Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Le livre de Bert Dodson (2) : Apprécier les proportions

 

 

III APPRECIER LES PROPORTIONS

 

Différents points de la technique

- Prendre des mesures par visée, avec le crayon tenu à bout de bras, un œil  fermé, entre la pointe et l'extrémité du pouce.

- Etablir le point médian, pour mieux saisir les proportions, bien le positionner sur la feuille. D'abord considérez le sujet en tant que forme et déterminez précisément ses contours avec un croquis sommaire, avant de le diviser en deux.

- Repérer les proportions du sujet par visée, à l'aide des horizontales et verticales aidera à saisir la dynamique d'une pose.

- Comparez les mesures, les rapports de taille entre les parties principales du sujet.  D'abord, choisir une mesure de base ou une forme, par exemple la tête  d'un personnage, et comparez avec d'autres parties du sujet.

- Utiliser le raccourci en dessinant le sujet tel qu'il se présente à l’œil, malgré  l'impression de déformation qu'on en a. La encore, placer le point médian est  indispensable.

- Certaines mesures cruciales doivent être effectuées avec soin, dans un  portrait par exemple. Saisissez d'abord la forme de la tête en la schématisant, puis placez les lignes médianes horizontales et verticales. L'introduction d'ombres suscite des formes qui facilitent le dessin.

- Accentuer les proportions, les aspects saillants du sujet, pour le personnaliser.

 

Les exercices :

- Sur le motif, dessinez un personnage debout, avec des proportions justes, qui rempli la feuille de haut en bas. Comptez 30 à 40 min.

- Sur le motif, dessinez un personnage allongé, dans une pose décontractée. Comptez 30 à 40 min.

- Sur le motif, dessinez un personnage couché, vu en raccourci prononcé. Comptez 30 à 40 min.

- Dessinez un portrait de face, deux cas sont possibles :

. Sur le motif, la personne sera assise confortablement à environ un mètre et vous lui accorderez une pose toutes les 15 min.

. Un autoportrait devant un miroir à une longueur de bras, en pensant à reprendre régulièrement la position de départ. Observez d'abord la tête avec précision, en déterminant ses caractéristiques. La dessiner en comparant hauteur et largeur.  Partager le visage en quatre avec deux lignes verticale et horizontale se croisant sur le point médian. Avec les yeux mi-clos, placez les ombres, puis esquissez les yeux, le nez et la bouche en contrôlant les mesures. Des effacements seront nécessaires pour affiner le travail. Comptez environ 1 h. (Déjà fait)   

- Sur le motif, dessinez un portrait de trois-quart avec les mêmes étapes que le portrait de face. La tête n'est plus ovoïde, la distance horizontale entre l'avant et l'arrière est quasiment la même que celle entre le haut de la tête et le menton. Ce portrait demande au départ une bonne appréciation de la ligne médiane verticale qui dépend de la position de la tête. Procédez ensuite comme précédemment, sans oublier que toute forme intermédiaire est à dessiner. Comptez environ 1 h. (Déjà fait)  

- Sur le motif, dessinez la tête vue en raccourci, à partir d'un modèle dont la tête est inclinée vers l'avant ou l'arrière. Mêmes consignes. Comptez environ 1 h.

Pour les exercices 1, 2, 3 et 6, je manque de modèles. Je les ferai peut-être plus tard, dans mes croquis sur le vif.

 

IV – JOUER AVEC LA LUMIERE

 

La lumière

Définir les zones de lumière et d'ombre : L'artiste, qui cherche à maîtriser toutes les variations lumineuses, doit d'abord  définir des zones de lumière. Chaque zone aura des contours bien définis, en  fonction des contrastes, comme des pays sur une carte. Ce plan sera nuancé ensuite.

