Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Mes peintures avec les échanges entre membre d'un forum d'aquarelle.

Devinettes : 3 célébrités (5)

Trois célébrités, nés après 1871, croquis de 9 cm de haut, sur papier Canson, grain fin, 300 g/m² , crayon HB, aquarelle et brou de noix.

- Une industrielle étrangère :

Azadi : Sans chercher.... ?, j'ai aimé sa biographie

Fidèle à sa 1ère place... 🙂

Née à l'étranger et aînée d'une fratrie de huit filles, son père était commerçant et sa mère, femme au foyer. Juive, elle tombera amoureuse d'un garçon non juif et son père refusera qu'elle l'épouse. Il refusera aussi qu'elle fasse des études de médecine. Elle parlait couramment le polonais, le yiddish et l'allemand. Réfugiée chez sa tante maternelle, elle travaillera avec son oncle, fourreur, dans la boutique de ce dernier.

Elle partira à 24 ans, en 1896, pour l'Australie, afin de rejoindre un autre oncle qu'elle ne connaissait pas, pour échapper à un mariage arrangé. Durant le trajet, elle modifiera son prénom. Elle restera trois ans comme aide domestique chez cet oncle, travaillant également dans son épicerie-bazar, le temps d'apprendre l'anglais et de peaufiner son projet professionnel. Inspirée par un onguent qu'elle tenait d'un ami de sa mère, chimiste, elle créera dans sa cuisine, sa propre pommade pour les peaux des Australiennes abîmées par le soleil. 

Mimima vient d'arriver ! 🙂 

Devant le succès de cette crème, X créera une société à son nom, et ouvrira, en 1902, sa première boutique, où elle vendra crèmes, lotions et savons, adaptés aux différents types de peau. Elle savait que le soleil était nocif pour la peau. Elle se fournira en lanoline et, prenant le contre-pied de ses conseillers, présentera ses produits comme luxueux pour les vendre chers. Elle installera une cabine dans sa boutique, inventant le concept d'institut de beauté. Pour le promouvoir, elle paiera des actrices et cantatrices, égéries de sa marque dans des publicités publiées dans la presse.

En 1907, à 35 ans, elle ouvrira deux nouveaux salons, un à Sydney, l'autre en Nouvelle-Zélande. Elle cédera sa première boutique à une de ses sœurs afin de parcourir le monde et rencontrer des scientifiques 👨‍🔬 et des artistes 👩‍🎨. Ils médiatiseront ses produits, à une époque où poudres et fards avaient mauvaise réputation.

La même année, elle épousera un journaliste américain 👰🤵, collectionneur bibliophile, avec qui elle aura deux fils. 

Ce soir, Zelda nous a rejoints, suivie de Krin ! 🙂 

Son mari était son grand amour, même si leur relation était conflictuelle. Cultivé, mondain et volage, il tenait à leur vie de famille, alors qu'elle était jalouse et portée sur le travail. Il l'introduira dans les milieux artistiques, formera son goût, l'assistera dans son entreprise en rédigeant des notices et des publicités et l'aidera à façonner son image pour les médias.

Elle s'établira alors en Angleterre pour y ouvrir d'autres boutiques. Marie Curie lui apprendra que le corps respire aussi par la peau. En 1910, elle dressera la classification des types de peau (grasse, sèche, normale) et assiéra définitivement sa notoriété en imposant à ses produits des tests scientifiques rigoureux. 👩‍🔬

En 1912, elle s’installera à Paris, y fréquentant le gratin de l'intelligentsia parisienne, en particulier le monde de l'art contemporain et des écrivains. Parmi ses relations, on se trouvait Marc, Chagall, Louise de Vilmorin, Colette, Salvador Dalí, Jean Cocteau et Pablo Picasso. Ce dernier n'a jamais terminé son portrait, découragé par son caractère autoritaire.

Denise88 : J'y suis

Oui, tu es arrivée, Denise ! 🙂 

Dans sa boutique, X proposait des massages et Colette, l’une des premières à accepter de se dénuder pour se faire masser, lancera la mode. Elle créera aussi des maquillages pour Joséphine Baker.

