Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Une rue d'Harar, en Ethiopie, en 2011

 

L'aquarelle (31 x 41 cm) : -aq--Ethiopiennes-version-2--3--jpg

________________________________

 

Belle photo de Monique Clerc, rapportée de son voyage en Ethiopie, dans une rue d'Harar. Merci Monique de m'avoir permis de l'utiliser pour cette aquarelle !

Sur papier Arches grain fin, 300 g/m²; jaune cambodge, alizarine cramoisie, terre de Sienne brûlée, sépia, bleu cobalt et vert de vessie.

 

Ethiopiennes--photo-de-Monique-.jpg

 

1ère version  

Après avoir photographié la 1ère étape, j'ai constaté que la fillette de droite était beaucoup trop petite, d'autant plus qu'elle est debout sur des marches !

 

1ère étape

 

J’ai décidé d’en faire une femme sur le pas de sa porte. Qu’en pensez-vous ?

 

2ème étape

 

Martine P : Une bien belle photo en effet ! Je trouve ta femme beaucoup mieux effectivement que la toute petite fille de ton premier essai ! Toutefois, ce qui me gêne, c'est que le milieu de ton premier plan est vide. En fait, je n'aurais pas réduit, ni décalé, autant les deux femmes qui portent leurs charges sur la tête, je trouve que la rue perd du coup en animation... Ce n'est qu'un avis perso d'un amateur, il vaut mieux attendre d'autres pros ! En tout cas, il y a de quoi faire, c'est bien !

Aloyoc : Je trouve en effet la photo bien belle, Annie, je trouve aussi que tu n'as pas bien respecté les proportions des personnages, même dans ta seconde version. La femme de droite, est, à mon avis, bien trop grande par rapport au mur et à la porte. Tes personnages sont un peu raides, manquent de souplesse, alors qu'ils sont habillés de tenues très fluides, légères... C'est cette légèreté que je ne trouve pas dans ta peinture. Comme l'a dit Martine, le bout de la rue est vide, alors que sur la photo, les murs ont une alternance de tons chauds , et que tout le soleil est donné par le sol... C'est très dur ce genre de scènes, mais je sais que tu y arriveras... En attendant les conseils des pros qui seront plus avisés que les miens !

Mamanlotus : Intéressante photo... merci, je garde en réserve.

6mone : Annie, moi aussi je trouve qu'il y a un vide ! Tes couleurs sont belles, mais je trouve qu'il y a un manque de contraste, les ombres ne sont pas assez fortes et il manque un effet de profondeur, sujet difficile. Mais ce n'est que mon humble avis !

Martine, Aloyoc, Mamanlotus, 6mone, merci de vos réponses et conseils ! coeur (1)Martine, tu as vu juste, c’est ce qui me gêne aussi, mais au départ, je n’y avais pas prêté attention. Je trouve moins facile de rapprocher les femmes aux corbeilles, que de transformer la petite fille en femme, mais je vais essayer. Tes conseils sont avisés, Aloyoc, même si je ne vois pas la femme de droite comme toi. J’ai tracé la ligne NY sur la photo, le niveau des yeux est au niveau des yeux de l’homme, qui est plus grand que les femmes (il a ma taille, lol ! ) Les femmes sont plus petites et de tailles inégales. Est-ce que je me trompe ? Quant à la raideur, j’ai fait ce que j’ai pu, y’a encore du travail... je suis moi-même très raide actuellement et j'influence mon pinceau ! Je n’ai pas osé assombrir les murs éloignés, je crains un manque de lumière. Contrairement à la photo, elle vient du fond, j’ai changé l’orientation des ombres. Faut-il forcément suivre la photo ? A mes débuts, je le faisais et j’ai reçu beaucoup d’avis contraires. Oui, pas facile ce genre de scène et d’autant plus intéressante à tenter ! Tu as raison, 6mone, je vais aussi renforcer les contrastes.

 

Perspective : -aq--Ethiopiennes--2--perspective.jpg

 

Berenice31 : Je pense qu'il faut faire du tri dans cette photo. Si je devais l'interpréter en aquarelle, je ne garderais que les deux femmes qui portent les bassines sur leurs têtes. Ce sont elles qui donnent le mouvement, qui racontent l'histoire que tu vas peindre. Je ferais aussi celle qui est sur leur droite avec le foulard dénoué qui flotte. Peut-être l'homme qui arrive au fond et basta ! Point trop n'en faut, on s'y perd !!!!!!

