Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Soirée à Sarlat (version 1)

 

L'aquarelle (30 x 40 cm) : 

 

Un spectacle se prépare, place de la Liberté, à Sarlat. J'ai choisi cette photo pour faire une aquarelle romantique.

 

 

Papier Moulin du Coq rouge, grain torchon, 325 g/m² ; palette : bleu outremer, jaune  citron, alizarine, terre d'ombre brûlée, vert de pérylène... et un peu de sel au sol.

 

 

Vraiment pas facile ! Voyez-vous des erreurs ou des améliorations possibles ?

 

Azadi : Comme ça, au premier coup d’œil, je dirais peut-être ajouter un soupçon de couleur et valeur chaude, à gauche de la tour, pour qu'elle se détache mieux du bâtiment. J'en suis toujours à réapprivoiser "mon" aquarelle. J' ai fait un petit pot de cyclamen blanc sur du Montval et ça me rappelle toute la difficulté à le travailler. Mais je persévère... et je m'imprègne sur le forum.

 

Guy : Bonjour Annie, ton aquarelle est vraiment sympa. J'aime bien le rajout de la dame dans les bras du monsieur. Mais bon, il faut "critiquer", je crois ? Moi, je ne suis pas spécialiste... je note simplement une inversion de tonalité entre la rue et le ciel (plus foncé sur ton aqua) par rapport à la photo. Mais je pense que c'est volontaire...

 

Alizarine : Comme je sais que tu adores le travail de perspective, je dirais que j'ai un problème avec la galerie à droite qui donne l'impression d'être courbe. Les personnages à l'avant semblent trop clairs, alors qu'ils tournent le dos à la source de lumière. Comme ils sont sur un point focal, ça se remarque d'autant plus.

 

La tour de l'Hôtel de Maleville ne ressort pas bien. Tu as raison, Azadi, je vais essayer de faire mieux. Tes anciennes aquarelles étaient belles, tu vas retrouver la main vite fait, d'ailleurs les nouvelles me plaisent déjà ! Sarlat est la ville des amoureux et des belles pierres aussi. J'ai placé le couple, séparés des touristes et bien en évidence. Heureuse qu'il te plaise, Guy ! L'inversion ciel/sol n'était pas voulue au départ, mais j'ai décidé de leur faire une ombre, d'où le sol plus clair. Judicieuses remarques, Alizarine, les maisons de droite sont alignées, le dessin était exact, mais pas l'aquarelle... le couple aussi, que je vais devoir le bleuir. Pendant que j'y suis, pensez vous que le sol doivent l'être aussi ? C'est net, l'aquarelle est plus claire que la photo, mais j'hésite à l'assombrir davantage. Merci à vous de m'avoir aidée ! 

 

Alizarine : Je garderais le sol comme ça. Il a l'air un peu brillant comme s'il reflétait toutes les lumières. Le dessin exact... et l'aqua pas juste, je connais ça aussi. Ça m'arrive souvent hélas ! 

 

Sandman : C'est sympa et je vais laisser les autres faire la critique de l'aqua et de la technique. Ma remarque porte plutôt sur le choix de la photo. Il y a beaucoup de zones vides ou neutres : le sol, la rue. Et les bâtiments sont petits. Du coup, il ne reste que peu d'éléments caractéristiques de Sarlat. La photo aurait pu être prise ailleurs, même dans un autre département. Tu dis "j'ai choisi cette photo pour en faire une aquarelle". Ce qui laisse supposer que tu as pris un certain nombre de photos sur place, disons des photos souvenirs, sans penser à préparer une future aquarelle, puis tu en as choisi une pour en faire l'aqua. Je crois que si tu avais décidé à l'avance, quand tu étais sur place, de faire quelques photos spécialement pour en faire des aquas ; tu aurais choisi un autre cadrage, avec des éléments d'architectures plus typiques de la région et qui auraient occupés plus de place sur la photo. Je me trompe peut être et je ne voudrais pas créer un sujet de philo... mais si je fais cette réflexion, c'est que j'ai remarqué la même chose chez moi ! Depuis que je fais de l'aquarelle et que je me suis remis au dessin, je soigne un peu plus mes photos, même si elles ne sont pas toutes destinées à être transformées en peintures, mais je me demande toujours ce que ça donnerais en tableau. Donc je suis toujours en train de surveiller le cadrage, la composition, les espaces vides etc etc... Et quand je cherche dans mes vieilles photos, celles que je prenais avant de me mettre à l'aqua, de quoi servir de modèle pour des dessins ou des peintures, je n'en trouve pas de suffisamment satisfaisantes et ça m'énerve un peu (parce que j'en ai des milliers...), même si elles sont assez bien prises et restent d'excellents souvenirs. Disons que ça m'a permis de me rendre compte que je ne faisais pas assez attention en prenant des photos, quel que soit l'usage que j'en ferai. Je crois que le fait de dessiner aide à faire de meilleures photos, dans le sens où ça nous oblige à cerner un sujet et à le mettre en évidence. Une sorte de "déformation professionnelle" d'amateur...

