Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

La migraine, entre parenthèses

 

L'aquarelle (31 x 41 cm) : Entre parenthèses (3).

 ________________________________ 

 

Depuis longtemps, je souhaitais expérimenter la peinture indirecte de Roland Roycraft, en suivant les explications de Stéphanie Vallée, son élève.

Résumé de la technique :

1) Faire un croquis.

2) Utiliser largement la gomme à masquer.

3) Préparer et verser des couleurs liquides : Choisir les primaires, jaune, rouge, bleu, et les mélanger à l’eau. Vaporiser de l’eau claire sur le papier. Attendre le séchage complet du papier entre les versements.

4) Après avoir ôté la gomme, retravailler jusqu’à satisfaction, par exemple, remplir certaines surfaces blanches au pinceau, utiliser du sel, éclabousser...

Vous pourriez, dans mon aquarelle, voir des masques, penser que comédie et tragédie se répondent.  Mais ce n’était pas mon idée, j'ai choisi de styliser, pour traduire les deux visages d’une maladie : la migraine. 

"Entre parenthèse", la vie se déroule sans vous lors des crises, la maladie vous oblige à fuir le bruit, la lumière et le monde, à vous isoler quand c’est possible.

En couleurs, le moment de crise, est violet et bleu, les formes des yeux, de la bouche  et des épaules seront tombantes.   C’est le masque du haut !  Le reste du temps,  la migraine se fait oublier, on rejoint le monde des vivants, les couleurs deviennent chaudes, la vie vous sourit.   C'est le masque du bas !

Comme support, papier Arches, grain fin, 300 g/m² ; trois couleurs diluées, de marque Lukas : bleu de cobalt dominant, rouge magenta et jaune citron. 

Pour préserver les blancs, en dehors de la gomme à masquer, des traits de pastel à l’huile blanc. 

Après les trois premières étapes, voilà le résultat... pas triste du tout ! Mais pour la dernière, je suis indécise. Foncer le pourtour du masque triste avec de l’indigo ? Attirer le regard sur les yeux en les colorant… et de quelles couleurs, rouge, bleu ?

Dites-moi ce que vous en pensez et merci d’avance !

 

Entre-parentheses--1--jpg

1ère étape

 

Marie-Claire : J'aime beaucoup cette aventure où tu te lances. J'ai essayé sur Photofiltre de colorer un peu, mais je n'ai pas les couleurs adéquates et peut-être que ce n’est pas là que tu envisages les modif ?

Mais, si tu as photofiltre ou un autre logiciel, tu peux modifier sans risque.

 

TT1 = Traitement d'Image de Marie-Claire :   Entre-parentheses--1--TI1-Marie-Claire-jpg

  

Clode : Bonne expérience… joli rendu et… la correction de Marie- Claire est appropriée à l'accentuation du coté migraineux. Un peu de couleurs de l'un dans l'autre et inversement… c'est ce qui a été proposé.

Pour le migraineux, je n'aurais accentué que ce qui est suggestion d'épaules.

Marie-Claire : Oui, Clode, je me suis trompée et je n'ai vu cela qu'une fois chargée sur le forum... distraite que je suis, mais ça donne une petite idée des modifs virtuelles, sans risque sur l'œuvre en cours. Les yeux bleus ne sont pas assez soutenus, mais le vapo virtuel est imprécis et je n'ai pas osé prendre le pinceau, car c'est pas régulier.

Voilà une autre piste,TI2 : Entre-parentheses--1--TI2-Marie-Claire-jpg

 

Utiliser un traitement d'images, c'est une bonne idée, Marie-Claire, merci, et à toi aussi, Clode ! Je n'ai pas retenu les yeux rouge de Marie-Claire, car lors d'une crise, ils seraient plutôt éteints. Pensez-vous cependant qu'ils soient utiles ?

J'en ai fait trois, avant que Clode ne suggère un 4ème, de quoi perdre la tête ! Yeux qui tournent 

 

 

TI1 : Foncer en haut pour souligner les épaules ;

TI2 : Ajouter les yeux, pour la tristesse ;

TI3 : Ajouter les oreilles, et une épée de Damoclès au-dessus de l'autre, pour montrer que la crise peut arriver n'importe quand ;

TI4 : La suggestion de Clode, souligner plutôt les épaules tombantes (l'épée de Damoclès est moins présente).

