Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les plaisirs de l'aquarelle

Autoportrait selon les conseils d'Abel, en 2014

 

L'aquarelle (36 x 51 cm) : 

 

________________________________ 

 

Lors de mon dernier stage, j'avais aimé la démonstration d'Abel : un portrait sur le motif. J'ai décidé de m'en inspirer pour un portrait d'après photo, car je n'ai pas de modèle, la ressemblance est sans importance.

Le dessin a été reporté en partageant la feuille et la photo en quatre.

 

1ère étape : le dessin

 

Papier Arches, grain fin, 300 g/m² ; couleurs : bleu de cobalt, terre de Sienne brûlée, alizarine, jaune de Naples et vert véridian. Au départ, je pose des couleurs très diluées, un mélange d'alizarine + jaune de Naples + vert véridian, pour obtenir un brun clair, sur la partie droite, à la lumière, en conservant un peu de blanc. A gauche, pour l'ombre, bleu de cobalt + terre de Sienne brûlée. Les couleurs, posées sur fond humide, coulent vers le bas du bloc incliné. Laisser sécher.

 

2ème étape : 

 

Je reviens sur le visage, avec un mélange brun-rouge, j'ajoute du bleu de cobalt sur  la robe. Laisser sécher.

 

3ème étape :

 

Il va falloir contraster les parties à l'ombre sous le nez, les joues, la bouche, l'oreille, ainsi que les parties sombres du front, surtout à gauche. J'étire avec de l'eau dans des parties plus claires. Le fond bleu cobalt + terre de Sienne, du côté gauche va déborder sur la joue, et les parties à l'ombre. Renforcer les ombres des cheveux. Au niveau des ombres du cou du côté gauche, j'ajoute de la terre de Sienne brûlée. Et pour terminer, les yeux, les montures de lunettes, en conservant des reflets.

 

4ème étape :


Ai-je terminé, faut-il contraster davantage ? J'ai toujours peur d'aller trop loin... 

Azadi : Au premier coup d'œil, je dirais estomper le sillon naso-génien que l'on voit à gauche, celui de droite du personnage LOL. Sinon, belle qualité anti-reflets des verres de lunettes, qui semblent bien propres.

Si tu n'oses pas retoucher, une petite injection d'acide hyaluronique fera très bien  l'affaire.

Mamanlotus : Intéressant, Annie !

Merci Mamanlotus et Azadi ! Au contraire, j'adore retoucher, quand quelque chose  me déplaît, je ne peux pas m'en empêcher ! Le sillon est trop marqué par rapport à  l'autre côté, mais je ne suis pas fan de chirurgie esthétique. L'aquarelle permet de  rajeunir plus efficacement et sans douleur. La propreté des lunettes s'impose quand la presbytie gagne ! 

Nicoled : C'est un autoportrait, Annie ? 

C'est un sosie, tu as deviné ! Mais j'ai plutôt cherché à m'inspirer de la méthode  d'Abel, sans y parvenir tout à fait. Impossible de vous montrer l'aquarelle qui m'a  guidée, la personne représentée s'y étant opposé (droit à l'image).

Denise88 : Très belle démonstration. Qu'est-ce qu'un portrait sur motif ?  J'aime bien le détail de cette technique, quant au final, peut-être un peu pâle, mais le résultat est merveilleux.

Une aquarelle est dite "sur le motif" quand elle est peinte d'après le réel. Pour un portrait, il faut disposer d'un "modèle" et je ne peux demander à personne de poser pour moi. Je suis incapable de faire un portrait rapidement, comme certains artistes, ou alors, juste un croquis. Mais j'ai le projet d'en faire un, bientôt, uniquement imaginaire. Nicole et Denise, merci !

Le jour s'est levé et, malgré un temps gris et pluvieux, j'ai pris la photo de l'aquarelle corrigée.

 

5ème étape : 

 

Ann59 : Bonsoir Annie, Je ne connais pas les pigments qu'utilise Abel, ni sa technique, je connais mieux la technique de Maryse de May. Là, je trouve une nuance rosée qui ne me semble pas très naturelle, la technique de Maryse de May est plus fondue, tout en ayant des zones très contrastées. Ton fond est de la même nuance que les cheveux, en plus clair, l'ensemble me parait peu contrasté, mais ce n'est que mon ressenti... Je te reconnais sans te connaître, c'est déjà une superbe réussite, pardonne-moi d'être très critique aujourd'hui.

Ann59, merci, c'est la critique que je me faisais et celle que j'attendais ! J'ai utilisé les mêmes pigments qu'Abel, mais, en observant son portrait, le fond est proche, mais le visage comporte des zones plus rouges et d'autres plus vertes. Quant aux cheveux, ils sont bruns et contrastés, alors que je tiens à conserver mes cheveux gris ! Je vais tenter de foncer le fond, en pénétrant dans la chevelure. Et je vais marquer le visage de brun-jaune et de vert, avec plus de contraste au niveau des ombres... Mais, sans me faire de bile, ce n'est que du papier !