Pour la perspective, ce qui change un peu la donne pour la ligne de vue, c'est qu'à mon avis la rue monte un peu... Là, aussi, je la ferais à plat et conserverais donc une ligne de vue identique pour les femmes et l'homme. Joue un peu sur leurs différences de taille, mais pas trop. Je m'en tiendrais là pour les personnages. Les autres ne servent à rien. Et ensuite à fond sur la lumière, ombre à gauche et éclairé à droite pour que les femmes se dirigent vers la lumière. Et de belles ombres foncées au sol, car il faut créer un fort contraste, propre à ce genre de pays, donner une impression de chaleur qui pèse. A tes pinceaux !!!!!!

Si je te suis bien, il me faudrait tout recommencer, sinon comment effacer Sur les dix, j’ai conservé six personnages de la photo, mais j'ai ajouté l’enfant et  la mendiante. C’est vrai qu’actuellement, on ne sait pas trop où diriger le regard.

Je la recommencerai sans doute, mais je vais d'abord essayer de l’améliorer et de la contraster davantage. Merci Bérénice pour tes bonnes idées !

Bibou : Très beau sujet, mais bien difficile !!!

Berenice31 : Citation Annie : "Si je te suis bien, il me faudrait recommencer, sinon comment effacer ?"» Oui, Annie, c'était une suggestion pour tout refaire, pas pour retoucher ! Mais uniquement dans le cas où tu envisages de refaire. 

Piotr Szut : Je suis d'accord avec Bérénice, on ne fait pas du neuf avec du vieux, n'est-ce pas ? Pour en revenir à ton aquarelle, comme tout le monde, ce qui me surprend, c'est une impression de vide... Je crois que d'une ruelle, tu as fait une avenue, ce qui revient à dire qu'en reproduisant la photo (sans l'interpréter, comme le suggère Bérénice), tu t'es plantée dans les proportions, et là non plus, je ne pense pas que ce soit réparable... hélas. Bref je suis de tout cœur avec toi et te présente mes condoléances pour cette aquarelle qui file un mauvais coton.

C'est bien la décision que j'ai prise cette nuit, elle est irrattrapable, le mauvais coton du papier Arches, sans doute ! Emotions--12-.gif  Je vais donc suivre les conseils de Bérénice,  limiter les personnages et accentuer les ombres, "éclairer à droite, pour que les femmes se dirigent vers la lumière". Merci Bérénice et Piotr Szut !

Berenice31 : Sage décision, Annie ! Oui, Piotr a raison, pense bien que tu es dans une ruelle ! Il vaut mieux refaire, car une aquarelle est jolie si elle est d'un premier jet ou presque. Y revenir laisse toujours un arrière goût de patouille... (sauf si on s'appelle Eric Laurent...) Vite, montre-nous la nouvelle mouture !

Danikaelle : Bravo pour ton travail sur cette rue, ce que tu as fait dans ce 1er jet va énormément te servir pour la suite. En plus, ce n'est pas un sujet facile ! 

 

 

2ème version 

Merci Danielle, j'espère bien !  Pour éviter de nouvelles erreurs, je préfère vous soumettre le dessin de la 2ème version, avant de passer à la peinture. J'ai tenu compte de tes conseils, Bérénice, tout en choisissant de donner une légère pente à la rue. Les deux Ethiopiennes sont mieux placées, mais on n'a pas l'impression d'être dans une ruelle. Pour ce faire, il me semble qu'il faudrait dessiner la maison d'en face, sur la droite, comme sur la photo. Qu'en pensez-vous ?

 

ouverture

1ère étape

 

Guy71 : Bonjour Annie, sans être un spécialiste (loin de là), je trouve que cette 2ème version est agréable, mais il manque à mon avis, et comme tu le ressens fort justement, un petit quelque chose sur la droite. En tous cas, je suis ton post de près, car je trouve ton sujet intéressant. Bonne continuation.

Aloyoc : Je trouve bien mieux comme disposition, mais comme Guy71, je pense qu'il manque quelque chose du coté droit... les murs des maisons de cette ruelle ! Mais c'est bien parti, bravo de recommencer, j'admire ! 