Je viens de m'apercevoir que Marie-Claire a écrit en même temps que moi, alors j’ajoute un petit TI5, avec des yeux rouges, mais éteints :

 

Entre-parentheses--1--TI5-jpg

  TI5

 

 Mamanlotus : Super, Annie.
 

Marie-Claire : C'est très ludique, tout ça, et bien prometteur pour d'autres thèmes aussi. J'aime cette démarche, le symbolisme, etc... Et selon les variantes, ça change aussi la force symbole, alors choix délicat, ou alors, faire autant de déclinaisons. 

Tu pourras aussi jouer sur les superpositions de couleurs transparentes pour faire des nuances, "vitrail".

Franca : Intéressante démarche ! Si j'ai bien compris, tu hésites entre différentes possibilités. Je vais te donner mon ressenti, le masque du TI2, avec le renforcement coloré et les yeux et bouches remplis, me parlent bien et sont appropriés, et je l'associerais avec l'ensemble TI4, ce qui accentuerait le contraste fort et sombre de la silhouette, symbolisant le migraineux. 

Pesant, mais malgré tout passager, seul, demeure l'optimisme de l'ensemble plus clair et lumineux de la vignette TI4. En tout cas, tu exprimes bien ton objectif !

Krin : Moi, c'est le TI1, j'aime le fond foncé en haut, mais pas le coloriage des yeux, et l'épée de Damoclés de TI3 détourne le regard de tes sujets principaux.  

Nicole28 : Je trouve que la couleur dans les yeux n'ajoute rien, au contraire, ça en dit trop. Par contre, le renforcement de la couleur en haut à gauche exprime bien le poids qu'on a sur les épaules au moment des migraines. Quant à l'épée de Damoclès, je suis désolée, mais je ne la vois pas !!!

En tous cas, j'aime ces couleurs et ce côté abstrait ! Bravo Annie!

Merci (45) à toutes pour vos conseils !  J'avais pensé au départ, un peu comme sur une carte de jeux, scinder approximativement selon la diagonale, ce qui se rapproche de l'avis de Franca. Mais TI1, comme Krin, j'aime bien !

 

Entre parenthèses (1) TI6.

     TI6

 

Demain, je choisirai sûrement entre TI1 et TI6 et je continuerai à peindre.

Le lendemain : Marie-Claire, tu écris que je pourrais "jouer sur les superpositions de couleurs transparentes pour faire des nuances vitrail", je ne sais pas vraiment comment faire et je crains de gâcher. Je me suis contentée de foncer le coin gauche, au-dessus de la tête et des épaules, comme en TI1, avec un mélange d’indigo et de bleu de cobalt.

 

Entre-parentheses--2--jpg

2ème étape

 

Brune de Mars : Je mettrais le tout petit triangle bleu clair, à droite sous la couleur jaune, en bleu foncé pour avoir une triangulation et faire voyager ainsi, par les foncés, le regard dans l'aquarelle.

Krin : Oui, mais, du coup, ça sera le point focal et c'est dommage de faire aller l’œil en premier à cet endroit, non ?

Merci, Brune de Mars, je n’y avais pas pensé ! Mais veux-tu désigner le 1, le 2 ou le 3 ? Le 1, sans doute ! (... et revoilà mon épée de Damoclès !)

 

TI7 : 

 

Krin a mieux compris, moi, je m'embrouille dans ces histoires de "point focal" !

Brune de Mars : Krin, je parlais du tout petit triangle n° 1 (indiqué par Annie). Pour moi, un des points focaux est plutôt le triangle entre les deux carrés jaune, non ? Ce tout petit triangle, à la pointe inversée par rapport à celui du coin, en bas à droite ajouterait, à mon avis, une dynamique de circulation.

Un petit TI pour illustrer, pourquoi s'en priver ? 

 

TI8 : 

 

Brune de Mars : Annie, tu pourrais, en plus, rosir le triangle entre les deux masses jaunes, toujours pour le voyage… du coin inférieur gauche au cou, pour finir à ce triangle, qu'en penses-tu ?

