Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Le livre de Betty Edwards (1)

 

Croquis à la sanguine : Van-Gogh---Vieil-homme-pleurant--sanguine-_1.jpg

________________________________

 

I - EVALUER SON NIVEAU DE DEPART EN DESSIN

 

Je viens de lire le livre de Betty Edwards : http://www.amazon.fr/Dessiner-gr%C3%A2ce-au-cerveau-droit/dp/2870098006/ref=la_B001H6MBBW_1_1?ie=UTF8&qid=1365918183&sr=1-1  

L'hémisphère droit du cerveau est le plus apte à saisir un objet dans sa globalité et permet de réaliser des dessins exacts, mais la plupart du temps, c'est l'autre hémisphère qui domine, rendant les dessins maladroits. On dessine ce que l'on sait et non ce que l'on voit !

J'ai décidé de suivre cette méthode pour apprendre à mieux dessiner. En premier, il importe d'évaluer son niveau actuel en dessin, avec trois exercices.

. Un autoportrait devant un miroir

En fin de méthode, ce travail permettra de constater les progrès éventuels. 

Je croyais que mes autoportraits de 2009 répondaient à la question, car je n'avais guère évolué depuis. C'était toujours l'hémisphère gauche du cerveau qui dominait, que ce soit en dessin ou en aquarelle. Mais non, je dois recommencer sans prendre de mesure et uniquement au crayon. Et c'est beaucoup plus difficile !

Il fallait disposer d'au moins 1 h, sans interruptions, alors j'ai commencé à 5 h 45.

Matériel : un petit miroir de 13 x 18 cm, une planche à dessin, une feuille de papier blanche, format A4, un crayon HB,  une gomme, un taille-crayon.

Voici mon installation :

 

Autoportrait---Installation_1.jpg

 

     Mon dessin, en 1 h 15 : Autoportrait--dessin-2013-_1.jpg

 

. Une personne, dessinée de mémoire

J'ai fait ce portrait, en 30 min. Les ombres sont hésitantes, difficiles à inventer. Il n'est pas certain que la gomme soit autorisée, mais sinon, je n'arrive à rien de bon. 

 

Un-ami_1.jpg

 

. Ma main gauche

Etant droitière, c'est la main gauche que je dois dessiner. Dessin fait en 20 min et visiblement, elle n'est pas assez large, seul, le pouce a de bonnes proportions !

 

Ma-main-gauche_1.jpg

 

 

II - PASSER D'UN HEMISPHERE A L'AUTRE

 

. Le dessin à l'envers

Dans ce cas, le cerveau est perturbé, les visages les plus familiers deviennent difficiles à reconnaître. Ce dessin va nous permettre de favoriser le mode-D, la prédominance de l'hémisphère droit.

 

L'autoportrait d'un peintre sculpteur français, Jean-Georges Vibert (1840-1902).

 

Vibert-Autoportrait-a-l-envers.jpg

 

Matériel : la reproduction, crayon HB, gomme, planche à dessin.

- Essayer de ne pas identifier les parties dessinées, ne pas les nommer, copier simplement des lignes.

- Ne pas commencer par le contour, car la plus petite erreur se répercutera sur les parties internes. Avancer de proche en proche, comme dans un puzzle.

- Ne pas redresser le dessin avant de l'avoir terminé.

- Temps imparti pour le dessin : 40 à 60 min.

Comme rien ne doit me déranger, ni m'interrompre, je le ferai tôt demain matin.

De 6 h à 7 h 30, j'ai dessiné Jean-Georges Vibert à l'envers. Voyant que j'avais largement dépassé le temps imparti, je me suis arrêtée, sinon il m'aurait fallu 2 h. Mais le dessin de Picasso proposé dans le livre n'avait que des contours, alors que celui-ci était ombré. Picasso est décédé depuis moins de 70 ans, je n'avais donc pas de droit à l'image et j'ai choisi ce dessin plus ancien.

 

Vibert--dessin-a-l-envers-_1.jpg

Mon dessin retourné, réalisé à l'envers

 

Ouille ! Mon dessin ne l'a pas gâté, surtout au niveau des yeux. Je ne suis pas du tout certaine qu'il soit mieux que si je l'avais dessiné à l'endroit !  

D'ordinaire, je commence par les yeux et ne dessine le reste que lorsqu'ils sont parfaits, mais là, impossible d'accrocher le regard ! Je retiens de cette expérience : avancer de proche en proche, comme dans un puzzle.

 

Vibert--dessin-a-l-envers-corrige-_1.jpg

Les yeux corrigés à l'endroit

 

Un dessin sans regard : « Vieil homme pleurant » de Van Gogh, réalisé ce matin, à l'envers, en 30 min, en gommant très peu. Il aurait eu besoin d'être fignolé encore, mais je le trouve déjà beaucoup plus convaincant !

 

Van-Gogh---Vieil-homme-pleurant-retourne_1.jpg

L'original à l'envers...