C'était une remarque sans prétention. je me demande si d'autres membres du forum se sont fait la même réflexion, pas simplement sur ta photo mais sur leur propre travail... ou alors je manque juste de sommeil...

 

Oui, merci Sandman, j'ai fait des photos durant mes vacances en Dordogne qui me serviront éventuellement dans de futures aquarelles. Je n'en fais pas autant que toi, et je préfère être dans l'instant et ne pas penser à ce que j'en ferai ensuite. Cette photo, Alizarine l'a peinte avant moi, j'ai eu envie de la rejoindre. J'aime l'ambiance nocturne de cette ville, les bâtiments juste évoqués, car le sujet, ce sont mes souvenirs, incarnés dans la présence de ce couple. J'attends le jour pour faire une autre photo et vous montrer mes corrections.

 

Alizarine : Je te lis et en même temps je me dis "mais non, je n'ai pas fait celui là, j'ai bien fait Sarlat, mais autrement". Du coup, je suis allée rechercher la  photo sur laquelle j'ai travaillé. Ce n'est effectivement pas la même, l'angle est différent et il n'y a pas de personnage à l'avant plan... et les personnages, c'est ton talon d'Achille. Il t'en faut, même quand il n'y en a pas. Sur la photo que j'ai faite, on ne voit pas la tour cachée par l'arbre, et c'est dommage, parce que ça devrait être le point d'accroche. Sur la photo travaillée par toi, on voit bien la tour, mais les personnages lui volent la vedette.

 

C'était un raccourci, les deux photos étaient proches, mais j'ai préféré montrer la cathédrale et l'hôtel, plus typiques de Sarlat.   

 

 

J'ai déplacé l'homme, dont le bras ne demandait qu'à accueillir une compagne. Le clocher et le couple sont alignés et, comme je l'ai écrit, ce sont eux mon sujet  véritable. Je préférerai toujours l'humain, et loin d'être mon talon d'Achille, c'est la force qui me fait avancer !

 

Azadi : J'ai fait une critique concernant l'hôtel, maintenant je vais te donner mon avis sur les personnages, puisque c'est ton centre d'intérêt. Je dirais que madame est juste à l'aplomb du bâtiment sombre. Un peu dommage, ça nuit à la dynamique de l'aquarelle. Un des restes des enseignements de Roland Palmaerts, il insistait beaucoup sur ce genre de choses. A défaut d'avoir vraiment retrouvé la technique, il me reste la théorie, ça pourrait m'aider si j'en tiens compte et si je prends mon temps, comme tu le fais si bien (j'ai visionné, longuement, ce matin ton pas à pas du portrait de ta petite fille). En fait, je veux faire trop vite, et je n'ai plus assez de pratique pour cela. Alors patience !!!

 

Bonjour Azadi, j'ai corrigé l'hôtel, mais tant pis pour la femme, elle ne veut pas se déplacer et tient à rester dans ses bras !  J'ai pensé à placer le couple au tiers, comme chacun le conseille, mais la photo choisie par Alizarine aurait mieux convenu.  Prendre son temps, c'est dans ma nature, à l'aquarelle comme ailleurs, je n'aime pas être bousculée. La rapidité d'exécution est souvent vantée, mais cela ne me convient pas, chacun son caractère. Pour toi, patience, tu vas y parvenir rapidement si tu continue à ce rythme ! Voici ce qu'elle est devenue.

 

 

Krin : Moi, ce qui me gène depuis le début, c'est le pantalon du monsieur, ou ses  fesses, trop basses, trop larges, trop de face... 

Pour illustrer ce que je veux dire : 

 

Sinon, l'architecture de la tour, qui est le deuxième point fort de l'aqua, est pour moi trop "bringuebalante". A part ça, je trouve que tu as bien rendu l'ambiance de nuit, le fait d'avoir fait le sol plus clair est pour moi une bonne idée. Tu as utilisé du moulin du coq rouge torchon, non ? 