En 1914, elle laissera son mari et ses deux fils en Europe pour s’installer aux États-Unis. A New York, elle ouvrira son premier institut américain, rapidement suivi par d'autres. Mais elle n’était plus la pionnière et devra faire face à Estée Lauder et Elisabeth Arden, toutes deux déjà implantées sur le marché américain.

Aux États-Unis, elle inventera le métier d'esthéticienne, créant une école de beauté où les apprenties sortiront diplômées après six mois de formation.

En 1928, elle revendra ses succursales américaines pour sauver son couple, son mari la trouvant trop absorbée par son entreprise.

Avec la crise de 1929, les cours boursiers s’effondreront. Elle rachètera ses actions et ses parts et cette transaction fera d'elle une des femmes les plus riches des États-Unis. Elle collectionnait dorénavant les maisons, les bijoux, les œuvres d’art. Elle rachètera à une chanteuse la licence du mascara résistant à l'eau.

Sa fortune ne sauvera pas son couple et elle divorcera en 1937 pour épouser un prince géorgien 🤴👰 de vingt-trois ans son cadet. Elle se fera appeler "princesse".

A l'occasion de l'Exposition Universelle de New York de 1939-1940, elle présentera le mascara comme une nouveauté exclusive de son entreprise.

Merci aux 1️⃣2️⃣3️⃣4️⃣5️⃣6️⃣ participants, avec Marithé qui nous a rejoints ! 🙂 Je donnerai toutes les infos demain après-midi.

Durant la Seconde Guerre mondiale, X perdra une partie de ses avoirs en Europe et presque toute sa famille juive quittera la Pologne.

Elle s'exilera à New York, lors de l'Occupation de la France, mais continuera ses affaires, en ouvrant deux autres salons en Amérique du sud. Elle deviendra le fournisseur officiel de l'armée américaine, équipant les soldats en maquillage camouflant et démaquillage, ainsi qu'en crème solaire.

De retour en France, elle verra son appartement et sa maison dévastés, tout comme son institut parisien. Elle réaménagera tout rapidement en faisant appel à des architectes et décorateurs.

Dernières infos : A partir de 1946, elle utilisera en Europe une ingénieuse astuce marketing en présentant ses produits comme des nouveautés venues d’Amérique. Elle décuplera ainsi sa fortune 💰 en quelques années, faisant de son entreprise un empire international.

Deux ans plus tard, elle lancera à New York un salon de beauté masculin, avec une boutique de produits de beauté, un sauna et un restaurant, qu'elle baptisera du nom de son second mari. Ce concept sera un échec et la boutique devra fermer.

Participant à de nombreuses activités philanthropiques, elle soutiendra Eleanor Roosevelt dans son combat contre le cancer. Elle aidera aussi des organisations caritatives juives et créera une fondation pour les femmes et les enfants. Elle n'était pas militante féministe, mais considérait la beauté comme un moyen d'émancipation. La plupart de ses employées étaient des femmes, mais les cadres restaient des hommes.

Son mari mourra en 1955 et son fils, trois ans plus tard. Pour échapper à la dépression, elle voyagera à travers le monde, et visitera une nièce installée en Israël dans un kibboutz. Conquise par l'esprit pionnier des Israéliens, elle rencontrera le Premier ministre, Ben Gourion, et la ministre des Affaires étrangères, Golda Meir. Elle financera, à Tel Aviv, la construction d'un pavillon d'art contemporain qui portera son nom. Elle lancera aussi la construction d'une usine de sa marque de cosmétiques.

Elle mourra à New York en 1965, à l'âge de 92 ans, laissant à son fils Roy une fortune colossale. Sa famille finira par vendre ses nombreuses œuvres d’art et sa marque sera vendue au groupe Colgate-Palmolive, puis à L'Oréal.

Helena Rubinstein (1872-1965) :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Helena_Rubinstein

"Il n'y a pas de femme laide, que des femmes qui s'ignorent."

Photos :

Ses maisons :

Sa collection de statuettes et de masques africains :

Elle sera représentée :

Affiche :

Livres :

Denise88 : Merci, Annie, je ne la connaissais pas.

A cette époque, peu de femmes sont connues, Denise. Mais certaines connaissent sa marque de produits de beauté.