 

Van-Gogh---Vieil-homme-pleurant--sanguine-_1.jpg

… et mon dessin à la sanguine 

 

III - LA PERCEPTION DES CONTOURS D'UN DESSIN

 

Le dessin de contour pur pour contourner le système symbolique : 

J'avoue avoir hésité à le faire, mais c'est la matérialisation d'un état de conscience propre au mode-D, alors allons-y ! 

Matériel : papier, crayon, papier collant pour fixer la feuille à la table, minuterie réglée sur 5 minutes.

- Observer la paume de votre main (gauche pour les droitier) en serrant les doigts. Ce sont ces plis qu'il faut dessiner !

- Fixer le papier à la table et régler le minuteur.

- Poser le crayon au point de démarrage choisi.

- Tourner la tête vers la main et dessiner le contour de chaque pli, mm par mm, sans regarder la feuille, pendant 5 min.

Au bout de 3,5 min, j'ai arrêté, ne trouvant plus de plis. Il ne vous reste plus qu'à me lire les lignes de la main, vous allez être surpris !

 

7-Lignes-de-contour-pur--1-_1.jpg

 

Non, je ne trouve pas ces lignes "étrangement belles" et je ne suis pas "prise de passion" pour ce que je vois. Je n'ai pas non plus perdu la notion du temps, au contraire, il m'a semblé long ! Pas étonnant que le mode-G rejette la tâche, je réagis un peu comme la fille de Sandman, je n'ai pas aimé, mais j'ai joué le jeu, même en raccourci ! En choisissant un autre objet d'expérience, peut-être ?

Je trouve très peu de ressemblance avec les fractales, que j'ai pu réaliser, il y a quelques années en langage Logo graphique.

Un exemple sur le net : http://www-irem.univ-paris13.fr/spip/spip.php?article32 

Cinq étapes : 1) Perception des contours ; 2) Perception des espaces ; 3) Perception des relations ; 4) Perception des lumières et des ombres ; 5) Perception du tout.


Le dessin de contour modifié : 1ère étape sur surface plane

Matériel :

- Une plaque de verre de 18 x 24 cm

- Un viseur de mêmes dimensions, intérieur 13 x 17 cm

- Une feuille de plastique légère pour dessiner

- Un crayon feutre noir indélébile.

En 10 minutes, j'ai fait ce dessin en suivant les lignes, un œil étant fermé.

 

 

La surface plane du dessin est une construction mentale, comme une surface verticale imaginaire, une vitre, suspendue en face de l'artiste et parallèle au plan de ses deux yeux. L'image en 3D derrière la vitre devient une image en 2D.

Cet exercice est un expédient technique pour parvenir à élaborer cette construction.

. Le dessin de contour modifié sur papier

Matériel :

- La surface plane précédente avec verre, viseur et un dessin précédent de la main.

- Plusieurs feuilles de papier à dessin.

- Un crayon graphite... auquel j'ajoute un crayon sanguine.

- Une serviette en papier.

- Une gomme et un taille-crayon.

Une heure de temps est nécessaire pour faire ce travail.


1) Dessiner une croix sur la plaque de verre pour la séparer en quatre parties égales.

2) Placer en face de soi l'ensemble la surface plane (verre, viseur, le dessin de la main) sur fond de papier blanc pour la rendre bien lisible.

3) Devant soi, sur la table, fixer un tas de feuille de papier à dessin pour qu'il ne bouge pas.

4) Tracer, sur la feuille du dessus, le cadre du dessin de même dimensions que le cadre du viseur.

5) Ombrer le papier de manière uniforme, puis frotter en un mouvement circulaire à l'aide de la serviette en papier, pour uniformiser.  Par goût, j'ai choisi la sanguine.

6) Au crayon, dessiner une croix sur la feuille, pour la séparer en quatre parties égales, comme sur la plaque de verre.

7) Au crayon, copier point par point le contour de la main et les rides en s'aidant de cette croix.

8) Effacer le fond teinté lorsque c'est nécessaire.

9) Positionner la main gauche comme dans le dessin modèle et fermer un œil.

10) Regarder sa main, et le moins possible le dessin précédent et préciser les traits de la main.  Toujours à la sanguine.

11) Essayer de placer les ombres.

 

Le lendemain : A 5 h du matin, je suis tranquille, c'est le pied ! D'abord le dessin de contour sur surface plane, sur la feuille de plastique, dessiné par transparence... ensuite, le dessin sur la feuille de papier, contours tracés avec l'aide du 1er.

 

 

 

IV - EXERCICES SUR LES ESPACES NEGATIFS

 

Le dessin d'une chaise : En se concentrant sur les espaces négatifs, les vides, on provoque l'abandon du mode-G et le mode-D prend le relais. Les formes "difficiles" sont alors plus faciles à dessiner. Il est important de délimiter un cadre qui délimitera la composition, au départ, pour trouver les bonnes proportions du dessin, choisir une unité de base.

Matériel :

- La surface plane précédente avec verre, viseur et une feuille plastifiée.

- Plusieurs feuilles de papier à dessin.

- Un feutre indélébile, un crayon graphite et un crayon pierre noire.

- Une serviette en papier.

- Une gomme et un taille-crayon.

