Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Les Ponts Couverts à Strasbourg, en 2014

 

L'aquarelle (20 x 50 cm) : 

 

________________________________ 

 

Reprise en douceur de l'aquarelle avec les Ponts Couverts à Strasbourg. Elle deviendra un pas à pas, si tout va bien, vos conseils me seront précieux. Merci !
 

 

D'après l'Internaute : "Les Ponts Couverts sont des vestiges des remparts qui cintraient Strasbourg au 14ème siècle. Quatre grosses tours, encore visibles aujourd'hui, gardaient à cette époque des ponts de bois recouverts, enjambant les bras de l'Ill.

Au 13ème siècle, la ville s'agrandit fortement. Encerclée d'eau, elle était plutôt bien protégée des invasions jusqu'à cet agrandissement. L'Ill se divisait en quatre bras, et les courants étaient plus forts à cet endroit, c'est ici que l'on construisit les Ponts Couverts, à l'emplacement le plus exposé aux attaques.

Le chantier du nouveau rempart et de ses ponts, imaginés pour résister à toutes les attaques, débuta. Au fil du temps, l'édifice fut plusieurs fois remanié.

  • Au 14ème s. les piliers des ponts, en bois, furent changés contre de la pierre.
  • Au 18ème, les ponts perdirent leurs toits, qui leur ont valu leur nom.

Alors que les tours abritaient des prisons et des corps de garde, les Ponts Couverts  perdirent peu à peu leur rôle militaire et défensif. Ils furent rasés en 1865 puis reconstruits en pierre.

Aujourd'hui, les Ponts Couverts sont une promenade prisée des touristes qui partent à la découverte du quartier Petite-Pierre. Si vous avez la chance de vous y rendre en été, vous tomberez sans doute sous le charme de cet édifice qui surmonte de jolis quais bien fleuris.

 

Le dessin sur papier Moulin du Coq rouge, grain fin, 325 g/m². 
 

 

La palette pourrait encore être modifiée : bleu d'indanthrène, rouge de cadmium,  terre de sienne naturelle, terre de sienne brûlée. 

D'abord, monochrome de bleu, pour préciser le paysage : sur le ciel, l'eau de l'Ill et les zones ombrées. Même technique que le pas à pas de Collioure : http://annieb.over-blog.com/collioure-09-2013  J'introduirai d'autres couleurs et encore du bleu, au besoin.
 

 

Clode : Pour l'instant ça se présente bien ! C'est transparent et limpide...

Simouhé : Merci, Annie, pour ce pas à pas que je vais suivre attentivement. En tant que Strasbourgeois, quelque part, je vais me sentir obligé de faire... ne serait-ce que pour avoir au moins une aquarelle de ma ville.

Timie : Bonne idée, Annie, je vais suivre ton projet

Denise88 : Très bonne idée, je vais déjà voir le pas à pas de Collioure, ensuite j'essaierai. Merci pour cette belle idée, contente que tu puisses reprendre l'aquarelle.

Jacq : Très belle photo.. et bonne idée à mettre en pratique !!!

Merci pour vos encouragements ! Simouhé, tu n'auras pas de mal à faire mieux

3ème étape, terre de sienne naturelle et rouge de cadmium, sur des façades au soleil, les tours, les ponts, des toits, des façades et des reflets. En mélange pour les arbres.

Ratée, je suis tombée dans le piège : beaucoup trop de détails ! Elle vient de prendre un bain,  demain, je la posterai ! Je sais qu'elle n'est pas rattrapable, mais je poursuivrai jusqu'au bout !

Le lendemain : Elle était fadasse et sans relief, après lavage, la photo manquait d'intérêt. Aussi, j'ai contrasté le premier plan, avec les ponts, les tours et les reflets, dans les trois couleurs déjà utilisées. Le grès des tours était terne, un rayon de soleil les a transformées en pierres de Sarlat ! 

 
 


 
Quand je compare les niveaux de gris entre la photo et l'aquarelle, je vois mieux 
les tons qu'il faut renforcer. 
 
 

 

 

L'étape suivante consisterait à introduire la terre de Sienne Brûlée.