MiniK : Cette marque "Helena Rubinstein" est très connu en cosmétique, mais je pensais à une autre personne, donc une autre marque, mais les élément ne correspondaient pas, alors je n'ai pas fait de proposition.

J'ai cherché vainement des timbres, mais il n'y en a aucun la concernant. 

Mimima : Picasso ne l’a pas arrangée, heureusement Marie est passée par là. Merci Annie.

Picasso ne supportait pas son caractère autoritaire, elle s'est sans doute mieux entendue avec Marie Laurencin.

- Un archéologue étranger, mais pas seulement :

Azadi et Zelda sont arrivées ensemble ! 🙂

Fils d'un peintre, X héritera de ses talents, mais de santé fragile, il devra suivre ses cours à domicile dans leur maison de campagne. Au cours d'une séance de peinture 🎨 avec son père, une rencontre décidera de sa vocation.

A dix-sept ans, un engagement pour des peintures d'antiquités, l'orientera vers son futur métier. Il se passionnera pour les fouilles et reproduira sur papier des bas-reliefs et inscriptions, au côté d'un archéologue. Mais peu estimé par celui-ci, il sera rapidement remercié.

De 1894 à 1899, il reviendra travailler avec un autre archéologue pour reproduire d'autres bas-reliefs. En 1899, on lui proposera un poste d'inspecteur général des monuments d'Antiquités dans ce pays.

Mirhenn et Krin sont là !  🙂

A 28 ans, à l'occasion de nouvelles fouilles, X découvrira des tombes déjà pillées. En 1905, un groupe de Français fortunés pénétrera de force dans un lieu de fouille obscure, mais ne voyant rien, réclamera le remboursement des billets d'entrée. Il opposera un refus justifié, mais la discussion se transformera en bagarre. Les visiteurs porteront plainte, et refusant de s'excuser, il démissionnera de son poste et retournera pour un temps à ses pinceaux. 🖌

Un richissime mécène entreprenait depuis deux ans des fouilles en amateur, sans grand succès. Souffrant de la poitrine et voulant éviter le climat humide du Royaume-Uni, il sollicitera les conseils de X, qui, à partir de 1892, il travaillera tantôt pour lui, au service des fouilles, tantôt comme aquarelliste en vendant ses œuvres aux touristes amateurs de jolis souvenirs.

Ce soir, Mimima nous a rejoints !  🙂

Denise88 : J'arrive

Oui, Denise, c'est lui !  🙂

X sera engagé en 1907 par ce mécène et aristocrate britannique. Ils exploreront la nécropole thébaine, sans résultat significatif, puis, à partir de 1912, travailleront dans le delta du Nil, qu'ils devront abandonner après une invasion de cobras. 🐍 Ils reprendront la concession d'un archéologue, qui était persuadé que la vallée des Rois avait livré tous ses secrets.

Après que l'équipe eut exhumé des jarres et des sceaux au nom d'un pharaon, X recherchera sa tombe, près d'un soubassement rocheux de la vallée, où il pensait qu'elle se trouvait.

En 1922, les maigres découvertes alourdissant les dépenses qu'il devait supporter, son mécène annoncera son intention d'arrêter.

Merci aux 1️⃣2️⃣3️⃣4️⃣5️⃣6️⃣ personnes déjà présentes. 😍 Il vous reste jusqu'à demain midi pour participer !

X lui demandera de poursuivre une année de plus, et il consentira à financer cette dernière campagne. Les recherches au bas de la vallée restant infructueuses, X s'intéressera à un périmètre que nul n'avait jamais prospecté, situé près de l'entrée du tombeau de Ramsès VI, un lieu très prisé des touristes. Il décidera d'y installer son chantier pour ce qui sera sa dernière tentative. Les fouilles commenceront et les fondations de cabanes d'ouvriers seront rapidement découvertes. Il aura alors la certitude que cet endroit de la vallée est entièrement vierge de fouilles modernes. Son mécène était au Royaume-Uni, lorsqu'un jour, à l'aube, une marche, puis d'autres, seront dégagées.

