Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Surprise de février 2016 : Orangs-outans

 

L'aquarelle (36 x 51 cm) :

 

Krin : La semaine prochaine, nous fêterons le nouvel an chinois et nous rentrerons dans l'année du singe. Donc, le défi de ce mois sera une photo d'orangs-outans prise au zoo de la Boissière : 

 

 

A nous de garder l'équilibre, au-dessus du vide ! 

Belle inspiration pour ce nouvel an chinois, j'aime cette guenon, je vais la tenter. Merci Krin ! 

Est-ce toi qui as pris cette photo ?

 

Krin : Annie, je ne pense pas que ce soit une guenon (femelle de chimpanzé).

Sinon, je pense que cette photo-ci a été prise par mon amie Christelle, on a mitraillé toutes les deux les animaux du zoo et on s'est échangé les photos, mais pas de souci de droit. 

J'ai un thème pour les 11 prochains mois de février avec cette idée 

 

Raminagrobis : La guenon est une femelle de singe, pas uniquement de chimpanzé

Krin : Je m'étais basée sur la définition wiki, mais bon pas d'importance

 

J'ai trouvé sur le Larousse : "Guenon = Singe femelle de n'importe quelle espèce". Mais on voit souvent écrit "femelle d'orang-outan".

Merci à Christelle, c'est super que tu aies un stock jusqu'à 1927 ! 

 

Helga : pour ma part, ce ne sera pas facile..... un vrai défi, quoi !

 

Alizarine : J'ai commencé le dessin et franchement, ce que je trouve difficile, c'est de ne pas l'humaniser, surtout le visage. Les yeux sont plus rapprochés, le front fuyant et les mâchoires tiennent la moitié de la figure. Pas simple. 

 

Clode : Hard.. je suis née l'année du singe, et je sais donc de quoi je parle !! 

J'espère que je ne vais pas me mettre à grimper aux arbres.. en 2016. Et c'était quoi en 2015, que j'ai fait mon placus !! l'année du chien ?? 

 

Alizarine : L'année du lapin ou du lièvre ou du chat selon les régions.

 

Clode, tu es née sous le signe du singe... moi, celui du chien ne dormant que d'un oeil !  

 

Raminagrobis : mediaxll6896205

 

6mone : J'ai commencé le dessin mais avez-vous remarqué ces drôles de pieds ? 

Je crois que je vais lui couper les pattes... 

 

  Mes doigts de pieds sont recroquevillés, et si tu me coupes les pattes, je ne pourrai plus redescendre de ma branche !

J'ai trouvé sur le net, cette photo d'adulte : ortang-outan-et-son-petit-545x472  et

ce bébé : Bébé orang-outan (1)_1  On voit que pieds et mains se ressemblent.

 

Raminagrobis : Le dessin est difficile..., et la suite aussi. Mon n° 2 vient de prendre son envol vers la corbeille. Son voyage fut agrémenté d'onomatopées aussi rageuses qu'intranscriptibles 

 

Mimima : Annie, le bébé est adorable, mais malgré tout, je déclare forfait pour cette fois.

 

Gypsie : Waouh....pas facile, pour ma part, je vais attendre l'année du chien, comme Annie !

 

Oh non, Gypsie, même si je suis née par un temps de chien, je peux faire le singe !   

Aujourd'hui, j'ai terminé le dessin, au crayon aquarellable gris clair.  

Cette photo est drôle, saisie au bon moment... j'adore ce bébé qui s'agrippe à sa mère et son regard apeuré !    

 

Alizarine : C'est marrant, la projection de sentiments sur ce bébé. Annie le voit apeuré, et moi, je le voyais en situation de bien-être et de sécurité, tout contre sa maman. Je suis retournée voir la photo pour comprendre, et effectivement, les deux sentiments sont possibles, c'est comme les illusions d'optique. 

 

Krin : Moi, je le vois comme toi, Alizarine, il est tellement à sa place que je ne pense pas qu'il se sente mal 

 

Il regarde vers le bas, il a peur du vide, s'agrippe à sa mère pour ne pas tomber !

C'est intéressant de lire les sentiments selon les expressions d'un visage... et de voir que chaque personne peut les interpréter différemment !

 

Gypsie : Je le sens confiant, ce petit...

 

Helga : Moi, je le voyais tout endormi, accroché à sa maman en toute confiance...

C'est terminé pour moi, je pourrai passer à autre chose, des pas à pas, probablement.

