Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

L'enfant schtroumpf (couleurs minérales), en 2014

 

L'aquarelle (31 x 41 cm) : 

 

________________________________ 

 

Expérience amusante avec une aquarelle d'après photo, en me limitant à des couleurs  d'origine minérale, réputées opaques. J'ai limité le nombre de couleurs à trois et exclu le vert de cobalt.

Le mélange de deux minérales donne une couleur optique intéressante (jaune + bleu = vert). Les minérales sont plus résistantes dans le temps que les teintures.

Dessin, sur papier Arches, grain torchon, 300 g/m² ; couleurs : bleu outremer, rouge  et orange cadmium. 


Trois étapes :

- Poser le bleu, sécher. Les zones au soleil resteront blanches.

- Poser les tons clairs, bois, chair..., avec les couleurs très diluées.

- Poser les tons moyens et sombres, couleurs plus concentrées et mélanges.

 

 

Michèle : L'idée d'expérimenter des couleurs dans un but précis, est intéressante. Le rendu est opaque, en effet, normal, si les teintes employées sont opaques, mais perso, je n'aime pas.

Plusieurs soucis dans le dessin, le plus flagrant, c'est la jambe droite qui n'est pas reliée au corps ! Et puis les deux bras de longueur différente, même s'il doit y avoir une différence due à la perspective, celui de devant est trop long. La cuisse gauche, un peu courte, il me semble. L'ombre au sol a une forme bizarre, je trouve.

Merci Michèle, le mieux, c'est que je poste la photo... Je n'avais pas du tout envie de le peindre de manière traditionnelle. L'idée m'est venue d'en faire un exercice sur les couleurs, en commençant par les minérales.

A propos de tes remarques, en réalité, ce n'est pas un parasol qui est en haut, mais un parterre de fleurs. La cuisse droite est dans l'ombre, je l'ai mal peinte, et le genou gauche est trop court, mais il me semble que les longueurs de bras sont exactes.

 

 

Michèle : Le genou gauche est peut-être un poil trop court, mais en corrigeant la limite de pliure entre la cuisse et la jambe, et en élargissant la cuisse à la base du tronc (cette partie est dans l'ombre sur la photo mais doit être suggérée) et surtout la cuisse devrait être un peu plus relevée (ou inclinée vers l'horizontale), dur à expliquer par écrit ! Je ne reviens pas sur la cuisse droite. Le bras semble en effet de longueur conforme à la photo, c'est les ombres sur la photo qui traduisent les différences d'inclinaisons entre le bras et l'avant bras, puis de l'avant bras avec la main. D'après la photo, la longueur du dos est un peu trop courte, d'où cet effet d'un corps un peu ramassé sur lui-même.

En fait, je me rend compte qu'il est plus facile de voir les erreurs de proportion sur les dessins ou peintures des autres, que sur ses propres réalisations ! Car, autant je me débrouille sur des portraits, autant je ne suis pas douée pour dessiner des corps complets. Why ?

Hier, j'ai commencé à corriger, mais je vais m'arrêter là. Je n'avais pas posté la photo, car ce qui m'intéressait, c'est de tester les couleurs minérales et pas de retomber dans la copie. Mais tes conseils sont très intéressants, Michèle, je t'en remercie beaucoup ! Cet enfant est un schtroumpf, pas étonnant qu'il soit difforme ! 

Denise88 : Stupéfiant, vivent les Stroumpfs !

Il a le genou gauche trop pointu, des ombres bizarres, le parterre de fleurs devenu parasol et son ombre corrigée... mais il est toujours aussi mal foutu. Tant pis, il va rejoindre la galerie. Merci Denise !

 

 

Michèle : L'important, c'est de prendre plaisir à s'évader dans la peinture, et de découvrir des effets, des sensations… le reste est subjectif !

Des peintres forts célèbres ont faits des personnages très mal foutus 

Tout à fait d'accord avec toi, le plaisir est essentiel, surtout pour nous, amateurs ! Et voir certaines œuvres, avec des personnages mal foutus, c'est réconfortant ! 

J'ai retenu que, quitte à ne pas respecter le réel, il est conseillé d'exagérer les erreurs, mon schtroumpf est trop figuratif ! Mais je suis heureuse de ne pas avoir continué en plusieurs étapes, avec l'impression de perdre mon temps.