Jas : Voilà voilà j'arrive .... j'en veux un peu à ton bonhomme, je lui dois d'avoir fait la queue la plus longue de ma vie

Rassures-toi, Jas, je n'ai pas l'esprit mal tourné et je compatis. C'est lui !   🙂

Le soir, X annoncera, devant une porte portant le sceau d'une nécropole royale, qu'il se trouvait devant la tombe d'un grand personnage. L'ouverture de cette porte donnera accès à un long couloir creusé dans la roche et rempli de gravats. Il croira d'abord que la tombe a elle aussi été pillée. Mais pour la véritable ouverture de la tombe, il invitera officiellement plusieurs personnes, dont la reine Élisabeth de Belgique 👑 et son fils, le futur Léopold III, en compagnie d'un autre égyptologue.

Ils seront sous le choc, la pièce qui se révélait à eux regorgeait d'un nombre inimaginable d'objets funéraires. Bon nombre de personnes viendront voir de leur propres yeux les merveilles de cette découverte. Tous les journalistes resteront en permanence aux abords de la tombe.

Dernières infos : X se retirera de ses fonctions, cherchant à fuir la marée de curieux que sa découverte avait suscitée.

En 1923, il effectuera de nombreux entretiens, notamment aux États-Unis, où un engouement très fort pour l'égyptologie était née grâce à sa découverte. Il y sera vu comme une véritable star.

Les journalistes sur place feront naître la légende de la malédiction du pharaon : en 1923, Lord Carnarvon, le mécène, mourra victime d'une septicémie ; de nombreux savants, déjà âgés au moment de la découverte, décéderont aussi par la suite. Pourtant, lui qui fut le premier à pénétrer dans la tombe, ne s'éteindra qu'en 1939, d'un lymphome de Hodgkin, à l'âge de 74 ans, soit 17 ans après la découverte du tombeau de Toutankhamon.

Howard Carter (1874-1939) :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Howard_Carter

Photos :

Sa tombe :

Il sera représenté :

Il sera sculpté en sable :

Ses aquarelles et peintures :

Timbres :

CD et films :

Livres :

Minik : Magnifiques les timbres d'Egypte, vraiment de toute beauté, grandioses ! 

​          - Un architecte français :

Français, né à l'étranger, dans une famille de carrier et tailleur de pierre, il a gardera toujours un goût du matériau simple traité noblement et un sens aussi modeste que pragmatique de la construction. Il s'initiera aux procédés de constructions modernes au sein de l'entreprise familiale, avant d'orienter sa carrière vers l'architecture. 🏙

Il effectuera ses études à l'École des Beaux-Arts de Paris, où un professeur lui transmettra une démarche rationaliste classique. Son souci particulier de la structure prendra sa source dans la lecture assidue d'ouvrages, dont ceux d'Eugène Viollet-le-Duc.

Bravo Azadi ! 🙂

Denise88 : Pour l'instant, je ne trouve pas !

Bien qu'étant un élève brillant, il quittera l'École des Beaux-Arts pour rejoindre l'entreprise familiale avant même d'obtenir son diplôme, ou de tenter un Prix de Rome.

Il se mariera. 👰🤵

Mimima, 2ème ! 🙂

Denise88 : Peut-être ?

Jas : Peut-être que oui

Denise l'a trouvé et Jas l'a remis à sa place !  🙂

A 31 ans, associé à ses frères qui avaient repris l'entreprise de maçonnerie de leur père, il deviendra l'un des premiers entrepreneurs à employer le béton armé dans la construction dans sa première grande réalisation à Paris.

Grâce à une réflexion sur les possibilités techniques et formelles de ce nouveau matériau, il arrivera à la conclusion que la construction est fondée sur deux entités fondamentales : la structure porteuse et les remplissages.

Il appliquera au béton des surfaces travaillées à la manière de la pierre de taille, joignant l'élégance des beaux-arts à la simplicité artisanale. Sa célébrité commencera alors et lui vaudra une notoriété immédiate. Il cherchait à imposer le béton, bâtir des buildings tout autour de Paris et concrétiser un style sans ornement, pour mettre fin aux errements de l'Art nouveau.

Dans les années 1920 et 1930, il commencera des entretiens et théorisera sa pensée, sans publier, mais faisant l'objet de nombreux articles de revues 📰 soutenu en particulier par sa maîtresse.