Ce matin, je me suis libérée du portrait d'Abel, pour me concentrer sur la photo et  ses ombres différentes. Avec les mêmes couleurs, j'ai foncé le fond et des mèches  de cheveux. Ensuite j'ai rosi les joues, trop violacées et marqué quelques ombres.

Le papier, pas encore sec, gondole, mais je trouve que c'est mieux qu'avant. Qu'en pensez-vous ?

 

6ème étape : 

 

Babouche : Pas mal, juste un petit problème dans la bouche. Regarde bien les dents... il y a une légère asymétrie. Pour le reste, je préfère la dernière version.

Tu as tout à fait raison, merci Babouche, j'ai eu besoin de tracer un axe pour le voir.  Et là, on réalise le fossé qui sépare la photo et l'aquarelle !!!

 

 

Ann59 : Je préfère ta dernière version, et je te mets un lien vers un portrait aux  cheveux grisonnants de MdM : http://www.marysedemay.com/index.php?route=common/showcase#6-09%20Portraits    

Ce qui me touche dans sa technique, c'est le fondu dans le visage, la pose de pigments ne montre aucune trace de pinceau. Et cette lumière matérialisée par un blanc du papier, me laisse toujours admirative !

J'ai essayé deux de ses pas à pas, ils sont bien expliqués, reste à partir de ses propres photos, là je n'ai pas encore tenté l'aventure.

Mais bien sûr, c'est le portrait de son mari, un bon aquarelliste aussi, dont j'admirais le travail avant de venir sur ce forum. (Elle a effacé son blog et je ne me souviens plus de son nom, différent du sien).

Merci, Ann59, j'aime aussi le style de Maryse De May, mais je suis incapable d'en  faire autant ! Je possède son livre, "Peindre avec les sentiments", mais je ne me suis pas lancée dans ses pas à pas.

A présent, j'ai corrigé la bouche, j'attends un peu... peut-être d'autres  remarques,  avant de poster. Ce portrait n'est pas une réussite, il n'est même pas ressemblant,  mais je ne suis pas découragée pour autant !

 

Dernière étape : 

 

Babouche : La bouche est réparée ! Je trouve ton portrait très réussi au  contraire.  Tu t'es juste un peu rajeunie, malgré les cheveux gris..., mais si on  considère ton  portrait psychologique en plus, tu as l'air si gaie, si joviale, si vive,  si réactive, que je pense que ce portrait te ressemble vraiment.

Par ailleurs, tu t'es inspirée d'un travail fait avec Abel, comme tu l'as précisé au début, et non avec Maryse De May, qui fait aussi de beaux portraits, mais avec une  autre technique.

Michèle : La 1ère règle que l'on m'a appris pour faire un portrait, c'est en effet, sur la photo du modèle, de tracer une ligne passant par la pupille des yeux, pour avoir l'orientation du visage, et une perpendiculaire passant au milieu de l'axe des yeux, pour donner l'orientation du nez. Et cela donne le milieu de la bouche aussi, sachant que pour la bouche, si l'on est de 3/4, un coté de la bouche sera moins large que le coté qui apparaît en 1er plan.

Pour la couleur de carnation, l'idéal est de travailler dans l'humide, en un seul passage pour la couleur de fond, à rehausser uniquement dans les zones d'ombre ou sur les pommettes, toujours dans l'humide, pour garder la transparence des couleurs. Ou alors travailler avec des teintes vives, dans le sec, mais là on s'éloigne d'une ressemblance au modèle. Pour moi, plus on essaie de "rattraper" un portrait, plus on "gouache". Quand le rendu ne me plaît pas, je recommence (et pour éviter à avoir à refaire le dessin, je fais toujours mon dessin sur une feuille à part, sur laquelle je peux gommer à souhait, jusqu'à ce que mon dessin me plaise, et je décalque ensuite sur la feuille d'aquarelle).

Ann59 : La touche de lumière en haut à gauche me plaît beaucoup. Bravo Annie pour  ta persévérance et ta perméabilité aux suggestions ! Son mari s'appelait Michel B... quelque chose, j'ai encore des articles sur lui, à l'occasion je chercherai. Je ne savais pas que c'était son portrait.

A présent, je me souviens qu'il s'appelait Claude Bénézech. 

Quels compliments, Babouche, mais rassure-toi, cette aquarelle ne me fait pas déprimer, même si je n'ai pas réussi ce que je voulais ! Et le portrait me  ressemble peu, ce n'était pas mon but. De plus, sans le vouloir, je rajeunis toujours les adultes  et vieillis les enfants.

Pour revenir à Abel, je ne lui ai emprunté que sa palette. Son portrait était sur le motif, et non d'après photo, et il travaillait à sec, ce que je ne sais pas à faire sans laisser de vilaines traces. J'aimerais parvenir à suggérer aussi bien que Maryse De May, mais il me reste du travail !

