Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Défi inspiration Renoir, en 2014 : Le déjeuner des canotiers

 

Mon aquarelle (36 x 51 cm) : 

 

________________________________ 

 

Pour illustrer l'amitié, j'ai choisi "Le déjeuner des canotiers " d'Auguste Renoir, une rencontre entre amis, autour d'une bonne table, un moment convivial. Le but n'est pas d'obtenir une copie fidèle en aquarelle, mais d'en faire une source  d'inspiration.  Vous pouvez délimiter une partie ou même remplacer des visages par ceux de vos proches. 

 

Le déjeuner des canotiers (1881)

 

Gypsie : Très bonne idée Annie,"remplacer des visages par ceux de nos proches"  serait sympa, mais... il faut être douée pour les visages.

 

Pas besoin d'être douée, puisque toi seule les connais, ils n'ont pas besoin d'être ressemblants ! 

 

Popin : Décidément, c'est trop dur pour moi, déjà que le déjeuner des canotiers me  parait impossible à reproduire, si, en plus, il faut y mettre des visages de proches...  Bon courage à tous et toutes !

 

Mais non, Popin, il ne faut rien, ce ne sont que des pistes. Il ne s'agit pas de  reproduire, ce n'est qu'une base de départ, en aquarelle, tout sera différent ! Il est fort possible que je me plante..., et alors, qu'elle importance ?

Ce n'est que du papier et je suis certaine que vous ne m'en voudrez pas. Mais à la fin, à partir d'une même oeuvre, ce qui m'intéresse, c'est la diversité des pistes suivies et le plaisir qu'on y a pris. Quand je regarde les belles aquarelles de ta galerie, Popin, je pense que tu es trop modeste !

 

Ilovewatercolor : Bonjour, Annie, j'avais presque oublié ce défi ! J'espère pouvoir le réaliser... Il va falloir un moment... En tout cas, c'est sympa ! Et... pas de stress, on a le droit de faire des erreurs !!!

 

Bien sûr, on a tous les droits, même celui de ne rien faire ! Mais toi, je sais que comme moi le sujet t'intéresse, ne t'inquiète pas, je prends mon temps aussi. J'ai posté le sujet pour ne pas commencer une autre aquarelle, j'ai horreur du vide. Ma table est toujours occupée, soit par la couture (réparations, machine), soit par l'aquarelle le plus souvent,... et le ménage entre les deux !   

 

Ilovewatercolor : + cuisine, bons petits plats (qui m'ont rendue malade : diète !!!)

 

Tu ne risques plus rien avec cette corbeille de fruits posées sur la table... mais  attention au vin. Quatre bouteilles et un tonnelet pour quatre, c'est beaucoup trop,  avec moi, ils auront de l'eau !

J'ai choisi de traiter d'abord la partie gauche du tableau, sur papier Arches grain fin, 300 g/m², 36 x 51 cm. Aujourd'hui, après avoir tracé les médiatrices, j'ai dessiné chaque quartier. 

Ce tableau m'encourage à attaquer verres et bouteilles, les personnages me faisant oublier ma réticence envers les natures mortes.

 

 

Azadi : Sommes-nous à la terrasse de la Maison Fournaise ?

 

Hi, hi, Azadi ! Pour ceux qui ne connaissent pas :

http://www.musee-fournaise.com/fournaise/fr/mf010101.asp   

 

Anne28 : J'ai fait ça très vite, presque sans dessin et sur de l'Arches satiné. C'est plein d'erreurs : goulots des bouteilles, compotier de raisin qui est devenu une coupe de cassis etc. etc. Pourtant, tout ne me déplaît pas complètement, alors je le referai peut-être. En attendant, je le poste tout de même, quitte à l'enlever plus tard. Et puis je voudrais arriver à faire quelque chose de correct, sur du papier satiné, ce n'est pas simple... 

 

L'aquarelle d'Anne28 : 

 

Merci, Anne, tu as été plus rapide que moi, en focalisant sur la nature morte. Ce n'est pas une erreur de changer de fruits et de modifier la disposition, tout est permis, le tableau de Renoir n'est que source d'inspiration. 

J'aime beaucoup les bouteilles mais les verres sont un peu opaques.

 

Alizarine : C'est peut-être des mazagrans ! J'ai les mêmes à la maison.

 

Popin : Les bouteilles sont effectivement très réussies. Ne faudrait-il pas un petit  peu foncer l'intérieur des mazagrans pour leur donner du volume ? L'ensemble est très sympa.

