Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

PAP : La violoncelliste

 

Une photo de Cha Già José en licence creative commons chez flickr :

 https://www.flickr.com/photos/chagiajose/6138190362  

 

 

Le matériel : 

Bloc de papier, encollé sur quatre côtés, Arches, grain fin, 300 g/m²,  36 x 51 cm. Couleurs en tubes : bleu de cobalt foncé et terre de Sienne brûlée.  4 pinceaux (spalter poils de chèvre, à lavis petit-gris, à poils fins synthétiques et  éventail synthétiques), crayon, gomme, règle plate, papier essuie-tout, DGomme.

Le dessin : 

Si le format de la feuille de dessin est supérieur à A4, je partage la photo en 4 (ou plus, selon ses dimensions), à l'aide d'un gestionnaire de fichier, et je sauvegarde les images obtenues. Dans un fichier textes, j'insère ces images, je règle leur largeur et j'imprime.

Sur la feuille de dessin, je situe les points importants d'après leurs coordonnées et je dessine le contenu des quatre rectangles. Attention, aux positions des doigts !

C'est ma méthode, vous pouvez en utiliser d'autres, ou décalquer, si vous préférez.  La violoncelliste, pour plus de majesté, a enfilé une robe longue. Quelques touches de gomme protectrice au niveau des lignes, estompées ensuite. Séchage entre chaque étape, ce qui me permettra de prendre les photos.

L'aquarelle :

Premières touches, légères, avec la terre de Sienne brûlée très diluée, je recouvre entièrement le corps, les cheveux et les parties brunes du violoncelle. Les nuances seront posées ensuite.

 

 

Les nuances en terre de Sienne brûlée sont posées sur l'instrument, le corps et les cheveux, selon la photo. Les parties foncées, nécessitant l'ajout de bleu, seront placées ultérieurement.

 

 

Le fond, sur papier humide, quelques taches, terre vers le sol et bleu vers le haut.

 

 

Les ombres avec le mélange de bleu et de terre sont placées sur le violoncelle, le corps et les cheveux, selon la photo (la robe est encore blanche).

 

 

La robe, je pensais la foncer pour faire ressortir l'instrument en négatif, mais j'ai  changé d'avis, elle sera bleu clair, plus lumineuse !

 

 

Correction des blancs, après avoir enlevé la gomme, estomper les blancs et corriger l'ensemble si nécessaire.

 

 

Finitions : Il ne reste plus qu'à tendre les cordes, avec 2 feutres Pitt, Faber-Castell,  sanguine et outremer.

 

 

Je pourrais fignoler encore, c'est mon défaut, alors j'arrête. Vous pouvez constater qu'un portrait simplifié, ce n'est pas si terrible !

Dans la surprise de juin 2014, vous trouverez des interprétations différentes, qui pourront aussi vous encourager à vous lancer dans les portraits.

http://www.galerie.aquarellissime.net/thumbnails.php?album=2161  

 A vous maintenant !    

 

Denise88 : Très bonnes explications, je compare avec moi qui ai utilisé les carreaux  pour essayer de bien gérer l'ensemble et les proportions de la photo. Je l'aime bien, ta violoncelliste.

 

Nicoled : Merci Annie pour ce P à P ! Pour celles et ceux qui l'ont tentés, c'est bien  aussi de voir quelle méthode tu as utilisée. 

 

Simouhé : Merci, Annie, pour ce pas à pas, comme le dit Nicoled, même pour ceux qui l'ont fait, c'est toujours intéressant de voir l'approche des autres.

 

Cette façon de procéder est scolaire, et pour cette raison, je crois qu'elle convient  aux débutants et à ceux qui disposent de peu de temps pour travailler d'un seul jet.  Elle me permet aussi de prendre tranquillement des photos par étapes.

Et comme vous le soulignez, c'est intéressant de connaître la démarche de chacun.  Merci Denise, Nicole et Simouhé !

 

Kimie : Bravo, et merci pour ce gros travail ! J'aime l'ambiance douce et la texture veloutée que tu lui as donné

 

Clode : Et un pas à pas de plus !! Super ! Pour les débutants il y en a quand même 30 !! 

 

Beaucoup de pas à pas, Clode, mais que quatre de portraits, celui-ci est le cinquième... et mon troisième. Mais ceux qui travaillent uniquement la technique humide ne font pas d'étapes, donc pas de photos, la vidéo est alors plus intéressante.

 

Clode : Parfois j'entends dire... pour les débutants, il n'y a rien !! C'est pourquoi, je disais... ce que je disais plus haut !

 

Sab : Bravo, Annie, pour ce pas à pas ! Pour des débutants, se lancer dans le portrait/ personnage n'est pas évident du tout ! Et sinon, c'est très intéressant de voir comment tu élabores l'ensemble. Merci.

 

Ce qui est curieux, c'est que je ressens le contraire, car dans ce portrait, c'est le  violoncelle et ses reflets qui m'ont semblé le plus difficiles. En dessin, acrylique comme aquarelle, j'ai toujours privilégié les portraits et les personnages, avant d'être sur ce forum. Ma sœur dit que ce sont les paysages que je réussis le mieux, et ça me surprend. 

Pour ne pas m'enfermer, je joue la diversité, mais raté ou non, l'humain m'attire toujours davantage. Ma façon de procéder me semble logique, et même un peu rigide, mais en tout cas, elle est facile à comprendre. J'admire ceux qui peignent de façon plus spontanée, sans y parvenir moi-même.

Merci Kimie, Clode et Sab, pour votre soutien !

 

Sab : Je te comprends, moi aussi, c'est ce que je préfère aussi comme sujet. Et du coup, évidemment, pour toi, ça ne semble pas très compliqué, puisque tu abordes ça régulièrement, mais le portrait est quand même réputé comme difficile).

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article