6mone : Moi aussi, je trouve qu'il manque quelque chose du côté droit ! Autrement, les personnages sont bien proportionnés. 

Effectivement, ce sont les maisons qui manquent, j'avais cru comprendre qu'elles étaient superflues, mais le dessin parle de lui-même. Guy, 6mone et Aloyoc, merci ! coeur (1)

Berenice31 : Il me semble qu'il faudrait aussi "habiller" le mur du bout à gauche avec fenêtres et portes. Pas trop dessinés, mais que le cerveau comprenne que c'est un mur de maison, sinon ça va juste faire "mur" ... et pas maison dans une rue. Et puis un départ de mur idem à droite pour délimiter ta ruelle.

Piotr Szut : Comme dit Bérénice : sage décision ! Au vu de ton esquisse, on a encore une grande sensation de vide..., il semble que tu balances entre deux solutions :

- peindre des personnages dans une ruelle, et dans ce cas le sujet ce sont des personnages qui évoluent dans le cadre d'une ruelle ;

- peindre une ruelle avec des personnages, et le sujet devient une ruelle animée de personnages.

Là, il te faut choisir ! Si tu choisis les personnages, la ruelle devient secondaire et il me semblerait judicieux de cadrer serré avec des personnages qui occupent la majeure partie de l'espace et une mise en page verticale. Dans l'autre cas, un cadrage horizontal avec des personnages secondaires et des bâtiments qui resserrent le volume pour donner une impression d'étroitesse (attention aux proportions : si besoin, faire et refaire le dessin jusqu'à ce que cette impression soit sans équivoque).

Coté couleurs, pas trop de mélange, pour garder pureté et transparence (pas ou peu de tons rompus). L'image d'origine est très colorée, ce qui fait son attrait à ne pas perdre. Tu es bien partie (repartie !) Sache ou tu veux aller, avant tout.

Grand merci Piotr et Bérénice, mais comme c'est difficile !!! Pour avoir un effet de ruelle, j'ai resserré le dessin en un format carré. Pour un contre-jour avec ces Ethiopiennes, je me suis aidée d'une aquarelle d'Ejoumalé, sans oser les faire aussi sombres, on ne voyait même plus les vêtements, que du bleu et brun foncé !

Bien sûr, je peux fignoler le décor, ajouter des fenêtres..., mais je préfère m'arrêter en chemin pour avoir vos opinions avant de continuer, sans doute.

 

ouverture

2ème étape

 

6mone : C'est beaucoup mieux ! Mais je ferais plus coloré, comme le dit Piotr, l'image d'origine est très colorée, cela fait son attrait. Et comme il dit aussi, de choisir entre personnage ou maison, moi, je choisirais les personnages, plus colorés et garderais la belle luminosité que tu as bien réussie.

Clairanne : Je préférais ton premier cadrage, avant la mise en peinture. Là, tu as fermé le chemin.... Par contre, tu as une très belle lumière. Continue doucement comme cela, sans perdre tes zones claires. La femme centrale semble avoir les fesses un peu basses, ou peut-être plutôt les jambes trop courtes.... je ne sais pas trop, désolée pour elle.

Tu as raison, 6mone, il faut colorer et contraster davantage ! J’ai raté mon but, j’avais choisi de privilégier la ruelle et non les Ethiopiennes, en resserrant le dessin. Pour continuer, il faudrait à peine voir les détails et couleurs des vêtements, c’est vrai que j’hésite encore.

Dans le premier cadrage, Clairanne, je n'étais pas parvenue à dessiner une ruelle, c’était une avenue. Et la femme, ce ne sont pas ses fesses, voyons, mais les plis de sa jupe, pas très seyante, je te l’accorde ! Merci à toutes deux !

Berenice31 : C'est bien parti ! Mais maintenant, il faut que tu fasses ton choix : la rue ou les femmes ? Fais aussi attention à l'allure de tes femmes, ce ne sont pas des "Barbie", je trouve qu'il y a un bras un peu atrophié et qu'elles sont un peu basses de l'arrière-train pour parler correctement ! Sans en faire des mannequins, tu peux leur donner un peu de prestance. Ce sont des Éthiopiennes, en plus, et il me  semble que ce sont généralement de grandes femmes. A la manière de Ejoumale ou d'Abel (et tu sais que je sais de quoi je parle !!!), tu peux les mettre carrément dans le contre-jour en les fonçant. Je pense que c'est comme ça que tu gagneras en force dans ton aquarelle. Il faut qu'on sente la lumière et le cheminement de ces femmes. Tu peux y aller, je trouve cette étape très réussie.