 

J'ai utilisé l'eau pour l'aquarelle, mais il vous reste du vin. Lasse de fignoler, mon péché mignon, je vous laisse juge pour d'éventuelles corrections. Merci !

 

1ère étape : 

 

Babouche : Très beau, Annie, j'aime la douceur qui s'en dégage, les regards qui se  parlent, les chapeaux lumineux et les natures mortes, les verres à moitié vide... bravo !

 

Azadi : Une belle unité dans la technique "Annie", tchin.... à ta santé. Pour moi, ça manque de soupirs, de respirations, mais c'est ta marque de fabrique. J'ai un peu réfléchi au sujet, mais ce genre de scène ne m'inspire pas trop, est-ce que je vais me forcer un peu ? A voir

 

Merci Babouche et Azadi, j'espère que d'autres seront intéressés, mais sans forcer !  En la faisant, par petits bouts, j'ai pourtant beaucoup transpiré et soupiré (même si  ma respiration ne s'y retrouve pas) ! C'était difficile et je ne me sens pas capable de faire mieux.

 

Popin : C'est vraiment super, je trouve que l'esprit du tableau initial est très bien  rendu. Par contre, mais sans doute est-ce lié à la photo, on dirait que tu as utilisé de  la gouache, il y a semble-t-il très peu de transparence.

Pour ma part, je me sens bien incapable de m'attaquer à de tels projets, donc  d'avance bravo à tous ceux qui auront réalisé quelque chose. Quant au vin, si c'est du vin d'Alsace, je comprends que tu aies tout fini. 

 

En Alsace, à part le rouge d'Ottrott (près du Mont-Ste-Odile), il n'y a que des  blancs, mais, l'aquarelle est à l'eau, pur jus, sans acrylique non plus.

Souvent, pour obtenir des tons foncés, je ne les dilue pas suffisamment, on dit que  l'aquarelle est gouachée, et c'est ce qui est arrivé au vin rouge, au popotin du petit  chien et à la balustrade !

Crois-tu que je me sente capable de réussir un tel défi ? Non, mais je n'en ai pas peur  non plus. C'est ainsi qu'on apprend, en ne craignant pas d'affronter la difficulté... à  condition d'en avoir envie !

 

Anne28 : C'est vrai que l'ensemble fait un peu gouaché, on ne retrouve pas le côté  mouvant et fluctuant de l'aquarelle. Mais je suis étonnée que tu aies pu retrouver  ainsi les ressemblances. Ce n'était pas simple ! Quel format as-tu employé ?

 

Les ressemblances, je ne les ai pas spécialement recherchées, j'ai dessiné comme je voyais. Remplacer les personnages par des proches ne m'a pas tentée, sinon j'aurais dû travailler le dessin davantage.

J'ai utilisé un bloc de papier Arches grain fin, 300 g/m² ; palette : rouge permanent,  jaune cambodge, terre de sienne brûlée, bleu céruléum et vert véronèse.  Et pour le tien, quel était le format ?

 

Boyia : Bravo Annie, tu dois vraiment aimer les portraits et personnages !  Trop difficiles pour moi... Mon avis d'amateur : sous la tente, n'y aurait-il pas moins  de lumière ?

 

Sans doute, Boyia, merci ! Sur le tableau, la nappe était bien blanche, j'ai pensé que la lumière venait de face et cherché à conserver des blancs, à éloigner la végétation  pour donner de la lumière. La peinture de Renoir est plus foncée, plus contrastée,  mais en voulant m'en rapprocher, j'ai gouaché. Avec l'acrylique comme médium, elle  serait plus proche du modèle, mais mon but n'était pas la copie fidèle.

 

Pour comparer : 

 

Ilovewatercolour : Tu as bien travaillé, Annie ! C'est tout à fait remarquable. Il est vrai qu'à l'aquarelle, foncer sans gouacher reste difficile ! C'est une version adoucie, couleurs pastel que tu as faite ! Bravo !

 

Sasha : Vraiment charmant ! J'aime beaucoup, il y a ce petit quelque chose de désuet,  qui fait penser aux peintres anciens... euh.. ben oui, puisqu'inspirée de Renoir !    

 

Evelynerigal : Une belle scène bien réussie 

Jean : Chapeau, Annie, tu as osé...et réussi !

Guy : Superbe !

Traguetto : Beau travail. Bravo !

Mimima : Très belle ambiance de l’œuvre de Renoir, bravo

Mich : Bravo, j'aime beaucoup !