- Créer le modelé à l'aide du clair-obscur : Sur une forme simple, une sphère, définition du côté clair, du côté ombré, de  l'ombre portée, de la lumière reflétée, des reflets et du clair-obscur. Par exemple, dessiner cette sphère et ombrer de manière nuancée. Contrôler l'exactitude des zones définies précédemment. Toute forme possède son propre clair-obscur : Exemples des effets de lumière sur des formes géométriques fondamentales. Tous les sujets qui attirent l'artiste doivent être décomposés en formes simples (cylindre, cône, cube...) : un bâtiment = un cube, un arbre = un cylindre ou un cône, un visage = un œuf...

Savoir bien gérer les contours nets ou flous : Pas de contours net sans outil bien aiguisé. Des contours flous pour les arrondis en utilisant différentes techniques : contre-hachures, frottages, effacements...

Effectuer une analyse de la lumière  La qualité de la lumière dépend de la source lumineuse. Toujours se demander d'où vient la lumière avant d'attaquer un dessin.  Essayer de prévoir le  rendu en fonction de l'origine de la source lumineuse, par exemple en éclairant un visage l'on déplacera.

Accentuer l'atmosphère de vos dessins en utilisant des éclairages particuliers :  Claude Monet fit de nombreux tableaux avec des sujets évoluant en fonction de la  lumière du jour. Exemple : éclairage venant d'en bas, ou à la bougie...

Créez des motifs avec la lumière, intensifier l'atmosphère à l'aide des ombres portées.

Établir et peaufiner les rapports tonals : plus l'éclairage est prononcé et direct, plus le clair-obscur influe sur le motif tonal. En dessinant un paysage sur le motif, les tons évoluent avec la lumière, ce qui  rend le travail plus complexe.

Commencer à fusionner les ombres  Les valeurs identiques qui se rejoignent doivent se fusionner de façon totale ou  partielle, ce qui augmente l'harmonie de l'ensemble.  Par exemple, les parties  sombres d'un personnages peuvent de perdre dans un fond.

La lumière, les ombres et les motifsLe dessin se présente comme un puzzle, constitué de formes, les espaces  intermédiaires sont aussi des formes.

 

Exercices :

- Faire trois dessins d'un modèle vivant en plein soleil en comptant 5 min par pose.  Yeux mi-clos, esquisser la forme, et définir les zones de lumière avec des  contours nets.

- Dessiner trois objets de formes simples agencés ensembles, fortement éclairés du côté gauche. Soigner le dessin et préciser les ombres. Tout élément étranger se trouvant sur les objets est à exclure. Compter 45 min à 1 h de travail.

- La tête, vue sous un éclairage vif, avec des contours nets ou flous suivant les zones.  Traits du visages moins définis dans l'ombre. Ombrer en clair-obscur, graduellement.  Compter 1 h de travail.

- A l'instar de Monet, choisir un sujet simple, comme un arbre du jardin, et le dessiner trois fois sous des lumières différentes : matin ensoleillé, temps  couvert, orageux, crépuscule. Technique au choix, compter 45 min à 1 h pour  chaque travail.

Je voulais le faire, mais le temps, désespérément gris, m'en a fait perdre l'envie. 

Dessiner un objet avec une ombre portée intéressante. Compter entre 30 min à 2 h de travail, selon la complexité du sujet, technique au choix.

D'anciennes aquarelles illustrent ce sujet.

Lacerta : C'est intéressant ce sujet (j'étais déjà venue voir). On voit l'évolution de ton travail.

Céline : Toujours très intéressant, ce post, on apprend plein de choses, merci Annie !

Merci Céline et Lacerta, je continue, pour ceux qui s'y intéressent, mais les exercices attendront.

IV - CREER LA PROFONDEUR

 

La profondeur

Elle découle en grande partie de la confiance dans son propre regard.  En perspective linéaire, les lignes de fuite convergent vers l'horizon, les formes sont vues différemment, selon la position de la ligne d'horizon. Les perspectives peuvent avoir plusieurs deux points de fuite. Plus un objet est loin, plus ses contours perdent leur netteté, c'est la perspective aérienne. Pour accentuer la perspective d'un dessin, accentuez  la netteté des détails les plus proches. Une ellipse est un cercle vu obliquement. Elle est symétrique, les bouts sont arrondis et non pointus. Sa forme dépend de la position de l'observateur.

