Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Enveloppes fleuries (1)

 

Trois aquarelles sur enveloppes (11 x 22 cm) : 

 

 

________________________________

 

Une idée lancée par Mamanlotus : réaliser des enveloppes pour une association pour les enfants malades. Minik a relancé le sujet. Les enveloppes sont à expédier par la poste à l'adresse suivante :

"Une vie, un arbre" - BP 32 - 38781 PONT - EVEQUE Cedex -

Tous les thèmes et techniques sont acceptés - Mettre le nom de l'expéditeur, car lesenveloppes feront l'objet d'une exposition et d'une vente."

Depuis quelques jours, je cogite. Mon idée, c'est que l'aquarelle ait un rapport avec le timbre, puisque le sujet peut être libre.


1ère enveloppe : Oeillets, inspirés de Jeanne Magnin : 

 

 

Minik : Whaou ! C'est un superbe travail, sachant la difficulté de travailler à  l'aquarelle sur les enveloppes, au vu du peu de grammage du papier. Ta création a de belles couleurs vives, et oui tu as réussi le challenge, le timbre et ton aquarelle correspondent vraiment bien, félicitation Annie !

P.S. : rappel du lien du site : ttps://picasaweb.google.com/100729349581476394523 

Mamanlotus : Sympa - bravo

Jean : Bien belle enveloppe !

 

2ème enveloppe, d'après Paul Cézanne : Iris et géranium rouges

 

 

Minik : J'adore l'aspect stylisé que tu as donné au bouquet, c'est effectivement une huile de Cézanne (61 x 50 cm),  intitulée "le vase bleu", peinte vers 1886, exposée au musée d'Orsay à Paris. Cézanne était originaire d'Aix en Provence, né en 1839 et décédé en 1906.

Ce que je préfère chez Cézanne, c'est toutes les nuances de ses tons de bleu et de vert, dans certaines de ses œuvres. J'adore, dans ta réalisation, la technique très moderne que tu mets en œuvre pour traiter ce sujet : 

- les coups de pinceaux de l'iris du haut sont francs, rectilignes et directs, ce qui rend contemporain le style donné à cette traduction de la manière de peindre l'iris de Cézanne ; 

- l'œil du spectateur est de suite attiré par le point central de ton œuvre réalisé avec un rouge flamboyant et dynamique, ce qui a pour effet de donner à ton œuvre une belle énergie ; 

- le bleu du vase apporte une douce lumière paisible et contre balance l'énergie du rouge ;

- le fond de ton œuvre qui est très doux, je ne sais pas si c'est le blanc du papier, toutefois cette douceur donne une belle luminosité aux autres teintes et, en fait, (ou en fête...) met très bien en valeur ce bouquet,

Ici, l'œuvre de Paul Cézanne est complétement revisité par une contemporanéité qui tend vers l'abstraction, c'est pour cette raison que j'aime particulièrement cette réalisation parmi les autres, sans aucunement renoncer à apprécier les autres créations. 

Je donnerai mon humble avis au fil de l'eau, car l'œuvre d'Annie est très prolifique et ses œuvres demandent du temps pour être bien appréciées, et conforme à l'idée que je me fais du plaisir de laisser le regard savourer l'Art. Félicitation Annie, vraiment trop bien !

Ta critique est flatteuse, Minik,  et elle me fait plaisir, mais je ne me suis pas posé tant de questions. J'ai simplement suivi Cézanne dans sa dynamique en limitant les couleurs sombres. Le fond est bleu clair, pour éviter de grands aplats qui feraient gondoler le papier. Le vase est plus clair aussi, afin que l'adresse reste lisible.

Minik : Peut-être que c'est aussi ça, être artiste, savoir faire sienne l'œuvre d'un autre peintre, sans se poser de question. Les équilibres se mettent en place tout  seuls, l'artiste les ressent, les vibre, les pose sur la toile (ici l'enveloppe). Maintenant, quand on aime l'œuvre réalisée, peut-être que c'est pas pour rien, c'est que les équilibres sont présents dans l'œuvre, donc ma critique n'a pas pour objet d'être flatteuse, ma critique reflète mon ressenti et je l'ai écrite avec mon émotion. voili, voilà ..... Minik

Azadi : Super belles, ces enveloppes, bravo pour les réalisations et le geste

Merci, les amies, c'est aussi un exercice, car les fleurs m'échappent souvent. Cézanne est un peintre que j'aime, mais je préfère ses portraits. J'ai même le bon souvenir d'une rédaction, au lycée, qui sortait de l'ordinaire. Sujet : Commenter la peinture, le "Garçon au gilet rouge" (Cézanne, 1890).