 

Curieux que je soit la seule parmi vous à ressentir ça. Les hommes ne sont pas les seuls à avoir le vertige... Mais pourquoi te détourner de cette belle photo, Helga ?

Sans l'influencer, j'ai montré la photo à mon mari en lui demandant ce que ressentait, d'après lui, le bébé singe. Il m'a répondu : "J'ai l'impression qu'il a peur du vide !"

 

Helga : Bonjour AnnieB, je crois que je me suis mal exprimée... j'ai fait et terminé ce beau défi...., de plus, j'ai beaucoup aimé le faire. 

 

Raminagrobis : Super, Helga ! Moi, mon numéro 3 est en route, et ce sera le dernier, quoi qu'il advienne. Quant à l'interprétation de l'expression du petit... je le vois plutôt dire : "ça y est, tu as encore marché dedans !" (ce qui expliquerait le pied levé de sa mère  )

 

Tant mieux, Helga, j'avais mal compris ! 

Ramin..., toujours le mot pour rire, mais la guenon a les deux jambes en l'air  ... le rocher doit rester flou. 

J'ai pris une photo de mon dessin, c'est tout, mais il reste une vingtaine de jours !    

La technique d'Eric Laurent, dont a parlé Krin, me tente, je vais sans doute tenter.

http://aquarelleenliberte.blogspot.fr/2 ... -eric.html  

 

Roses : Annie, moi aussi, je vois ce petit apeuré, accroché à sa mère qui, elle, a un regard protecteur sur son petit. C'est ce que j'ai essayé de traduire sur mon premier jet au dessin.

 

Denis : Tout dépend. Les singes ont-ils le vertige ? Si oui, il a l'air confiant, sinon il a l'air apeuré. Maintenant, s'il a le vertige, sa vie de singe va être compliquée... 

 

Finalement, chacun exprime ce qu'il ressent, ce qu'il veut ou qu'il peut. Roses, je suis contente de ne plus être seule à avoir cette impression ! La mère s'assure que son petit est bien agrippé, elle peut lui apprendre à se mouvoir de branches en branches.  Le travail des expressions est important chez les animaux, reste à le réussir !

 

__________________________________________________

 

LA TECHNIQUE D'ERIC LAURENT, d'après le compte-rendu de stage de Krin, que je remercie.

- Il travaille sur papier satiné.

- Le dessin au crayon est important, s'en passer nécessite une grande maitrise du  pinceau.

- Sa palette est réduite à trois ou quatre couleurs.

- Il utilise la technique de glacis successifs, avec temps de séchage intermédiaires.

- On obtient des tons foncés en superposant des glacis légers, tout en restant  transparent. Les couleurs sont alors plus intenses et lumineuses, qu'en forçant le   pigment en une seule fois.

- Déborder des lignes et faire des taches rend l'aquarelle plus vivante.

 

__________________________________________________

 

LE DESSIN

J'ai choisi un bloc de papier Arches, grain fin, 300 g/m². Sur la feuille, j'ai tracé les médiatrices pour reporter le dessin avec précision, en utilisant un crayon aquarellable gris clair qui disparaîtra à l'eau.

 

 

Couleurs : bleu outremer tendance verte, terre de sienne naturelle, laque de garance rose et brun Van Dyck. 

Séchage entre chaque glacis.

 

L'AQUARELLE

 

Deux glacis, 1er, bleu outremer, 2ème, terre de sienne naturelle

- Paysage : bleu sur les zones sombres ; terre, partout, sauf sur les rochers ;

- Animaux : bleu sur les ombres, les parties bleutées et les traits des visages.

 

 

Deux glacis, 3ème, laque de garance rose, 4ème glacis, brun Van Dyck
 
Rose, sur les rochers et les parties claires des animaux. Brun, sur les zones sombres.... du paysage et des animaux.
 
Le paysage restera inachevé pour mieux faire ressortir la mère et son petit.

 

5ème glacis et les suivants

Reprendre les mêmes couleurs, pour détailler les animaux et créer un contraste satisfaisant.

 

 

L'aquarelle est terminée, laborieuse, mais j'ai pris plaisir à la faire ! 

Sept lavis très dilués, puis, je me suis lassée, elle n'était pas assez contrastée. J'ai repris ma technique habituelle, dans des tons un peu plus concentrés. 

Finalement, s'il n'est plus apeuré, tant mieux !

 

Nicole : je suis bien agrippé et prêt pour la promenade  

 

Différentes réalisations :
 
http://www.galerie.aquarellissime.net/thumbnails.php?album=2251 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article