 

Oui, c'est du Moulin du coq rouge, grain torchon. Ton traitement d'images illustre bien ce que tu veux dire pour le pantalon de l'homme, merci Krin ! Je ne vois rien de changé sur la tour, mais tu as légèrement modifié le clocher de l'église. Je suppose que c'est à lui que tu pensais, il oscille dans le vent. En route pour la troisième étape !

 

Alizarine : C'est beaucoup mieux. Les arcades sont devenues droites et le couple en fonçant est devenu moins voyant. J'aurais gardé plus clair la partie droite de la dame et foncé la partie gauche. Reste à corriger les braies du monsieur. Je ne connais pas ce papier, mais il semble permettre pas mal de rectifications.

 

Après une longue balade en tricycle, sous un ciel sans soleil, du froid mais pas de pluie, je suis vannée, les corrections seront pour demain ! Merci de me suivre, Alizarine !

Avec un papier grain torchon, sur les parties en relief, la couleur pénètre moins et  s'enlève plus facilement. J'aime rectifier et ne peux pas voir une erreur sans chercher à l'effacer, quitte à tout rater. L'éclairage de la femme est bien vu, mais pour l'homme, veux-tu dire que ses bras sont un peu chétifs ? 

 

Krin : En fait, j'avais commencé, mais il fallait que je parte pour mon cours de gym, du coup, j'ai repris ce soir, mais bon, sûrement un peu trop, une fois lancé  les bidouilles, ça devient un jeu :

 

 

J'ai repris totalement la forme du clocher, qui est en forme boule sur ton aqua, alors que c'est plus en goutte d'eau. Après, ça me semble difficile à corriger car ça veut dire reprendre tout le ciel. En tous cas, j'ombrerai le coté gauche, pour comprendre qu'il y a un côté et donner du volume. 

Ce que tu peux faire aussi, c'est éventuellement déplacer la façade de la tour, en face de nous, un peu vers la droite, pour qu'elles soient plus au centre. Comme on est dans un contexte de ville, insister sur les verticales et les horizontales : par exemple pour la façade sur le coté de la tour, la reprendre en soignant les verticales, et tout à l'ombre, pas la peine de se prendre la tête avec le fait que dans la réalité le coté haut est éclairé en vrai. Je foncerai plus les façades, coté rue, de la maison au centre, toujours en faisant attention aux verticales, notamment tu as fait une zone très sombre avec une ligne penchée, c'est peut être comme ça sur la photo, mais moi je la reprendrais verticalement, d'ailleurs sur ma bidouille, c'est trop foncé. Je reverrais un peu les fenêtres sur la façade à gauche, toujours pour le jeu des verticales...

Sinon, j'ai aussi foncé les personnages, en laissant le coté droit plus claire, pour jouer plus l'effet contre jour, et j'ai étiré les ombres en diagonales, car je trouve plus dynamique, ainsi et ça permet de rentrer dans le tableau...

Bon, comme je disais, j'en ai fait beaucoup, ne reprends pas tout ce que j'ai dit, juste revoir quelques lignes verticales seraient déjà bien 

 

Ce soir, avant de lire ton message, j'avais redessiné le clocher et refait le ciel. Patatras, les nuages sont arrivés, ta prévision était juste : "ça me semble difficile à corriger car ça veut dire reprendre tout le ciel" ! 

L'homme est plus réussi, heureusement. J'étudierai demain tes suggestions et je  verrai comment rattraper mes erreurs. Sinon, cette aquarelle restera un exercice intéressant de plus.

Je te remercie, Krin, d'avoir pris tout ce temps pour me venir en aide, tes bidouilles sont très parlantes et vont m'être bien utiles !Aujourd'hui, j'ai du pain sur la planche, le ciel, le clocher et le couple d'amoureux !

Petit bilan pour savoir où j'en suis : 

Le ciel et le clocher : photo et aquarelle, étapes 1, 2, 3


Le couple : aquarelle, étapes 1, 2, 3


Ciel raté, pour pouvoir mieux faire et déplacer légèrement l'église, j'ai lessivé. L'église a disparu dans le brouillard. Vous pouvez constater que le papier est très coopératif et se prête bien aux transformations. La plupart des aquarellistes recommencent, quand un travail est raté, et rares sont ceux qui corrigent autant que moi. Mais j'aime faire renaître une œuvre de ses cendres, je ne me résous à l'abandonner que s'il n'y a plus rien à faire. Le résultat n'est pas spontané, mais qu'importe, j'en apprends beaucoup.