Merci Michèle, mais ce que tu écris, je ne le sais que trop ! Entre la théorie et la pratique... il y a un monde ! Je travaille le visage dans l'humide, mais je suis incapable de me satisfaire d'un seul passage. Le fait de gouacher dépend de la nature des pigments et de leur épaisseur, et en une fois, il y a moins de risque. Recommencer te convient, mais pas à moi, quand j'essaye, le plaisir disparaît et le résultat me déçoit, alors j'évite. 

Heureusement, il reste cette lumière, Ann59 ! Dans ce travail, les ombres m'ont posé problème, celles du portrait d'Abel étaient du côté gauche, alors que celles de la photo, à droite, alors je me suis emmêlé les pinceaux !

Denise88 : J'aime les couleurs, et la pose. Finalement, c'est très bien.

Aquarella : Regard très vivant. J'aime aussi beaucoup le traitement des cheveux.

Mimima : Beau travail de la chevelure !

Anna : Une belle réussite, Annie, j'aime beaucoup la douceur de ton portrait, un doux sourire, des yeux rieurs et une jolie chevelure.

C'est vraiment ma fête, je vous remercie toutes pour votre regard indulgent ! 

Jacote : Une belle lumière et de beaux fondus. Réussi à mon avis.

Minouche : Un beau visage souriant des cheveux à la pointe du menton !

Brune de Mars : On dirait presque du pastel par son aspect "feutré"

Anne59 : Pauvre Claude, que j'ai rebaptisé Michel, ça me ressemble !! Chacune sa technique, j'ai toujours du mal à reprendre et tenter de modifier une aquarelle, par contre la recommencer me va mieux. Le choix des pigments pour un portrait est difficile, quel était ton choix ?

"Michel" ne me disait rien, mais le B a stimulé le bon neurone. Mystère du cerveau !  Nous sommes différents, l'important, c'est que chacun trouve sa voie !

Les pigments : bleu de cobalt, terre de Sienne brûlée, alizarine, jaune de Naples et vert véridian, empruntés à Abel. Ces deux derniers, je ne les utilise jamais ! Mais travaillant à sec, ils sont souvent séparés, alors que dans l'humide, ils s'entremêlent. 

Conclusion : j'aurais dû peindre à sec, pour me rapprocher de sa technique. Ce sera pour une prochaine fois !

Ann59 : J'ai recherché dans des magazines quelle palette, elles utilisent :

Maryse de May : ocre jaune, jaune indien, rose permanent, violet dioxazine, bleu  manganèse ou dans une autre : jaune transparent, ocre d'or, TSB, rose  permanent,  alizarine cramoisie, violet dioxazine, bleu W nuance rouge, manganèse hue.

Wen Ming Xin : couleurs froides pour les ombres violet et outremer. Partie dans la  lumière : des couleurs chaudes et moins d'eau..., mais aucune indication dans le choix  des pigments, malgré un reportage style pas à pas... frustrant !!!

Sonia Privat : peau blanche : jaune de Naples, violet quinacridone, TSB, rouge  cadmium, ombre brûlée, jaune de Mars, magenta, violet dioxazine, bordeaux de  pérylène. Ce choix illustre un portrait d'enfant, pas d'ombre sur le visage.

Dommage que le reportage sur l'artiste chinoise ne donne pas plus d'éléments ! En plus, à chaque fois, c'est le portrait de "jeunettes".

Merci Ann59, c'est intéressant ! J'ai noté des indications de couleurs de peau, mais pas pour les "vieux ridés" comme moi (sauf chez Abel, mais c'était un  vieil Indien) !

La peau des enfants chez :

Lélie Abadie : terre de Sienne naturelle et rose  permanent.

- Martine Vanparijs (Manou) : rose permanent + jaune indien et bleu Winsor tendance rouge pour les ombres.

Un visage éclairé par une lumière artificielle tend vers le jaune, alors qu'en lumière  naturelle, il tend vers le bleu. Nous voilà éclairés !

Chaque artiste fait sa petite cuisine, à nous de comparer et choisir !

Brune de Mars : On dirait presque du pastel par son aspect "feutré"

Fatamorgana : Très doux

Babouche : Magnifique portrait, difficile pourtant

Kimie : Annie, on a deux sujets en commun : portrait et perspectives ; je vais attentivement suivre tes sujets, car j'en apprends beaucoup. Pour le portrait en question ici, tu as utilisé quelle technique (humide sur sec ?). On voit les coups de pinceau, et en particulier dans les cheveux. Sur la photo, ils me donnent une impression plus légère. Vu l'avancé de ton portrait, ma remarque vient un peu tard.

Oui, merci Kimie, j'aime ces sujets, portrait et perspectives, mais je m'efforce de toucher à tout, et les surprises du mois m'aident en ce sens. La plupart du temps, les deux techniques, sur papier humide et sur sec, sont mélangées, suivant l'inspiration. Et quand je passe au sujet suivant, le précédent est oublié, je ne le reprends jamais. J'ai déjà le défaut de trop corriger, alors, si je faisais ça, je n'aurais jamais fini !  Ici, j'ai voulu m'inspirer d'Abel, qui ne mouillait pas le papier, mais ce n'est pas  concluant.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article