Denise88 : Bien, tes deux photos en gris, elles montrent bien le contraste. Pourquoi pas la terre de Sienne brûlée ? Fais un essai, de toute façon, il faut ajouter du sombre.

Krin : Je ne sais pas s'il faut à tout prix coller à la photo au niveau de la tonalité, ça doit surtout te guider... Perso, je trouve que tu as perdu en légèreté, notamment au niveau des tours et de la végétation... Mais bon, quel sujet difficile pour une reprise, n'aurait-il pas fallu simplifier ?

Merci Denise ! Terre de Sienne brûlée et bleu indanthrène pour les contrastes, j'ai mis en valeur les monuments et l'eau, laissant le reste dans le flou (contrairement à la photo). Je pense m'arrêter là et tant pis, ce ne sera pas un pas à pas !

Au moment de poster la dernière étape, j'ai trouvé ton message, Krin, merci !

En réalité, les tours n'étaient pas si jaunes. J'aime affronter les difficultés et c'est un sujet qui me tenait à cœur. J'en conclus qu'il aurait mieux valu faire un croquis et ne peindre que les ponts et les tours.
 

 

Denise88 : Bonnes réflexions toutes les deux.  

Gavounette : Bravo, Annie, et merci pour le partage du pas-à-pas.

Sab : Bravo, je suis toujours baba pour ce genre d'aquarelle, si loin de mon expérience  ! (baba, pour si plein de choses, d'ailleurs)

Sasha : Tout comme Sab 

Brune de Mars : Une belle finesse lumineuse

Traghetto : Bien traité. J'aime. 

Au départ, je pensais faire un pas à pas, mais le résultat est trop "lourd". J'aime tenter des sujets variés, évidemment, ce serait mieux sur le motif. 

Merci pour vos petits messages réconfortants !  

Bibou : Un beau panoramique

Minouche : C'est une belle et difficile réalisation.

Clode : Tu t'en es bien tirée !! Sujet pas simple du tout !! Quand on aime, on ne compte pas !!! N'est-ce pas ?? 

Jacote : Ton aquarelle donne envie d'aller sur ces ponts.

Mimima : Quel démarrage sur les chapeaux de roue ! Si tu avais fait les tours presque grises comme sur la photo, ton aquarelle aurait perdu en luminosité.

Sandman : Très joli résultat final. Il y a un truc que je n'ai pas compris... Pourquoi as-tu fait tout en bleu sur la première étape sans laisser la moindre zone blanche ? Est ce qu'au départ tu voulais faire un monochrome ?

La première photo n'est pas fidèle, ce qui est en bleu clair, c'est le blanc du papier. J'ai essayé de la corriger, mais le bleu n'est pas très juste : 
 

 

C'est une technique pour tracer les contrastes dès le départ. Elle m'avait mieux réussie avec Collioure, mais je n'avais pas en tête d'en rester là. Merci à tous !

Minik : C'est très réaliste.

Mimima : Sujet difficile et très bien réalisé

Maryblue : pas évident et résultat super

Nicoled : Coucou, Annie, je suis restée un moment absente, car je me suis remise au piano et les deux activités sont en concurrence... Me revoilà... pour te dire BRAVO pour ces ponts couverts, c'est très chouette. Tu as raison de passer par ces monochromes... Je trouve sympa que tu partages tes démarches de travail et tes recherches. Je crois bien que je vais le faire si tu mets un P à P...

Merci, Nicole, quel dynamisme, bravo pour la reprise du piano !  Je n'ai fait que ces trois photos, et le résultat est un peu trop chargé à mon goût. Mais étant donné ton niveau, je pense que si tu peux tenter cette démarche et réussir mieux que moi ! 

Nicoled : Réussir mieux que toi ? Ce n'est pas mon désir, ni mon projet. Mais essayer tes ponts, oui ! Dis donc, j'en suis pas là au piano, hein ! Mais j'ai quand même réussi à me coller  un lumbago en septembre, maintenant je me CALME... 

Un lumbago au piano, alors j'ai vu juste ? Bien sûr, je plaisante, le jardinage n'est pas de tout repos !

 

Alsace : http://annieb.over-blog.com/2014/12/le-parlement-europeen-a-strasbourg.html

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article