 

Anna : Magnifique, Annie, j'adore le visage de la dame au chien, très belle ambiance  et belles couleurs !

 

Aquarella : Très réussie. Bravo AnnieB 

Popin : Super, Annie, bravo !

 

Merci les amis ! C'est aussi la dame au chien qui m'a tapé dans l’œil, Anna ! 

J'ai parlé d'amitié, mais en fait, Renoir l'a épousé peu de temps après, c'est d'Amour qu'il s'agit ! Même si elle est un peu gouachée, j'aime cette aquarelle, et j'espère réussir aussi bien la partie droite du tableau, en plus aérien.

 

Noelle : Un grand et beau travail si bien reproduit et ce store bougeant au vent !  Bravo Annie !!

 

France : Belle interprétation, invitant à la convivialité qui te va si bien !

Clode : Belle réalisation, on s'y croirait !! 

AmyMya : BRAVO Annie !

Manic : Super !

 

Nadette : Bravo Annie, j'aime beaucoup ton interprétation de cette "extrait" de  Renoir

 

Ce matin, petite bidouille sur le côté gauche, ma première aquarelle. Le but : donner de l'importance à la Belle et la Bête. Il me semble que c'est mieux ! On apprend tous les jours (mais l'aquarelle est restée intacte).

 

 

Azadi : Petite bidouille ??? Tu veux dire bricolage avec logiciel retouches d'image ?  En tout cas, c'est réussi, on ne regarde que la dame, le reste est là pour donner  l'ambiance.

 

Azadi, quand j'écrivais "traitement d'image", d'autres disais "bidouille", j'ai donc adopté ce vocabulaire pour bien me faire comprendre, mais c'est la même chose ! A retoucher ? Merci Azadi, on verra plus tard ! 

Et hop, grande lessive, hier, photo ce matin, par temps pluvieux, voilà la demoiselle et son chien, et, cerise sur le gâteau, les parties gouachées ont disparues !

Dernière étape

 

 

Azadi : Super, bravo à toi, tu as bien mérité ta semaine de vacances que je te  souhaite bonne, avec beau temps, j'espère. 

 

Merci pour ton aide et tes vœux, Azadi !

 

Azadi : La "belle inconnue", actrice, en compagnie de Gustave Caillebotte, peintre et mécène, et d'Antoine Magiolo, directeur du journal "Le Triboulet".

L'autre partie... Il manque encore quelques pièces au puzzle !! (perdue !)

Waouh, merci Azadi, superbe, mais comme tu es savante, je ne m'étais pas souciée de l'identité des personnages ! Heureuse que l'envie te soit venue, et sur une autre  partie du tableau. Tu as laissé davantage de blanc, pour la "respiration", et préféré les tons froids, mais le sourire est bien là !

Pour d'autres pièces du puzzle, ou les mêmes, avis aux amateurs ! 

 

Sasha : En plus suggéré, j'adore ! 

Evelynerigal : C'est très réussi 

Guy : Joliment exécutée !!

Alizarine : J'aime bien cette version plus "aquarelle"

Traguetto : C'est vivant. Très agréable.

Anna : Très réussi, bravo

Aquarella : Joli travail ! Bravo.

Popin : J'aime beaucoup, vraiment très bien réalisé !

Noelle : Les attitudes, les expressions, le cadrage, tout me plaît !!

Clode : Très sympathique, cette partie... aérienne !

 

Azadi : Annie, tu ne t'es pas demandé pourquoi de jolis cheveux argentés ? En savoir plus sur les personnages  Regardez plutôt en bas de cette page .... la célébrité !!!

 

Avec le net, je ne m'étonne plus de rien ! Les noms des personnes  m'intéressent, merci, mais Kiki n'y a pas eu droit, lui !

 

Anne28 : Vraiment réussi, Azadi ! Annie, mon aquarelle, 31 x 41 cm, Arches aussi, mais satiné.

 

Merci Anne, satiné, je n'ai jamais essayé, mais c'est sans doute plus difficile !

La toile originale de Renoir mesure 130 x 173 cm. Grâce à Azadi, j'ai fait une belle découverte, la jeune femme, Aline Charigot, qui joue avec son petit chien, fut la muse, l'amie, puis la femme de Renoir :  http://renoir.chez.com/aline.htm  

Sur mon aquarelle, on voit aussi Alphonse et sa sœur Alphonsine, à l'arrière, enfants  du couple Fournaise qui a créé la guinguette, lieu de rendez-vous des peintres  Impressionnistes et des canotiers, à la fin du XIXème siècle :

http://www.musee-fournaise.com/fournaise/fr/mf010101.asp  

L'autre homme, de dos, le Baron Raoul Barbier, ancien officier de cavalerie, avait la réputation d'être un amateur de canots, de chevaux... et de jeunes femmes !

