Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

PAP : La surprise

 

L'aquarelle (25 x 51 cm) : 

________________________________ 

 

C'est un pas à pas sur l'utilisation des lavis dans un portrait. La photo n'a pas d'importance, vous pouvez en choisir une autre, si possible un portrait d'enfant.

Merci aux membres du forum Aquarellissime qui m'ont aidée à le mettre au point !

 

LE MATERIEL

- Papier Fabriano Artistico extra-white, grain fin, 300 g/m².

- Crayons aquarellables brun-ocre et brun foncé.

- Drawing-gum

- Couleurs en tubes : laque de garance rose, ocre d'or, bleu outremer, terre de sienne brûlée, sépia... ou d'autres, à votre convenance.

 

LE DESSIN

Dessin avec le crayon aquarellable brun-ocre, selon votre méthode.

Le papier est blanc, les quelques taches disparaîtront sous l'aquarelle.

 

 

AQUARELLE

Drawing-gum : un point dans les yeux et sur les lèvres.

- Un 1er lavis très dilué : Laque de garance rose

 

 

L'oeil gauche du garçon, trop grand, est à corriger ! 

2ème lavis très dilué : Bleu outremer, tendance verte

 

 

L'œil gauche (à droite) de la petite fille est à corriger aussi, sa paupière supérieure  est trop ouverte et la pupille mal placée.

Voilà ce que les yeux sont devenus, à l'aide d'un crayon aquarellable brun foncé et un peu d'eau. Rien n'est définitif encore.

 

 

 

- 3ème lavis très dilué : Ocre d’or

 

 

Après avoir humidifié les visages, je les ai recouverts d'ocre d'or dilué, sauf au niveau des yeux et bouches. J'ai tamponné les joues pour ôter l'excédent.

 

Krin : Ça avance, mais je persiste à penser qu'il y avait trop de bleu, en plus outremer nuance verte ne me semble pas un super choix : la nuance rouge est plus adapté pour de la carnation. Outremer étant une minérale, en premier lavis, c'est pas forcément top, car les pigments ont du bouger lors du deuxième passage..

 

Alizarine : Pour les enfants et les femmes, j'utilise plutôt un violet nuance rose très dilué. Quand on le pose sur la peau, on a directement un effet bonne mine.

 

Le bleu, très dilué, n'a pas bougé quand j'ai posé l'ocre d'or. J'expérimente les couleurs que je possède, cet exercice me permettra de déduire si ce bleu convient ou pas. 

Chaque aquarelliste a ses propre choix pour les visages d'enfants. Alizarine utilise un violet nuance rose, pourquoi pas ; Jean Haine opte pour rose alizarine et ocre jaune ; Luc, pour terre de sienne naturelle et cramoisi d'alizarine... etc. 

Pour le moment, je recherche la carnation des enfants et ses nuances. Dans un visage, on peut trouver du bleu, du vert, très dilués, même chez les enfants. Les couleurs plus intenses viendront ensuite.

Souvent, on va du clair au foncé, mais certains aquarellistes font l'inverse, ou même,  n'ont pas d'ordre établi.

Profitant de cette étape en ocre d'or, j'ai peint quelques cheveux à la fillette, qui  est devenue rousse.

 

- 4ème lavis très dilué avec Terre de sienne brûlée

Ce lavis a foncé les ombres des visages et des cous et donné du relief aux cheveux de la fille. Je n'ai pas résisté aux taches de rousseur, fréquentes avec ces cheveux.

 


 

- 5ème lavis très dilué : Sépia

Il m'a permis de contraster un peu plus les visages, mais pas trop.


- Le fond : Mélange de sépia et de bleu, posé sur papier humide.
 

- Les détails : J'ai commencé par les yeux, cils et sourcils, le nez et les orifices nasales... Il reste encore les bouches, les vêtements, enlever le DG et rectifier. 

 

 

Ensuite, j'ai amélioré les oreilles et rajouté celles de gauches qui manquaient. Leurs yeux sont devenus plus vivants sans Drawing gum.

 

Krin : Effectivement, on ne voit plus le bleu en tant que tel, mais j'ai l'impression que la carnation est un peu terne. Le résultat est quand même vraiment bien. 