Mamanlotus : Très prometteur, Annie, bravo.

Aloyoc : Oui, Annie, une belle étape de franchie ! Je suis de l'avis de Berenice, pour l'allure de tes femmes, elles ne sont pas assez élancées, alors que sur le dessin, elles étaient très bien proportionnées... Mais cette aquarelle est bien partie, grâce à ta perspicacité et aux bons conseils de Berenice !

Cette fois-ci, le sujet était vraiment trop difficile pour moi, j'ai fait ce que j'ai pu, mais impossible d'aller plus loin ! Les Ethiopiennes ont grandi et se sont assombries, puisque j'ai privilégié la ruelle, mais cela ne me satisfait pas car, plutôt que sombres, les vêtements sont devenus sales !

Merci Bérénice, Mamanlotus, Aloyoc et tous ceux qui m'ont m'aidée ! Bisous 1

 

ouverture

3ème et dernière étape 

 

Berenice31 : C'est mieux que ta première version. Je sais que celle-là, tu ne vas pas la refaire, mais je te dis néanmoins deux trois trucs qui me sautent aux yeux et surtout la manière dont tu as traité le sol de la rue.

Ces grands coups de pinceau me donnent une impression de "filé" et donc de vitesse ! J'aimerais bien que d'autres viennent dire si ça leur fait aussi... En photo, on rend une impression de vitesse ainsi et du coup... j'ai l'impression que tes femmes sont sur un tapis roulant.

Mon autre remarque est sur tes couleurs. Elles sont jolies (et me semblent issues du stage Abel, non ?), mais pour les femmes j'aurais tranché. Les yeux ont besoin et cherchent (en tout cas les miens) une autre couleur. Rouge foncé ? Et surtout je les aurais plus "valorisées". Attention aussi à leurs membres, chevilles et bras qui font un peu raides et manquent de mouvement.

Pat30 : Sur la photo les ombres ne sont pas derrière les personnages, mais devant, à moins que se soit voulu de ta part.

Aloyoc : Berenice, personnellement je n'ai pas ressenti ce "tapis roulant" pour la rue, les ombres des femmes... Ce qui me gène, ce sont surtout, les silhouettes des femmes, lourdes, alors qu'elles sont sur la photo, élancées et élégantes dans leur allure ! Par contre, comme toi, j'aurais aimé trouver quelques tons chauds sur elles, comme tu dis, plus valorisées… Je comprends Annie, tes difficultés à réaliser cette scène de vie, mais cela t'a certainement fait progresser ! Je comprends aussi que tu ne la re-re-fasses pas ! Merci à Berenice, tu m'as aidée, autant qu'à Annie B., pour la composition, les couleurs...

Véro : Moi non plus je ne l'ai pas ressentie... J'aime bien cette dernière version, plus contrastée, bien qu'elle ait un peu perdu en transparence, ce qui arrive souvent quand on repasse plusieurs fois au même endroit. Le parti pris est dans la sobriété, voire l'épuré, à la fois dans les couleurs et dans les formes... c'est un style que, personnellement, j'apprécie.

C'est sûr que le résultat obtenu est un peu éloigné de l'exubérance de la photo originale mais, pourquoi pas, puisque après tout, on est dans l'interprétation ? Pour moi, cette aquarelle évoque la tombée du jour... l'heure où tout s'apaise et où les femmes rentrent au logis après un dur labeur.

Clairanne : Mon impression, quand on se détache des règles, ce à quoi on s'attend, est plutôt sympa. C'est original et très personnel. Mais je suis plus gênée par le cadrage. Quitte à ne pas pouvoir ouvrir à droite, je fermerais un peu à gauche. Je trouve que cela met plus l'accent sur la ruelle.