Rami : Il y a pourtant des erreurs monumentales dans ce portrait ! Il est mal foutu, ce n'est pas un parangon.

D'accord, à toi de nous faire un compte-rendu !  (Françoise Mézière a décrit une forme humaine parfaite, un modèle virtuel qu’elle nomme parangon.)

Rami : Et en plus, tu nous expliques ce qu'est un parangon. Le rêve ! 

Merci, Rami, j'attends ton devoir écrit, hi, hi !  

 

3ème enveloppe, d'après Emile Boulin qui m'inspirait moins. Le vert est trop cru, la coupe bancale et pas assez dorée : Marguerites et hortensias.

 

 

Azadi : Moins inspirée, mais c'est le geste qui compte, bravo

Minik : Au sujet de la troisième enveloppe d'Annie : Marguerites et hortensias, peut-être que de petites touches de bleu foncé, dans les feuillages verts, aurait pu atténuer le vert trop cru dont tu parles. Et aussi la couleur du bol pourrait être rehaussé dans un jaune plus foncé, ça aurait pu donner une autre touche de couleur vive et cela aurait comme effet d'attirer l'œil du spectateur vers le bas du sujet. 

Mais ta reproduction est très fidèle à l'original, ça il faut en convenir, parce que tous ces détails, c'est un travail de précision, et cette enveloppe est très belle ainsi, félicitation Annie  .


Merci Azadi, et merci Minik pour tes conseils, je la retoucherai peut-être plus tard.

Comme Minik me l'a conseillé, j'enverrai les enveloppes, à l'intérieur d'une plus grande, étanche (à cause de la pluie). A la poste, je ferai oblitérer chacune, avant de les rassembler dans la grande enveloppe, sans décoration. Ils vont me bénir !  

Ce matin, j'ai retouché la 3ème, bleuté le feuillage, orangé le plat (sans succès).            
Les marguerites, n'en sont pas ressorties plus lumineuses, je le préférais avant, mais tant pis !

 

Minik : L'œuvre d'Emile Boutin, les marguerites et hortensias, est au musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée à Marseille.

Annie, je souhaite en premier te féliciter pour ta persévérance dans ses créations artistiques pour cette association. Quand on la regarde, le vert utilisé pour le feuillage, c'est un mélange de cyan et de jaune, ce qui est certes plus proche de la réalité des feuillages, tel qu'on peut les concevoir, comme disait Pablo Picasso "Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense", c'est une solution, pourquoi pas.

Mais, d'après ce que j'ai compris, tu recherches à réaliser une copie plus proche de l'œuvre originale du peintre, c'est pour cela que j'avais conseillé, pour faire un juste équilibre, d'intégrer modérément quelques touches de bleu foncé, afin de nuancer l'arrière plan. Mais dans ta réalisation finale, le vert tendre n'apparaît plus du tout, il est complétement recouvert par le bleu, "le bleu a noyé le vert" (si je peux me permettre).

Perso, je préfère la deuxième réalisation. Dans la première, la lumière était donnée par quatre éléments, le vert vif du feuillage, le blanc des marguerites, le bleu ciel du vase et le beige du bol, c'est trop. L'intensité lumineuse est presque de valeur égale pour les quatre zones. Dans la deuxième, je distingue mieux "la zone lumière" et "la zone ombrée". Maintenant cette enveloppe a son style, elle a été faite avec soin et surtout avec cœur, cette enveloppe est très bien comme elle est, et plaira à plus d'une personne.

Minik, merci pour tes observations judicieuses, j'étais lancée dans le bleu, c'est ma couleur préférée. Comme toi, je ne ferai pas de tri, j'enverrai les six enveloppes et tant mieux si l'une intéresse quelqu'un.

Aquarella : Très réussies. C'est bien de les glisser dans une autre enveloppe, car il existe, paraît-il, un marché de collectionneurs de "mail art" et parfois, elles n'arrivent pas jusqu'à leur destinataire...

Merci, Aquarella ! Le vol, c'est un risque à courir, même avec une grande enveloppe, mais c'est mieux que de ne rien faire !

Mimima : Très belle idée

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article