 

Boyia : Très intéressant, merci Annie.

 

Guy : De biens belles réalisations ! Renoir fait des "émules", mais... à l'aquarelle !  Bravo et merci pour le partage !!

 

Merci Boyia et Guy ! Après le côté gauche, le droit va me servir d'exercice pour tenter de peindre plus légèrement, aidée par l'aquarelle d'Azadi, mais en conservant mon propre style.

 

 

Comme l'a indiqué Azadi, Ellen Andrée, comédienne, joua des pièces de Courteline et  Guitry, fut mime aux Folies Bergère et servi de modèle à de nombreux peintres.  L'homme au chapeau, Gustave Caillebotte, peintre, collectionneur et mécène,  organisait des expositions impressionnistes. Il était passionné de nautisme, architecte naval et régatier. Debout, Antoine Maggiolo était directeur du journal "Le Triboulet", journal satirique, politique, illustré, édité de 1878 à 1886.

Dessin terminé ce soir, mais l'aquarelle attendra, puisque dimanche, je m'éclipse pour une semaine à la montagne et sans ordinateur.

 

Azadi : D'ici à dimanche, tu as le temps d'en faire une série !

 

Toi, tais toi, moi, j'suis moi ! Il me faut : 3 jours pour réfléchir et 3 pour commencer.  Donc, dans 10 jours, elle sera terminée... à condition que je continue là-bas. 

Sinon, ce sera un croquis !

 

Azadi : Je blaguais 

 

Moi itou !

Le lendemain : En une journée, pour moi, c'est un croquis, car je n'ai pas fignolé  comme pour une aquarelle. Mon personnage préféré, c'est Gustave Caillebotte, pour sa personnalité !

Même papier : Arches grain fin, 300 g/m² ; mêmes couleurs : rouge permanent, jaune  cambodge, terre de sienne brûlée, bleu céruléum et vert véronèse. Trop pressée, j'ai laissé le tracé de crayon et l'ai photographiée sous une lampe. 

Demain, au jour, je prendrai une meilleure photo. Suivant vos avis, je m'arrêterai là ou poursuivrai en aquarelle.

 

1ère étape (sous lampe) : 

 

Sasha : SUPER Annie ! Ça donne vraiment bien ! J'y toucherais plus.

 

Alizarine : Juste quelques ombres sur le chapeau, après l'avoir estompé au préalable.  Il est trop voyant au milieu de ces tons pastels. Ombrer le bras du personnage central à droite. Juste quelques contrastes à renforcer... et c'est tout. Plus, ce serait trop lourd.

 

Comme vous êtes rapides, merci ! J'ai constaté que le chapeau avait un problème à  l'avant, il ne va pas assez loin, le crâne de Gustave déborde. Trop voyant, il est au  milieu et au premier plan, je vais suivre tes conseils, Alizarine, foncer le bras et  contraster d'avantage.

Finalement, mes croquis, plus rapidement faits, sont plus conformes à l'esprit  souhaité en aquarelle.

 

Alizarine : Tu peux facilement élargir la calotte du chapeau sur l'avant, puisque c'est sur du clair.

 

Azadi : J'aime bien ton aqua, l'unité de couleur correspond plus à l'idée que je me  fais. De plus, tu as une belle compo en triangle que je trouve plus avantageuse. Après c'est une question de goût. Si tu n'as pas été contrainte, et si tu as pris plaisir, c'est super.

 

Une contrainte que l'on se donne n'en est pas une et le plaisir est bien réel ! Je sais que mes aquarelles sont trop léchées, trop précises, et laissent peu de place à l'imaginaire. L'unité de couleur est la même que dans la première, mais j'ai laissé flou ce qui importe peu, les autres personnages par exemple, mais aussi la table et les verres, qui m'indiffèrent.

Le lendemain : L'aquarelle à la lumière du jour est un peu différente. Ce qui me dérange, c'est que le chapeau de Gustave Caillebotte ne me semble pas trop voyant, il a autant d'importance que la chevelure rousse d'Ellen Andréé. A mon avis, je dois juste marquer certains contrastes, comme précisé auparavant avant.