Une heure de temps minimum est nécessaire pour faire ce travail.  Il m'a fallu 70 min.

1) Tracer, sur la feuille, le cadre du dessin, plus grand que le cadre du interne du viseur.

2) Ombrer le papier de manière uniforme, puis estomper avec un mouvement circulaire à l'aide de la serviette en papier pour uniformiser. J'ai sauté cette étape.

3) Dessiner légèrement une croix centrale sur le papier, comme celle de la plaque de verre.

4) Choisir une chaise sur un bon arrière-fond à dessiner et s'asseoir à environ trois mètres. J'ai choisi une chaise d'enfant en bois.

5) Utiliser le viseur + verre + feuille plastifiée pour composer le dessin, en le tenant face à soi et en fermant un œil. Ne plus bouger, la chaise peut, si vous le voulez, toucher le rebord du cadre.

6) Choisir une unité de base, par exemple un espace négatif et le regarder attentivement, en fermant un œil. Mon unité de base est la ligne du haut du dossier (indiquée en rouge).

7) Dessiner cet espace sur la feuille plastifiée, en bonne position. Ce sera le point de départ du dessin. Placer cet espace négatif sur le papier, à l'échelle, en s'aidant des bords et de la croix. Reporter les angles de l'unité de base par comparaison avec les horizontales et verticales et dessiner son contour. Vérifier sa bonne position.

8) Continuer à fixer le regard sur les formes négatives, sans penser à la chaise, ce qui nous ramènerait au mode-G. Dessiner les formes de proche en proche, comme les pièces d'un puzzle, en considérant les lignes et les angles. Vérifier au fur et à mesure. 

J'ai eu beaucoup de difficultés à ne voir que les vides, sans cesse, j'avais tendance à poursuivre les lignes à l'intérieur de la chaise.

9) Effacer les ombrages, par exemple en gommant les espaces négatifs. Ajouter éventuellement les ombres sur le sol et le mur. 

C'est à ce moment que j'ai ombré, légèrement le tour, plus fort pour les ombres, avec le crayon pierre noire. Les hachures ne sont pas réussies, c'est moche ! Le contour des espaces négatifs est le même que la forme elle-même, mais en observant ces espaces, le mode-D se trouve libéré de la domination du mode-G. Le cerveau en mode-D traite avec aisance les informations spatiales et relationnelles. Le résultat n'est pas terrible, je n'ai pas perdu la notion du temps comme j'aurais du, sans doute le mode-G était-il trop présent !

 

 

_________________________________________

 

Commenter cet article 

 

How to set up Hotmail in Outlook 20/08/2014 09:15

Wow ! Portrait drawing is one of my favorite hobbies. These are some excellent portraits. Loved the shading! Back in my childhood I used to sketch so many portraits. I have won prizes in the district and state level.

 

Annie B 20/08/2014 10:42

Sincères remerciements, je suis heureuse que mes petits croquis vous plaisent ! Mais vous devez avoir un bien meilleur niveau que moi, qui suis en apprentissage. Bravo pour vos récompenses !

 

V - EXERCICES SUR LES VISEES ET PERSPECTIVES

 

. Le dessin de mon salon 

Matériel : La surface plane précédente avec viseur, des feuilles de papier à dessin, un feutre indélébile Pitt sanguine, un crayon graphite et un crayon sanguine, une serviette en papier, une gomme et un taille-crayon.

1) Tracer, sur la feuille, le cadre du dessin, plus grand que le cadre interne du viseur.

2) Ombrer le papier de manière uniforme, avec le crayon sanguine, puis estomper d'un mouvement circulaire pour uniformiser.

3) Dessiner légèrement une croix centrale sur le papier.

4) Choisir le sujet et s'asseoir à quelques mètres.

5) Utiliser le viseur pour composer le dessin, en le tenant face à soi, bras tendus, et en fermant un œil.

6) Choisir une unité de base, en fermant un œil, la mesurer avec le crayon et la dessiner sur le papier, en bonne position. Il sera le point de départ du dessin.

7) Reporter les angles par comparaison avec les horizontales et verticales.

8) Continuer le dessin de proche en proche, comme les pièces d'un puzzle, en considérant les lignes et les angles. Vérifier au fur et à mesure. 

A mon avis, c'est tout le cerveau qui m'a servi et plutôt les formes positives, donc en mode-G.

9) Effacer les ombrages en gommant les parties à la lumière et ajouter les ombres.

10) Souligner les contours au feutre sanguine.

Il fallait choisir une pièce avec des perspectives un peu compliquées. Mon salon convenait, je me suis installée à la table du coin repas, avec vue en plongée sur le coin salon. C'est une pièce à deux niveaux et les quelques marches ne sont pas visibles ici. J'ai dessiné de 6 h 30 à 8 h 10.

Vous l'avez deviné, j'ai aimé ce travail, il fallait au moins 1 h et j'en ai pris 2 ! 

Les deux parties de la pièce étaient allumées. Avec le viseur, j'ai délimité le cadre et comme unité de base, j'ai pris la hauteur du luminaire.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article