 

-aq--Ethiopiennes-version-2--3--Clairanne.jpgouverture

Suggestion de Clairanne   

 

C’est un plaisir de vous lire, ça me réconforte vraiment, merci à tous ! coeur (1) 

Oui, merci Patrick, cette inversion est voulue. J’aime bien l’éclairage, mais les femmes sont lourdes et inélégantes, vous avez tout à fait raison. L’aquarelle d’Ejoumalé, la troisième en contre-jour, m’a servi d’exemple et les personnages y sont encore plus sombres : http://www.ejoumaleart.com/landscape.htm   

Comme la taille des femmes l'indique, la rue n’est pas en pente, elles n’ont pas l’air de courir et je ne les vois pas sur un tapis roulant. Merci Berenice, je retiens le conseil pour un travail ultérieur ! J’ai limité les couleurs avec une première étape pour créer l’ambiance, et très peu de blancs, comme je l’ai appris lors du stage.

Oui Berenice et Aloyoc, si les femmes avaient été éclairées d’en haut, comme sur la photo, sans doute une plus grande variété de couleurs aurait été souhaitable, ainsi que des détails dans les vêtements. Contrairement à mon habitude, j'ai privilégié l’ambiance de la ruelle.

Comme Véro l’a si bien écrit : "la tombée du jour... l'heure où tout s'apaise et où les femmes rentrent au logis après un dur labeur."

Clairanne, tu as sans doute raison pour le format, je ne sais pas. De toute façon, c’est un exercice sans prétention, que j’ai fait au dos de l’étape précédente. Quant à la refaire, non, je n’ai pas le temps… et pas l’envie non plus ! Il me reste juste deux semaines pour retoucher la "Vieille Indienne", contraster davantage le "Port du Conquet" et faire le portrait d’une "Petite Jordanienne". La surprise du mois d’août, le "Jardin du Rayol", attendra mon retour !

Merci pour les compliments ! Bisous (13)

 

Hors de France : 

http://annieb.over-blog.com/2012/03/surprise-de-fevrier-le-col-de-la-furka-en-suisse.html

_________________________________

 

Commenter cet article

 

Monique 09/08/2011 08:42 (la 1ère, ratée)

C'est vrai que tes Ethiopiennes sont plus dans l'ombre, tu as eu raison d'allonger leur silhouette, elles sont plus élégantes et la lumière est restée vraiment belle, j'aime bien l'atmosphère de ton tableau. Tu sembles cependant un peu déçue, tu dis que les robes sont devenues sales, je me demande si cela ne vient pas du papier ? L'Arches ne se laisse pas très facilement corriger, je crois, malgré ses grandes qualités par ailleurs.  De quel papier se sert Ejoumalé ?

 

Annie B 09/08/2011 11:10

Il utilise l'Arches, grain fin, c'est en tout cas le papier qui est demandé pour le stage. Mais certaines stagiaires ont apporté un autre papier, sans problème. Curieusement, il y a peu de papiers qui me déplaisent, je n'ai pas une préférence pour l'Arches. On ne peut pas réussir à tous les coups, j'aime la lumière, mais les Ethiopiennes ne sont pas à mon goût. Pour obtenir des contrastes, je m'y reprends de nombreuses fois, je n'ose pas et cela se sent. C'était une expérience, mais elle n'est pas concluante. Merci Monique !

 

Monique 07/08/2011 21:12

Cette fois, c'est bien une ruelle !! et la lumière est magnifique... 

 

Annie B 08/08/2011 06:52

Il va falloir que je modifie ces femmes, un peu trop "dondons", que je les rendent plus élégantes et que je les foncent encore. Merci Monique, c'est le stage qui m'a appris à donner de la lumière. J'espère bien que l'on pourra le faire ensemble, l'an prochain !

 

Monique 04/08/2011 09:37

Eh bien, on peut dire que ton projet d'aquarelle de cette photo apporte de nombreux commentaires très intéressants ! J'aime beaucoup le deuxième dessin qui tient compte de tous les conseils reçus après la première version, et je crois qu'effectivement la grande difficulté est de représenter cette rue très étroite.  Dessiner et redessiner comme dit Piotr Szut, avant de se lancer... il a raison, c'est sûr ! Tu es bien partie, et j'ai hâte de voir la suite

 

Annie B 04/08/2011 10:08

Merci Monique, un vrai casse-tête dont je n'avais pas conscience en regardant ton aquarelle. Je vais choisir la deuxième solution, une ruelle et des personnages à contre-jour, donc sombres et peu détaillés, en conservant mon dessin, déjà complété. Une aquarelle d'Ejoumalé va m'aider dans cette démarche et tant pis pour les détails des vêtements, cela me changera !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article