Brune de Mars : Très mimi, ce petit bonhomme bleu 

Lacerta : La cuisse droite est un peu absente..., mais je dis ça juste pour dire que revoir ce vieux puzzle était bien sympa et il est très bien représenté.

Le vert du puzzle est éteint, j'aurais du ajouter du vert de cadmium, mais tant pis. Dernière étape : laver le papier pour voir ce qu'il reste de peinture, puisque les  couleurs minérales se fixent moins sur le papier, surtout en grain torchon. Mais ce sera pour demain, aujourd'hui je suis très occupée. Merci Lacerta !

Clode : Sur du Arches grain torchon, laver quand c'est bien sec ne doit pas changer grand chose, même si ce sont des minérales, enfin, j'attends pour voir ! J'ai tellement utilisé ce torchon, il fallait frotter fort pour enlever !! Même mon prof prenait la brosse à dents ! 

Tu as raison, Clode, expérience peu concluante, les couleurs restent encore très imprégnées dans le papier.

 

 

Denise88 : En effet, le lavage est pâle

Comme l'écrit Clode, laver avant séchage serait plus efficace... mais je n'aurais pas pu faire de photo. Il ne me reste plus qu'à faire des tests semblables avec les sédimentaires et les teintures !

Clode : Annie, tant que tu y es, retourne ta feuille, mouille (l'idéal, c'est avec pulvérisation fine sur l'envers), attendre un peu, retourner la feuille, la fixer sur une planche, et repulvériser le devant en surveillant et épongeant légèrement. 

Si ça fait fuser les tons, mais ça m'étonnerait, ce sont surtout les rouges qui filent avec cette technique et qui tachent, en plus, d'où épongeage, puis attendre que ça sèche et voir. Les tons devraient revivre et repasser sur le dessus du papier, parce que là, ils sont devenus tristounets !!

Ce torchon Arches, si c'est du 300 g, pompe un maximum, alors une fois sec, difficile, quelle que soit la famille de couleurs. Je l'ai expérimenté durant 10 ans, je ne peignais que sur ce papier. Par contre, il existe une technique, M de May l'utilise et d'autres aussi, c'est le mouillage du papier une fois, attendre la disparition de la brillance, remouiller une deuxième fois, certains même y vont trois fois, et après, poser la couleur dense, sachant que l'eau est dans le papier. Et là, il y a beaucoup plus de temps pour travailler avant que cela ne sèche, les couches d'eau dans le papier servant de tampon entre intérieur et extérieur, avec pose des couleurs.

Merci pour tes bons conseils, Clode, je vois que tu as une longue expérience, mais mon but était de vérifier comment réagissent ces couleurs minérales, et pas de récupérer du papier. J'avais fait ce dessin, mais pas envie de retomber dans le réalisme. Alors, l'idée m'est venue de tester ce type de couleur que j'utilise rarement, les bleus mis à part. Actuellement, la plupart du temps, je peins sur blocs encollés et je me contente de mouiller le papier une fois, sans trempage.

Clode : Mais je ne te parle pas de récupérer du papier, si je savais faire ça, je n'aurais plus autant de cartons pleins de ratages, mais de récupérer des couleurs, perdues dans l'épaisseur de ce papier. Oui, j'ai une vieille expérience de ce genre de phénomène !!! 

Sab : Merci pour ces expériences ! En tout cas, le résultat est intéressant, et j'adore le puzzle !

Bidouille : J'interviens rarement sur un dessin, mais là, ça m'interpelle. Sur la photo, la pliure du poignet droit est presque à hauteur du coude gauche, je pense que la sensation qu'un bras est plus long que l'autre vient de là ? Autrement, je trouve intéressant cette recherche sur les couleurs.

Merci Clode, Sab, Bidouille ! Le puzzle, j'ai essayé pour voir ce qu'il donnerait en aquarelle, mais pour l'ombre, j'aurais dû choisir un ton brun, en ajoutant un peu d'orange dans le bleu. Pour le bras, je crois avoir respecté la photo, incapable de faire  autrement. 

Quoiqu'il en soit, cette aquarelle a disparu sur l'envers d'une autre, rien ne se perd, tout se transforme ! Projets futurs : n'utiliser que des teintures, puis que des sédimentaires, toujours par curiosité.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article