu'à rajouter l'araignée guettant sa proie !

En fait, il n'y a pas d'animal ici, ni araignée et ni insecte piégé, la scène me semble plus poétique. Merci Mamanlotus, c'était une idée, mais j'ai préféré une toile vide.

Irisée : Belle photo, joli poème et un sujet d'aquarelle très original ! Je suis d'accord la toile se détacherait davantage sur un fond plus foncé. Annie B, tu aurais pu faire un fond avec des nuances un peu variées dans l'humide et apporter des valeurs plus fortes dans la zone de la toile d'araignée. Il est vrai que les fils de la toile sont un peu trop épais, car c'est la délicatesse et la fragilité de la toile qui est touchante et poétique ! Je te donne une astuce, mais elle a du déjà être proposée dans d'autres sujets :  Pour faire des réserves subtiles, on peut appliquer la gomme au porte-plume. C'est un peu délicat, il vaut mieux s'entraîner avant sur un morceau de papier d'aquarelle, et trouver la bonne plume (faire un essai avec une plume sergent-major et un autre avec une plume un peu plus épaisse, car souvent la gomme liquide ne s'écoule pas du premier coup !). Répéter l'opération sur le papier d'essai en gratouillant un peu le bout de la plume avant d'avoir le bon débit.

J'espère que mes explications sont explicites.

Merci Irisée, je retiens tes conseils, surtout pour la couleur du fond. Pour la pose de la gomme, je suis assez malhabile. Ici, j'ai utilisé un cure-dent, c'est un peu comme une plume, non ? Il faudrait que j'essaie. Auparavant, j'ai déjà fait des essais avec un "Rotring", mais la plume se bouchait tout le temps. Une autre idée : utiliser un fil trempé dans la gomme, mais il ne faut pas trembler !

Manou : Comme Mady, je pense que tu aurais mieux mis en valeur la toile d'araignée sur un fond foncé. Ta première étape est réussie. Yapluka comme dirait quelqu'un que je connais... Avec quoi poses-tu la gomme, Annie ?

C'est vrai, je ne suis pas douée pour faire des traits fins ! Merci Manou de ton intérêt, j'ai utilisé un cure-dent, mais pour la suite, je vais essayer une plume, j'espère que ce sera mieux. Comme le tracé se voit peu, j'ai souvent l'impression qu'il n'existe pas et je repasse dessus ! 

Monique : Bravo Annie ! Elle est bien jolie cette aquarelle, très difficile de les réussir ces toiles d'araignée si fines !

Bien sûr, Monique, merci ! Pourtant, quand je compare la photo et mon travail, j'ai l'impression que la toile est assez conforme ! Alors j'entends "Il ne faut pas toujours rester fidèle à la photo !"

 

  

 

Manou : Avec une plume ce sera nettement mieux, mais le tire-ligne est plus facile à manier (à récupérer dans les vieilles boîtes de compas). Il faut faire des essais préalables pour juger de la largeur du trait (la molette du tire-ligne sert à régler cette largeur) sur un papier aquarelle sur lequel on a posé une surface (par exemple 5 x 5 cm) de pigment très foncé. De cette manière on voit beaucoup mieux les lignes de gomme que sur le papier blanc et on évite aussi d'avoir la première goutte qui tombe sur le dessin original (cela arrive souvent quand le tire-ligne ou la plume sont un peu trop "chargés").

Voilà, c'est fait, et à la plume. Après quelques essais réussis, j'ai attaqué la toile, sans la moindre goutte non voulue, avec de la gomme diluée. La toile est plus fine, sur un fond plus foncé. Reste à fignoler le reste et je vous la montre. Merci encore Manou !

Marykanne : Je partage l'avis de Mady, en fonçant sous la toile celle ci serait mieux ressortie, sinon bravo !

La première étape était plutôt fade et ne me plaisait pas, moi qui aime les contrastes. Pour la deuxième, j'ai peut-être un peu trop forcé la dose. Qu'en pensez-vous ?

 

2ème étape

 

Adamanteus : J'ai eu l'occasion, lors d'un stage, de faire également une toile d'araignée sur fond sombre, la technique préconisée étant le grattage.. Je comprend Annie B... mais un outil manié délicatement n'abîme que très très peu le papier.

Là, j'ai suivi la technique d'Irisée qui me conseillait la plume et cela a bien marché. Sans doute, ça aurait été mieux de le faire du premier coup, sur un fond moyennement sombre. Car ce qui pêche à présent, ce sont les fleurs, dont je n'ai pas su conserver l'éclat, ainsi que le fond trop sombre.

Merci Adamanteus, à propos du grattage, mais j'ai un mauvais souvenir, ce sont ces petites chattes que j'avais trop grattées en abîmant le papier.

Ann59 : Bonjour Annie, très belle photo, et interprétation difficile effectivement. J'approuve les avis exprimés à propos de la 1ère version et je trouve le fond de la 2ème un peu uniforme. Je verrais bien une interprétation plus floue, dans laquelle on pourrait imaginer le foisonnement du jardin. (un rappel de rose et de vert ?)