Krin : Effectivement, je croyais que tu parlais du gros triangle blanc, entre les deux zones jaunes (la fameuse épée de Damocles d'Annie). Nous sommes d'accord sur le point focal. Sinon, je pense qu'il faut que tu le fasses un tout petit peu moins foncé que sur ta bidouille, Annie… mais bon, je sais, ce n'est qu'une bidouille !

Ce que j’en pense, Brune, je comprends, mais c’est en voyant au traitement d’images que je me rend vraiment compte. Merci à toi et Krin !

 

Alors, allons-y, bidouillons ! Entre-parentheses--2--TI2.jpg

   TI9

 

Minik : Cette réalisation semble bien équilibrée comme cela, et le résultat, qui tend vers l'abstrait, est fort bien réussi, félicitations Annie. On peut y voir bien d'autres significations que la migraine (sujet pas gai). Personnellement j'y vois le yin et le yang, rira-rira pas, masculin-féminin, froideur-chaleur, bref... la liberté de l'interprétation.

Toutefois pour une bonne lecture de l'œuvre, je pense qu'il est important que les lignes blanches qui démarquent les sujets doivent restées tel quel, si elles étaient mises en couleur cela casserait la rythmique, à mon sens.

Cela me rappelle une technique d’un artiste français Michel CONSTANT, qui travaillait avec un pastel gras pour faire le "cloisonnage" en blanc, dont je rappelle le lien pour démonstration :  http://www.youtube.com/watch?v=3CYXnHZZeDc 

Franca : il est excellent ainsi, très expressif

Merci, Minik, la vidéo est intéressante ! Je ne connaissais pas Michel Constant, mais je savais qu'on peut utiliser le pastel gras comme la bougie, pour réserver des blancs. Même si je le voulais, impossible de colorer les traits, le gras rend le papier imperméable. 

Ce sujet-là, j'y tenais, il a mûri, mais je n'avais pas encore réussi à le présenter d'une manière plaisante. Soixante ans de migraines, plus de quarante à me battre contre elles, ça vaut bien une aquarelle ! Mais chacun peut y voir ce qu'il désire, c'est ça l'important ! 

Il est expressif, mais pas vraiment triste, même si le sujet ne prête pas à sourire, je vais le terminer demain, merci Franca !

Ce matin, à la lumière de l’ampoule électrique, j’ai pris en photo mon matériel. En particulier, vous pouvez voir, à gauche, les petites bouteilles en plastique qui contiennent mes couleurs diluées (récup). Comme les bouchons sont ouverts, je les visse sur un plastique souple pour les fermer.

 

 

Et quand il a fait jour, j’ai pris une photo de l’aquarelle :

 

Entre parenthèses (3).

   Dernière étape

 

Franca : J'aime beaucoup comment tu as fait évoluer les choses et tu as raison, il n'est pas triste du tout !

Bien sûr, Franca, et vous m'avez aussi beaucoup aidée, entre triangulation et point focal, je ne suis pas encore très à l'aise !

Merci--5-.gif de tout cœur !   

 

Mich : J'aime beaucoup ! C'est une création originale, moderne et très lumineuse. 

Fleurice : Cette aquarelle est très réussie. J'aime beaucoup ce style. Bravo.

Krin : Thème et démarche originaux, j'aime beaucoup !

Marie-Claire : Une nouvelle technique et approche à ton actif et c'est superbe, créatif…

Sasha : Cela te va super bien, Annie, bravo pour cette originalité et ce bien beau travail ! 

Anna : Thème très original et rendu très gai. J'aime bien le blanc que tu as gardé pour les yeux, c'est la version qui me plaît le plus. Tes couleurs sont superbes !

Brune de Mars : Top ainsi, bravo pour cette "sortie de toi-même". Peut-être que, perso, j'aurais aussi fait le menton de la figure du haut d'un rose en similitude de ton avec celui du bas (toujours le triangle), mais j'aime comme ça aussi, car le bleu est différent du reste.

Ce bleu était posé dès le départ pour séparer le visage en deux, sans me soucier de triangulation. Je voulais signifier que, seule une moitié est concernée (hémi-crâne), mais j'aurais pu me limiter au crâne. 

Sauf que toute la tête est comme prise dans un étau. Malade-mal-de-tete.gif  Comme tu le constates, je suis bien loin de l'aquarelle. Merci Brune ! 