Ainsi, j'ai lavé le ciel, l'église, les immeubles lointains et le couple, en tenant compte de vos conseils. Le dessin est fait, et ce sera tout pour ce soir, je peins à la lumière du jour.

 

 

Krin : Et bien, quel boulot....!! Attention la tourelle me semble un petit chouillat trop à droite, et surtout, je pense que le couple est trop haut : leurs têtes doit être au même niveau que les personnages dans le fond, vu qu'on semble sur du plat.

 

Guy : Annie, moi, ce qui m'interpelle, c'est que tu arrives à laver (voire lessiver) si facilement, parce que la peinture a séché !! J'ai cru comprendre que le papier s'y prêtait - papier torchon, c'est bien cela ? Le grammage a-t-il une importance ? Sinon, comment procèdes-tu, si ce n'est pas trop te demander. En te remerciant.

 

En fait, je ne sais pas faire les choses à moitié, je suis perfectionniste. La tourelle de l'hôtel Maleville n'a pas bougé, j'ai juste par erreur abîmé son toit en nettoyant le ciel, et le toit à sa droite à l'arrière était trop foncé. Sans doute, veux-tu parler du clocher de l'église : en le déplaçant vers la droite, j'ai voulu éviter qu'il soit dans le prolongement de la femme, que j'ai elle-même déplacé plus à gauche. 

Mais comment faire pour connaître la position du clocher sans photo ? Le sol était plat, mais il est possible que j'aie pris la photo quand j'étais assise, car quand on regarde les personnes éloignées et debout, le haut de leurs crânes arrive au-dessous de celui de l'homme (voir les lignes blanches sur la photo).

Encore un problème de perspective !

 

Pour laver, je ne frotte jamais ! J'utilise une petite éponge mouillée pour enlever le plus gros, ensuite, l'éponge magique (gomme Mr. Propre).

Le grain torchon du papier a son importance, la peinture y pénètre plus difficilement. Le grammage n'y est pour rien, je crois.

 

Krin : En fait, je parlais de la tourelle du clocher, le petit truc en haut, je ne sais pas comment ça s'appelle, il me semble un peu trop à droite, vu le léger effet de perspective. Après, il penche un peu, alors c'est peut être de là que vient mon impression. J'ai bien vu que tu avais déplacer le clocher, mais comme tu as déplacé la dame, ce n'était finalement pas obligatoire, il me semblait mieux placé avant, en terme de rythme des toitures... mais bon à voir. Les personnages, il faudrait peut-être les faire plus grands, là, j'ai une impression de mauvais placement "à l’œil", mais je me trompe peut être, je te  laisse te faire ton avis avec cette simulation :

 

 

Un peu trop laborieuse ! J'ai déplacé l'église, agrandi le couple, repeint le ciel et  modifié quelques détails.

 


Merci Krin et tous les autres, j'apprécie vos conseils, pensez-vous qu'elle soit  améliorable ou vaut-il mieux la recommencer ?

 

Alizarine : Je n'y toucherais plus, sauf peut être pour les ombres au sol des deux  amoureux (comme Krin l'avait montré). La lumière est rasante et vient surtout de  l'endroit très éclairé dans le fond droit.

 

Krin : Oui, je forcerais juste l'ombre portée du couple, pour le reste, tu as déjà bien amélioré, je vois que le couple s'est rapproché, quelle romantique, Annie ! 

 

Popin : Le résultat est effectivement sympa, mais je suis plein d'admiration pour ta patience....

 

De la patience et du temps, j'ai la chance d'en avoir. Sarlat est une ville romantique, surtout le soir. L'ombre est davantage marquée, l'aquarelle est améliorée, mais elle  ne me satisfait qu'à moitié. Je vous remercie, vos conseils vont me servir pour recommencer. Refaire une aquarelle, ça m'arrive rarement, mais j'aime ce genre de scène et je vais essayer de faire mieux avec le même dessin.

 

Azadi : Je te souhaite une belle journée, de peinture, j'imagine. Tu dois continuer ton "roman-photos". Les amoureux de Sarlat, proches l'un de l'autre au début, se retrouvent enlacés par la suite, on attend l'happy-end.

 

Myse : Belle persévérance et belle réalisation finalement. Bravo Annie ! 

Petite info : toutes les marques de papier ne se valent pas pour les retraits ou les lavages. Il faut tester des marques différentes pour s'en rendre compte. Certains permettent des ouvertures de blanc magnifiques, mais sont moyens pour les glacis ; pour d'autres, c'est le contraire. 