 

2ème étape : 

 

Azadi : Pour moi, les valeurs se valent entre le chapeau et la chevelure. Concernant le chapeau, c'est plus le volume qui me dérange, peut-être un peu éclaircir par endroits et ombrer légèrement à d'autres, mais il est vrai que sur le modèle, c'est assez peu lisible.

 

C'est bien mon intention, merci ! Après un peu de Qi Gong, une illustration qui unirait l'aquarelle, la poésie, le corps et l'esprit, j'y songe, ... mais il faut laisser mûrir. 

 

Azadi : Et pour ceux qui ne connaissent pas En savoir plus 

 

Merci, Azadi, et dans ce cas, je dois aussi mentionner Ke Wen, qui a introduit le Qi  Gong en France et dont les livres et le DVD me sont précieux, chaque jour, en dehors des cours : http://www.tempsducorps.org/qui-sommes-nous.html  

C'est loin de l'aquarelle, et pourtant, tout aussi important pour moi. Le yoga, que j'ai longtemps pratiqué, m'y a préparé, mais je n'avais jamais ressenti tant l'énergie.

Trois heures plus tard, j'ai crains, en ajoutant des contrastes, de retomber dans mon travers, trop de précision, mais j'espère que je me suis arrêtée à temps. J'ai laissé des petits détails "douteux", mais spontanés, dites-moi ce que vous en pensez. Il ne faudrait pas que mes hésitations en découragent certains, c'est follement excitant de se frotter aux difficultés, quelque soit le résultat !

 

3ème étape : 

 

Boyia : Le moins qu'on puisse dire est que tu sais dessiner... Si tu aimes les précisions, pourquoi t'en priver ?

 

Bien sûr, merci Boyia pour ta réponse, on peut raisonner ainsi, mais comme je suis aucun cours et que je ne fais plus de stages, je me fie aux conseils qu'on me donne sur ce forum. Je n'ai pas la science infuse et mes connaissances artistiques sont limitées. Par déformation scientifique, je suis un peu trop maniaque, en art, d'autres talents sont nécessaires qu'il me reste à développer.

Le dessin s'apprend comme le reste, en travaillant régulièrement, et les livres sur le cerveau droit, avec les exercices, m'ont bien aidée (Betty Edwards et Bert Dodson).

 

Clode : JOLI TRAVAIL !

Sasha : Extra, Annie, bravo !

Guy : Bravo Annie ! Renoir t'inspire. J'aime bien la délicatesse de ton aquarelle.

Evelynerigal : J'aime beaucoup , une belle scène 

 

Alizarine : A droite, il faudrait encore des ombres derrière Caillebotte, sur la robe de la dame à droite et sur le vêtement de l'homme debout, juste derrière. On ne sent pas vraiment que la lumière vient de gauche. (mais léger hein ?) 

 

Disons que pour moi, la lumière vient de face, légèrement à gauche. Tu es dure avec moi, Alizarine, hi, hi, moi qui pensais en avoir terminé avant les vacances ! Merci quand même ! 

 

Alizarine : De face, et un peu de gauche, je suis d'accord... mais le personnage fait forcément de l'ombre derrière lui, un peu à droite, non ? Je ne voulais pas être dure, Annie, c'est juste que tu demandes un avis et que je te le donne, tu n'es pas obligée de le suivre, bien sûr.

 

Ne t'inquiète pas, Alizarine, c'est toi qui as raison, je plaisantais ! "Avec le temps, avec le temps, va..." ce qui était au départ un croquis va devenir une aquarelle, et je me retrouve en terrain familier.

Antoine Maggiolo avait oublié d'enfiler son pantalon vert, j'ai rectifié, et foncé le côté gauche, en essayant de ne pas gouacher !

 

4ème et dernière étape : 

 

Popin : C'est doux et tendre, comme le tableau

France : Belle interprétation de Renoir et bravo pour cette idée !

Nadette : Bravo Annie, j'aime beaucoup ton interprétation de cet extrait de Renoir

Traguetto : C'est une belle tentative. Bravo.

 

Nicoled : Tu t'en es bien sortie avec tous ces personnages, dis donc, Annie, pourtant  le challenge était de haut niveau. BRAVO ! 

 

Mich : Bravo, Annie, je trouve ton interprétation très réussie.

 

Merci à tous, une amitié virtuelle est bien sympathique aussi ! 

 

Francine : Ces visages heureux, rien que du bonheur 

 

Aquarelles inspirées de peintres connus et défis en aquarelle : 

http://annieb.over-blog.com/2014/03/defi-les-canotiers-de-van-gogh.html

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article