Tu as sans doute raison, merci Ann59, mais à ce moment là, il faut faire une autre aquarelle ! J'ai déjà eu du mal à continuer celle-ci, en recouvrant toutes les plantes de gomme et en traçant la toile. Si cela intéresse quelqu'un, c'est une bonne idée, mais moi, je n'aime pas refaire deux fois la même aquarelle.

Annie Lagarde : Je la trouve très réussie, ta toile d'araignée se trouve mise en vedette. Elle est superbe maintenant, vraiment un grand bravo pour ta persévérance !

Manou : Cette version me semble bien plus efficace par ses contrastes. Bravo ! Cependant, j'aurais complété le centre de la toile (ce sont plutôt des gouttes) et les fils de la structure qui la tiennent en place, même si on ne les voit pas bien sur la  photo... mais ce n'est qu'un détail. 

Françoise64 : J'aime beaucoup cette version, je regarde souvent les toiles d'araignée comme des oeuvres d'art.

Merci Annie, Françoise, Manou !  Voilà la suite, j'ai utilisé des pastels gras blancs pour ajouter des fils et des gouttes à la toile, ainsi que des verts et des jaunes pour agrémenter le feuillage. Qu'importe la "pureté" de l'aquarelle, pourvu que ce soit mieux. Mais justement, est-elle améliorée ?

 

 3ème étape

 

Manou : Oui, Annie, le centre de ta toile ne "flotte" plus !

Annie Lagarde : Et oui, tu vois c'était aussi mon ressenti, ce fond qui n'était pas     assez foncé... Comme quoi les grands esprits se rencontrent ! Je l'aime beaucoup ton araignée, quoique... sur moi, non pas du tout ! Bravo, bon rattrapage de cette superbe "toile d'araignée" !  J’adore !

Kt : Oh oui, c'est vraiment beaucoup mieux... en fait, avec la première aqua, tu t'es laissé faire par la photo… et là, tu te l'aies appropriée. Je trouve bien que tu aies recommencé aussi différemment.

Merci Manou, Annie, Kt, ce sera donc ma dernière étape. 

Je suis retombée dans le bleu indigo, alors que je voulais changer, car pour foncer, j'évite le gris de Payne. Alors l'indigo revient, impossible de l'éviter, il s'impose toujours ! Ce sera pour une prochaine fois !

Monique Reifenberg : Meilleur contraste, c'est sûr, et la toile ressort bien. Perso, ce qui me gêne, c'est la division de ton aquarelle : côté fleur sur fond foncé, la toile d'araignée et ce coin jaune tout seul, très triangle (ça c'est bien !), peu dégradé, sans mélange vers le fond foncé. Elle est ainsi divisée en trois zones trop distinctes, il faudrait les interpénétrer, entous les cas, parvenir à faire un fond "général" dont la tonalité foncée serait accentuée au niveau de la toile pour la faire ressortir.

Légèreté : Sujet bien difficile ! Ta toile est bien rendue mais ce qui est trop nette est cette coupure entre le très foncé et le très clair. On sent bien que tu en veux !!!

Merci Monique et Légèreté ! Monique, je vois bien ce que tu veux dire, comme me l'avait déjà suggéré Ann59. Mais je me demande s'il n'est pas trop tard pour changer quelque chose. Le plus simple serait de mettre un peu de bleu en rappel dans le jaune, mais je crois difficile, voir impossible, d'éclaircir le bleu à cause des fleurs qui sont à cet endroit !

Irisée : Annie B, la toile ressort mieux sur un fond foncé, mais comme tu le dis, tu as peut-être un peu forcer la dose. Comme je te le disais précédemment, ton sujet est délicat et poétique et le passage entre le foncé et le clair gagnerait à être progressif, tout en fondu et en nuances. Cela permettrait d'apporter encore un peu plus de douceur pour traduire l'émotion que tu as ressenti devant cette jolie toile d'araignée !

J'aime bien tes fleurs. A ta place, mais c'est un avis personnel et bien sûr uniquement dans le cas où tu voudrais refaire cette aquarelle, je ne recommencerais pas de suite. Je laisserais le sujet décanter dans mon esprit et un peu plus tard, je le referais en tenant compte de mes nouvelles possibilités, car trois fois de suite, cela te prendra la tête... Pour les fondus d'ambiance, tu peux aussi travailler la méthode de Maryse de May. Ses deux livres sont indiqués sur le forum.

Monique Reifenberg : Oui Annie, ta seule possibilité est de foncer vers/dans le jaune, éclaircir ton bleu ne changerait au problème de division des couleurs.

Merci de m'avoir répondu, Irisée et Monique. Mais je sais que si je l'abandonne maintenant, je ne la referai pas ! J'ai trop d'autres idées en tête, des portraits, toujours des portraits, donc je vais essayer de faire mieux tout de suite. Alors, je vais tenter d'adoucir cette rupture entre le jaune et le bleu, foncer vers le jaune, mais aussi essayer de retrouver un peu de jaune en haut à gauche. Mais ce n'est pas gagné !

Monique : Très bien, cette deuxième version de la toile d'araignée, Annie, toute en finesse, cette fois, bravo !!