Merci aux 1️⃣2️⃣3️⃣4️⃣ personnes déjà présentes ! 😍 Vous avez jusqu'à ce soir pour donner son nom.

En 1923, il dirigera un atelier extérieur à l'École des Beaux-Arts, spécialisé dans le béton. Puis, il enseignera 👨‍🏫 à l'école spéciale d'architecture.

Autour de lui se formeront de jeunes architectes modernes qui contribueront à son prestige social dans le milieu architectural et culturel. Ce rayonnement favorisera les commandes publiques ultérieures.

Il tiendra également le poste de président de la Société des architectes modernes, fondée par Hector Guimard, en 1922. Il concrétisera son Ordre du béton grâce à la Tour d'orientation de Grenoble, en 1924, puis multipliera ses réalisations dans d'importantes commandes publiques, des ateliers d'artistes, des bâtiments industriels ou des chantiers privés comme une église.

Mirhenn et Zelda, 5 et 6ème arrivées !  🙂

En 1938, X sera mis à l'honneur dans un film. Sous l'Occupation, il conservera la première place parmi les architectes modernes, sera élu membre de l'Académie des beaux-arts et présidera l'Ordre des architectes. Il obtiendra un chantier de reconstruction à Amiens.

Après la guerre, il sera un maître reconnu quand de jeunes architectes l'approcheront pour tenter de créer une école française de reconstruction. Mais le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme préférait encourager la diversité. Son équipe remportera malgré tout le plus important chantier, celui du Havre.

Renommé "Atelier pour la reconstruction du Havre", le groupe prendra en charge la réédification des 150 hectares du centre-ville. Il mourra avant l'achèvement du chantier, le bâtiment principal, classé depuis monument historique, sera le seul qu'il ait pu voir entièrement réalisé.

Dernières infos : Après avoir été reconnu comme l'architecte le plus important de France avec Le Corbusier, il va rapidement connaître une longue période d'oubli et de déconsidération, à partir de la Reconstruction. Il faudra attendre 1985 pour que son œuvre réapparaisse dans les travaux universitaires, réintroduisant au passage les principaux éléments qui la caractérisent au sein de l'histoire des arts.

De 2002 à 2004, une exposition itinérante internationale, dans la ville du Havre, marquera un tournant décisif. Le Havre deviendra la première ville du XXe siècle à intégrer le réseau des Villes et Pays d'art et d'histoire. Finalement l'UNESCO estimera que cette ville constitue un exemple exceptionnel de l'architecture et de l'urbanisme de l'après-guerre et l'inscrira sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité.

Krin : Peut être 7ème ?

Bravo Karine, 7ème, je n'en doutais pas ! 🙂 Bonne soirée à tous !

Auguste Perret (1874-1954) : 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Auguste_Perret

"Mon béton", disait-il en 1944, "est plus beau que la pierre. Je le travaille, je le cisèle, j'en fais une matière qui dépasse en beauté les revêtements les plus précieux."

"L'architecture s'empare de l'espace, la limite, le clôt, l'enferme. Elle a ce privilège de créer des lieux magiques, tout entier œuvre de l'esprit."

Auguste Perret était, par son caractère, sûr de lui : "Ceux qui ont été ses élèves ne peuvent oublier ses corrections, ou plutôt ses conseils lucides qui correspondaient à la fois à la certitude de sa vérité, et en même temps, à sa grande tolérance. Il faut apprécier sa philosophie dans ce qu'elle contient de permanent." dira Jacques Tournant, un de ses élèves et premier historien.

Sa plaque commémorative et sa tombe :

Il sera représenté :

Bustes :

Ses dessins d'architectures :

Ses maquettes :

Ses architectures :

Timbres :

Livres :

Minik : Sympas les timbres, j'aime particulièrement celui du Havre des 500 ans, l'autre en contraste vert et rouge est pas mal aussi, vraiment chouette, merci Annie.

A présent, quand je cherche les timbres, je pense à toi qui t'y intéresses, Minik !

MiniK : ça c'est très gentil, Annie, cela me touche beaucoup, aussi je te remercie pour tes recherches sur les timbres et tes pensées bienveillantes à mon égard...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article