Exercices :

. Dessinez une pièce étroite à un seul point de fuite. Marquez la ligne d'horizon et dessinez le plafond, le plancher, les murs, portes, fenêtres et  meubles. Durée : 1 h environ. 

Un couloir, du carrelage au sol, des portes de chaque côté, au fond, une penderie et il tourne à droite. Le plus difficile a été de dessiner des lignes droites verticales et sans règle.

 

 

. Dessinez un groupe de bâtiments vu d'une fenêtre. Observez que les verticales semblent converger sur un point de fuite situé vers le bas. Durée : 1 h environ.

Inversement, la cathédrale de Bayonne vue d'en bas a des verticales convergentes vers un point de fuite situé vers le haut.

 

 

V – MOTIFS ET COMPOSITION

Les clés de ce chapitre

 Le croquis s'occupe des objets séparés, la composition des rapports entre les éléments d'un ensemble.

Forme et organisation : Tout tableau se construit à partir de formes, celles du sujet et celle de l'arrière-plan, qui se présentent comme un puzzle et que l'artiste devra agencé sur un support. On parlera de formes positives et négatives.

Relier les formes : Regarder attentivement autour de soi, ouvert à l'inattendu  et décrire ce qu'on voit en termes simples, zones, masses, configuration. Dessiner l'abstrait du clair-obscur au moyen de la description des formes.

- Cadrer avec votre viseur le sujet choisi pour organiser les éléments du tableau, en en déplaçant au besoin certains. Choisir le format horizontal ou vertical.

- Tronquer les bords pour obtenir un effet intéressant. Eviter de placer le sujet au centre, éviter les parties étroites et les points d'accrochage.

Profiter des contradictions créatrices, parfois en travaillant à l'aveuglette, ou en imitant le style d'un artiste, ou en exagérant certains aspects...

"Le symbole chinois du Yin et Yang exprime cette notion de forces opposées et équilibrées comme étant la base de l'existence. Selon le bouddhisme Zen, la vraie compréhension consiste non à refuser la contradiction, mais à s'y soumettre."

Equilibre, déséquilibre : Un sujet est équilibré si l'oeil du spectateur est conduit à parcourir l'ensemble. Eviter les points d'accrochage gênants, où les éléments se touchent sans s'entrecroiser. Si le sujet est central, trouver une source de déséquilibre ailleurs. Les contrastes profonds attirent l'oeil, ainsi que les éléments séparés ou un visage humain.

Un moyen d'aborder les personnages : "Si un personnage dans un dessin est simple, sobre et passif d'un côté, il doit être complexe, saillant et actif de l'autre."

 

Exercice : Trois photos simplifiées de visages

Choisir trois grandes photos et les  reporter sur calque en marquant toutes les zones foncées en noir et le reste en blanc. Comptez 5 à 10 min chacun.

- La 1ère photo deviendra une aquarelle, mais ici, j'ai utilisé un pastel gras. Format 17 x 22 cm, sur calque. Il m'a fallu plus de 10 min.

- La 2ème, d'après un portrait de John Singer Sargent, même pastel gras, format 17 x 21,5 cm, sur calque.

- La 3ème, d'après un autoportrait de Gauguin, même pastel, format 20 x 26,5 cm, temps passé, 30 min.

 

 

 

 

CONCLUSION GENERALE

En art, la créativité est primordiale, elle permet de d'accéder à une meilleure connaissance de soi et du monde qui nous entoure.

Ces deux livres d'enseignement du dessin, de Betty Edwards et de Bert Dodson, sont un point de départ. J'espère que mon résumé vous a donné envie de les  approfondir.

Merci de m'avoir suivie !  

     

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article