 

Les amoureux de Sarlat, d'abord proches, puis enlacés, j'imagine que tu attends la suite avec impatience, Azadi. Polissonne ! 

Ce matin, rendez-vous médical à Strasbourg..., la peinture sera pour plus tard.

Merci Myse, je sais que tous les papiers ne se valent pas, mais le grain a son  importance. Le papier Moulin du Coq rouge, en cellulose régénérée, se prête bien aux retraits. Je vais tester le Fabriano Artistico, extra white, 100 % coton etgrain fin pour recommencer.

 

 

Azadi : Allez, Annie, un tout dernier petit effort... ce serait super si tu pouvais mettre la version 1 à côté de la dernière. On pourrait comparer et surtout apprécier la qualité du papier, après ce qu'il a subi. Je me permets, car je sais que tu peux le faire aisément (ex défi neige). Merci d' avance !

 

Bien sûr, Azadi, mais ensuite, bye-bye, je dois poster mon défi-d'échange, destination... la poste !   

La photo, la 1ère et la dernière étapes :

 

Azadi : La patience a payé, côte à côte, c'est génial pour comparer. 

Mon avis perso, je dirais qu'elle a gagné côté ambiance nuit. Pour la compo, qui reste identique, je trouve que la lecture se fait bien dans le sens que tu as voulu donner, l'ombre du couple, le couple et l'archi de l'hôtel avec ses couleurs chaudes, puis le haut du clocher avec ce rappel chaud. A priori, je ne remarque pas de signes de maltraitance sur le papier.

Voilà une leçon de patience et persévérance qui va donner courage à ceux qui doutent, dont je fais partie, et démontrer que rien n'est jamais perdu. Bravo et bisou.

 

Alizarine : En photo, en tout cas, tu as gagné la partie. En vrai, peut-être que le papier montre des signes de fatigue, je suis déjà surprise de ce qu'il a enduré sans lâcher prise. Tu as fait un bon travail.

 

Le papier est impeccable, j'en suis moi-même étonnée. Il faut souligner que je ne l'ai jamais frotté, mais juste imbibé d'eau pour enlever la couleur, mais j'ignore la composition de l'éponge magique et son action à long terme.

Azadi, tu me confortes dans ma décision de recommencer avec cette disposition. La suivante ne sera peut-être pas mieux, mais j'éviterai les écueils  rencontrés avec celle-ci.

 

Azadi : On ne peut même pas dire qu'elle a fait couler beaucoup d'encre !!! De l'eau surtout !!! et sans doute un peu de sueur... En tout cas je renouvelle mes compliments.

 

Sasha : Compliments de ma part aussi, Annie, bravo !

 

Evelynerigal : J'aime beaucoup, j'adore le couple qui apporte du romantisme à cette très belle aquarelle 

 

AmyMya : Belle Aqua ! J'aime beaucoup l'ambiance qui s'en dégage ! Bravo Annie 

Nicole : Oui, une belle ambiance pour cette aquarelle. Bravo !

Guy : Très jolie, après bien des retouches et modifications. Merci Annie !

Alizarine : Elle t'a bien fait souffrir, mais elle mérite de se retrouver au pinacle.

 

Si je l'avais réussie rapidement, je serais moins satisfaite, c'est son sauvetage qui me plaît. J'espère que la deuxième version sera encore mieux, mais rien n'est moins sûr, merci les amis !

 

Babouche : Bravo, Annie, une très belle ambiance .

 

Liselotte : Belle ambiance et belle aquarelle, pas facile de peindre la nuit en aquarelle. bravo !

 

Ann59 : Je n'avais pas encore pris le temps de lire ce message, quelle patience !! Ton papier est vraiment solide pour supporter tes traitements ! Arrivant à la fin, je n'ai plus qu'à dire qu'on retrouve bien l'ambiance nocturne de Sarlat, et cela me donne l'envie de tenter aussi l'expérience nocturne.

 

Bonjour Ann59 et merci ! Depuis cette année, je me suis lancée dans l'aventure  nocturne en aquarelle, et j'aime beaucoup ! D'après la photo de Lacerta, je vais  peindre "Sydney", puis, "Le pont Chaban-Delmas" à Bordeaux. Tu peux choisir les photos que tu souhaites ou d'autres, si tu veux tenter l'expérience !

 

Traguetto : Pas évident à faire. beaucoup de mérite. Bravo.

Krin : Joli rendu de l'ambiance nocturne en ville.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article