Mais… : sourcils trop linaires, manque l'ombre de la paupière supérieure sur les yeux, l'oreille de la jeune fille..., je la cacherai plus par des cheveux, attention à l'espace à droite du cou de la jeune fille, de la même couleur que le fond, on a l'impression qu'elle n'a des cheveux que sur le coté, il faut faire plus sombre pour qu'on comprenne qu'il y a des cheveux derrière... Je ferais plus sombre encore l'intérieur de la bouche, en dégradé du haut vers le bas aussi....

 

L'ombre de la paupière supérieure sur les yeux est à accentuer. 

Corriger : les sourcils trop linaires, le petit espace à droite du cou de la jeune fille,  qui devrait être plus sombre et plus brun. L'intérieur des bouches est déjà sombre, mais pas dégradé du haut vers le bas.

 

 

Chamois : Quand on passe des couches successives en glacis, est-ce qu'on doit  humidifier sa feuille totalement ou seulement la partie à modifier ?

 

Azadi : Annie perd la lumière en mettant du bleu, puis des couleurs chaudes ensuite, je l'ai appris avec Roland Palmaerts.

 

Ici, la lumière me convient bien, le premier lavis est rose, une couleur chaude, ensuite viennent le bleu et l'ocre d'or, tous très dilués.

J'ai appris en stage, avec Abel et Ejoumalé, que le blanc n'était pas indispensable, si certaines plages restaient claires.

Au sujet des glacis, Chamois, les avis sont partagés. Pour moi, s'ils sont très dilués, mouiller le papier est inutile, sinon, je trouve que c'est conseillé, il y a moins de risques. Mouiller toute la feuille n'est pas nécessaire.

Important : attendre le séchage complet d'un lavis, avant d'en poser un autre.



Cette fois, la couleur est fidèle, mais quel casse-tête ! 


Azadi : Perso, je trouve que tout est trop cerné, ça manque de soupirs, de respirations

Ils sont bouche bée, en apnée... comme moi ! 

 

Raminagrobis : La fillette, on ne comprend pas trop son expression... ses yeux ne  traduisent aucune surprise, elle a de plus une ride au-dessus de l'œil qui lui donne un  regard vaguement dubitatif et qui ne colle pas avec la bouche bée.

 

La fille ne veut pas baisser les yeux !  Faudrait-il lui baisser aussi les 

paupières ?

 

Krin : Le problème, c'est que ses sourcils ne sont pas assez levés pour l'expression de surprise... Il y a un petit défaut à la commissure des lèvres, du côté droit (à gauche sur l'aqua)...

 

C'est sûr aussi, l'iris doit être rond pour marquer la surprise ! Il l'est davantage  chez le garçon que chez la fille. Pour la bouche, j'ai corrigé le défaut.

 

 

 

Krin : Intéressant, la rondeur des pupilles a, en effet, un petit effet ! Mais les sourcils plus hauts aussi.

 

TI de Krin :  

 

Pour les sourcils, j'ai coupé la poire en deux : 


Voici la nouvelle et dernière version : 

 

Chacun pourra, à partir d'une photo personnelle, s'en inspirer. A vos pinceaux !

 

Helga : J'ai fait un portrait d'une de mes petites filles........ d'après une photo que j'ai prise. Je dois avouer que j'ai escamoté quelques étapes 

La patience..... il faut que je travaille cette belle qualité  c'est pas facile de faire des portraits.... et merci AnnieB pour ce pas à pas


Surprise Helga_1

 

Chamois : Je trouve très réussi, ce portrait, belle réalisation.

Helga : Merci beaucoup, Chamois 

 

Formidable, Helga, tu es vraiment douée pour mes portraits ! 

La pose est bien choisie, tu as donné de la vie à ta petite-fille, souriante et étonnée,  c'est difficile, de jolis contrastes aussi. Les étapes n'étaient qu'indicatives, c'est le résultat qui compte. Vraiment superbe, bravo !

 

Raminagrobis : Une belle réussite, Helga !

Helga : C'est un honneur pour moi d'être sur ton blog, AnnieB, vraiment ! 

Mes dernières aquarelles sortent vraiment de mes chemins battus et c'est beaucoup grâce à toi AnnieB. Merci Ramin.... de prendre la peine de commenter, je trouve cela encourageant.

 

Merci, Helga, tu portais ce talent en toi, je suis heureuse de notre rencontre !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article