Alizarine : C'est un style qui te convient bien.

Vos remarques me font plaisir, merci à toutes !  

Cannelle : On sent derrière ce travail la sincérité d'une expérience personnelle, bravo !

La Vosgienne : Belle aquarelle, très originale et très gaie, malgré la migraine.

 

Février 2014

Line : J'aime beaucoup l'évolution, suite à tout les conseils reçus, je trouve la réalisation vraiment chouette.

Bonjour, Line, merci de t'intéresser à cette petite aquarelle que j'ai eu grand plaisir à faire ! Souvent, je copie des photos, mais ce genre de sujets, plus difficile, mais plus original, me convient davantage. Cette rubrique est intéressante, elle permet d'avancer à son rythme à partir des conseils reçus.

Minik : Citation Annie 2012 : "En particulier, vous pouvez voir, à gauche, les petites bouteilles en plastique qui contiennent mes couleurs diluées (récup). Comme les bouchons sont ouverts, je les visse sur un plastique souple pour les fermer."

Merci Annie pour l'astuce, je n'y avais pas pensé, pourtant j'avais déjà vu ton œuvre, je retiens l'astuce sympa !

Depuis un an, je n'ai plus utilisé ces couleurs, elles dorment dans mon placard. Il faudrait qu'à l'occasion, je tente à nouveau cette technique. L'idée n'est pas très originale, je cherche toujours des possibilités de récup, avant d'acheter. Tant mieux si elle t'est utile, Minik !

Si ce genre d'idée t'intéresse, en voici d'autres : de vieux gants de toilette remplacent le papier absorbant, à laver souvent ; des couvercles en plastiques blancs ou transparents me servent de palettes pour chaque couleur et les mélanges. Je les préfère à une seule palette et j'en utilise une dizaine que je lave de temps en temps.

Coccinelle : La version que je préfère pour représenter des migraines qui viennent t'envahir est ta version T14. Elle donne l'impression que le masque bleu vient envahir l'autre. Je n'éprouve pas cela avec les autres versions.

Pour comparer le traitement d'image TI4 et la version finale :

 

TI4 : Entre-parentheses--1--TI4-jpg

Entre parenthèses (3).

Etape finale

 

Pour le bleu des yeux, tu as sans doute raison en ce qui concerne l'aquarelle, c'est un rappel, mais pas pour la migraine, qui ne laisse aucune séquelle une fois disparue.

Pour le fond bleu foncé, ça se discute, mais j'aime la tête migraineuse, qui apparaît la nuit, opposée à la tête rieuse, sous un ciel clair. Merci Coccinelle !

Coccinelle : Annie, je pense les deux versions sont bonnes. Dans leT14, on peut dire que le mal s'installe, alors que dans la version finale, le mal t'a complètement envahie. Tu aurais pu décider d'en faire une sequence. Cependant, tu as raison, c'est vraiment la dernière qui exprime le moment où tu es complément envahie par tes migraines.

Félicitations, un tel sujet demande beaucoup de recherche personnelle pour faire comprendre ton émotion, et tu as très bien réussi à le faire.

Cette maladie a tant de facettes différentes, chacun à son propre ressenti. Pour traduire le mien en aquarelle, j'ai fait mon possible, et comme dit le titre, c'est la vie entre parenthèses, la douleur en plus. Merci Coccinelle !

_____________________________________________________________

Un site sur la maladie migraineuse :  http://www.frm.org/dossiers.html  

_____________________________________________________________

 

Commenter cet article

 

anna 10/11/2012 17:14

Annie, j'aime bien la symbolique de ton aquarelle avec le cote en diagonale qui m'évoque aussi un personnage de carte à jouer. Très belles couleurs, moi j'aime celle aux yeux sans couleurs, je crois T1, un peu comme les personnages de Modigliani aux yeux vides mais tellement expressifs. Encore bravo   Anna

 

Annie B 10/11/2012 18:13

C'est sympa d'être venue jusqu'ici, merci Anna ! Finalement, j'ai préféré travailler d'imagination plutôt que d'après photo, c'est plus original et personnel. Aimant les regards, c'est rare que je les laisse vides, mais ici, ça s'imposait ! Amitié.   Annie

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article