Merci Monique !  Et pourtant... cette rupture entre le jaune et le bleu ! J'aurai du y aller en douceur, faire un fond progressif, garder un peu de jaune et de vert dans le bleu. C'est mieux qu'avant, mais elle ne me satisfait pas pleinement ! CQFD, je continue...  il faut bien que je mérite ma réputation entêtée ! Une bourrasque a chamboulé mon aquarelle, mais heureusement, la toile a tenu bon ! Impossible d'ajouter du jaune à gauche, mais du vert, oui.

 

4ème étape et dernière étape

 

Gun06 : Bonne idée, le vert ! Tu pourrais presque en rajouter à droite, voire faire une fleur supplémentaire du coté droit. Un peu comme ce que j'ai bidouillé avec un logiciel de retouche d'image ci-dessous. En tous les cas, ta toile ressort bien, et les fleurs aussi.

 

Fly : Complètement d'accord pour la fleur ! Plus harmonieux ! Rahhh, tu en auras bavé pour cette "toile"

Bravo pour ta retouche, Gun, mais elle me laisse perplexe, j'ai beaucoup de mal à me décider et je vais te dire pourquoi : j'aime la dissymétrie. En tout cas, je te remercie, mais il me faut réfléchir encore !

Déjà Fly, que je remercie aussi, est d'accord avec toi... je suis sous influence pour en baver encore !

Gun06 : Moi aussi, j'aime bien la dissymétrie, je trouve ta toile très réussie (y compris les modifs). Le petit montage que j'ai fait, c'est juste pour voir si, des fois, ça donne une base de comparaison... Je cherche pas à t'influencer... 

Attends d'avoir d'autres avis, faudrait que les gens puissent voter ?

Gertrude : Ho, c'est très joli aussi comme cela, ça me rappelle un peu une période d'un impressionniste célèbre, si tu vois ce que je veux dire, je parle des traits de pinceaux... La bourrasque était là... Pour lui aussi...

Y'en a un auquel je pense, qui faisait des ciels tourmentés, c'était un fauviste (Vlaminck). Mais tu dois penser à quelqu'un d'autre, un impressionniste, Van Gogh peut-être ? Merci Gertrude, je suis très flattée !

Gertrude : Banco... Hé oui, tourmenté, il l'était aussi... Enfin voilà quoi, j'aime beaucoup l'ambiance de ton aquarelle... Bravo ! 

Abby : L'effet sur la dernière est très beau. Je déteste les sales bêtes qui y vivent, mais ta toile est très réussie.

Merci Abby, mais les petites araignées d'Europe ne sont pas si méchantes !

Mady : Petites ? Elles ne sont pas toutes si petites que ça, nos européennes ! 

Bonjour Mady ! En comparaison avec les grosses mygales, si, la plupart sont petites et fines ! 

Monique Reifenberg : Non, Annie, toujours possible d'ajouter du jaune à gauche (lavis) du moment que tu le fais avec une TEINTURE. Outre sa transparence, la teinture a pour propriété de transformer la couleur, donc ton bleu aurait viré vers les verts et tu aurais pu, très certainement, en jouer pour étirer vers la droite et faire une meilleure "jonction". "Du vert, oui" dis-tu, c'est déjà un mélange de jaune et bleu, alors le jaune tout seul bien choisi aurait suffit.

J'avais utilisé du jaune indien (Winsor &,Newton), c'est une teinture, mais le résultat était peu visible, peut-être parce que j'avais éliminé un peu de bleu auparavant. Alors j'ai ajouté du vert de vessie (Lukas) qui a donné le résultat que vous voyez.. Maintenant, je crois que je vais m'arrêter, car l'araignée commence à me gratter !

Merci Monique et à tous ceux qui m'ont aidée ! 

 

 

Après une 1ère étape trop claire, j'ai retravaillé le fond en réservant la toile et les althéas à la gomme. De l'indigo a été ajouté sur feuille humide, puis, une fois sèche, quelques réhauts de pastels gras sur la toile et sur les plantes.

Evelynerigal : Une belle réalisation !

Merci Evelyne, je l'ai postée, mais je dois encore expérimenter les teintures indigo et jaune indien, comme me l'a conseillé Monique. A chaque travail, on avance, spécialement quand on ne réussit pas du premier coup, ce qui est bien souvent mon cas !

christelle : Bien jolie, d'autant plus que ces couleurs ne sont pas faciles à utiliser !

evelynerigal : J'aime beaucoup l'indigo qui est très bien approprié à ton aquarelle !

bidouille : Bravo de t'être attaquée à une toile d'araignée, tes fleurs sont superbes aussi.

Légèreté : Bravo, Annie pour ta ténacité !

Un grand merci à toutes pour vos encouragements. Le test, en ajoutant du jaune indien sur du bleu indigo déjà sec, donne bien un vert foncé, assez proche de ceux qui se trouvent ici.

Aloyoc : Là aussi, j'admire ta ténacité, et le résultat est probant : belles fleurs, belle   toile d'araignée, quand on veut, on peut ! Encore BRAVO ! !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article